VOYAGES EN EQUILIBRE...

Belize


Trip au Belize

Belize, des ruines Mayas à la barrière de corail…

 

Ce trip de 10 jours au Belize fait partie d’un voyage Guatemala / Belize d’un mois. La partie Guatemala a été traitée dans un autre carnet de route  que vous pouvez consulter  dans la catégorie : Carnet de route / Guatemala. Le but principal de ce séjour au Belize était de nous rendre sur l’ile de Tobacco Caye où nous avons passé quatre jours. Nous sommes entrés au Belize par sa frontière terrestre avec le Guatemala à Melchior de Mencos et nous avons quitté le pays par la mer, à Punta Gorda, pour rejoindre Livingstone au Guatemala.

 

218-P1100814.jpg

 

belize.gif

 

 

Préparation du trip : forums de voyages internet : Voyage forum, Guide du routard, Lonely Planet. Une préparation de voyage moins aisée, comme pour le Guatemala, que d’autres à cause du peu de participation pour cette destination sur les forums, surtout lorsque l’on sort des sentiers battus et des sites touristiques.

 

 197-P1100793.jpg 011-WP_20161124_012.jpg

Billets d’avions : Ce voyage faisant partie d’un trip au Guatemala avec arrivée et départ à Guatemala City, aéroport la Aurora, il n’a pas été fait de recherches spécifiques pour le pays.

 

 160-P1100772.jpg 167-P1100779.jpg

 Argent : Change : Lors de notre séjour nous obtenions 2 $ BZ pour 1$ US. Les dollars US sont acceptés partout sans problème, les CB aussi, Visa, Mastercard, American express. Dans certain endroit reculés, comme Hopkins par exemple, il n’y a qu’un seul distributeur ATM, souvent hors service, et pas de banque, ce qui est très embêtant si votre carte est avalée par la machine car il faudra vous rendre à la ville la plus proche pour faire le nécessaire, donc perte de temps, d’argent +++. Prévoyez donc pour les espèces. Toutefois, si vous êtes à court de liquidités et dans l’urgence, vous pouvez toujours, moyennant commission, obtenir du liquide dans les épiceries chinoises. Vous faites un petit achat, vous réglez par CB, le commerçant facture plus et vous rend la monnaie.

N.B : Utilisez votre CB avec parcimonie en retirant de préférence dans les distributeurs se trouvant à l’intérieur des banques. Cela permet d’avoir un interlocuteur au cas où la carte est avalée par la machine, mais surtout car il y a beaucoup d’arnaques à la CB, piratage, fraude. Nous en avons fait la triste expérience, nos deux cartes ayant été piratées à un distributeur sans que l’on ne se rende compte de rien. Donc prudence ! Et n’oubliez pas d’informer votre banquier de votre voyage avant de partir sous peine de voir votre carte bloquée au bout de deux jours pour suspicion de fraude. Du vécu, là aussi…

Sachez que les escrocs n‘ont aucun besoin d’avoir votre carte en main pour la pirater. Tout se fait à distance (il suffit de 6 secondes pour pirater une Visa), puis ils rentrent vos données récupérées, dans une carte vierge et l’utilisent pour faire un maximum d’achats en magasin en un minimum de temps. Quand vous vous en apercevez, il bien souvent trop tard. Prudence donc.

 Mon conseil : vérifiez régulièrement vos comptes, sur le site de votre banque, si vous avez utilisé votre CB. Au moindre soupçon de fraude, faites opposition à votre carte et prévenez votre conseiller. Si malgré tout, vos comptes ont été  débités ou vidés, faites une déclaration de préjudice auprès de votre banque, au retour, et vous serez remboursés sous un mois environ. Notez soigneusement, avant de partir, les numéros de téléphone Visa et Mastercard pour faire opposition et conservez-les précieusement.

 

516-P1110085.jpg

 

Hébergement : Nous n’avions réservé que les quatre nuits sur l’ile de Tobacco Caye. Pour le reste nous avons choisi sur place en fonction des infos données dans le Routard.

 

 176-WP_20161125_003.jpg    040-P1100651.jpg

Santé : Ce trip étant inclus dans celui au Guatemala, nous avons appliqué les mêmes consignes préventives pour les deux pays. Nous sommes partis avec, comme toujours, notre propre trousse à pharmacie. Bien qu’il existe de nombreuses pharmacies, leur contrôle laisse à désirer : mieux vaut emporter ses propres médicaments de première nécessité. Recours sanitaires de mauvais à aléatoires : prévoir une assurance assistance internationale. Prévoir également un très bon répulsif anti-moustique, bien que nous n’ayons pas été, à proprement parler, vraiment embêtés par ces bestioles, malgré la jungle et les zones humides où nous sommes allés. Sans oublier, bien-sûr, avant de partir, les visites préventives, médecin / dentiste, qui peuvent vous éviter bien des désagréments pendant votre trip.

Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe ou d'Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, hépatite B. Vaccins contre l’hépatite A et la fièvre typhoïde très, très recommandés car les infections d’origine alimentaire sont fréquentes. Rage en cas de séjours ruraux ou prolongés.

 

  030-WP_20161124_043.jpg 181-WP_20161126_001.jpg 535-WP_20161201_021.jpg

   171-P1100783.jpg 173-P1100785.jpg

Transports : Nous avons utilisé les bus locaux, quasiment les mêmes qu’au Guatemala. Très économiques pour les petits budgets, mais assez lents, bondés, et dont le confort est tout relatif, certains sont hors d’âge. Nous avons utilisé des taxis, vraiment pas chers pour les petites distances. Ils sont souvent collectifs et prennent plusieurs passagers à la fois. Ne pas s’étonner. À propos des taxis, si vous devez les utiliser sur de grandes distances, faites-vous bien confirmer le tarif pour une ou deux personnes avant de partir. Cela vous évitera des mauvaises surprises au moment du paiement. Les routes sont belles et bien entretenues.

Nous avons également utilisé lanchas, mais là, ce n’était que du plaisir…

 

006-WP_20161124_007.jpg 008-WP_20161124_009.jpg

Nourriture : Nous avons aimé la cuisine locale, bonne et pas chère (en dehors des lieux touristiques), grosses langoustes pour 10$ US / pièce à Tobacco Caye… Mais aussi du poisson à un prix très abordable et comme au Guatemala beaucoup de poulet. Très bonnes pâtisseries également. Côté boissons, rhum pour les amateurs, mais aussi bières locales, Belikin,  et étrangères, cocktails, il ne manque rien…

 

254-P1100851.jpg 255-P1100852.jpg

Sécurité : Nous n’avons rencontré aucun problème, mais nous avons, comme toujours, respecté les précautions d’usage, en évitant certains lieux à certaines heures ou en évitant de faire étalage de nos, petites, richesses, bijoux ou autres appareils numériques qui pourraient susciter la convoitise. Les forces de l’ordre ne sont pas très voyantes mais elles sont très présentes… Faire attention si vous sortez le soir à Dandriga ou à Hopkins, fiefs des Garifunas, ces descendants d’esclaves, rhum et autres substances peuvent perturber les esprits…

Drogues : voici ce qui est indiqué dans le Routard et sur le site du ministère des affaires étrangères : Ce petit État apparaît sur la liste (établie par le département d'État des États-Unis) des principaux pays impliqués dans le narcotrafic... Les producteurs colombiens passent par le Belize pour exporter leur marchandise illicite vers le Mexique et les États-Unis.
Il n’est donc pas rare de voir débarquer le G.S.U. (Gang Suppression Unit) sur le quai d’un bateau pour le Mexique ou sur le tarmac d’un aérodrome... Fouille systématique de tous les bagages jusqu’au moindre recoin, les mains sur la tête, sous le regard peu amène de solides gaillards en armes! Alors ne jouez pas avec le feu...

 

019-WP_20161124_027.jpg


Le trip :

 

 

 032-P1100643.jpg 038-P1100649.jpg

 

Le parcours : San Ignacio - Dandriga - Tobacco Caye - Hopkins - Punta Gorda.

  

033-P1100644.jpg 063-P1100674.jpg

073-P1100684.jpg 128-P1100739.jpg

 Jour 1 : Franchissement de la frontière, à pied, en provenance de Melchior de Mencos au Guatemala. Passage rapide, un formulaire à remplir, une vérification tout aussi rapide des bagages pour vérifier que vous ne cachez pas de produits alimentaires dans votre sac et welcome Belize. Deux possibilités pour rejoindre San Ignacio, la ville la plus proche : le bus 4$BZ/pax, pas cher mais passages aléatoires, ou le taxi pour 20$US (prix affichés en gros à la sortie du poste frontière). Il pleut, il vente et nous sommes un peu fatigués, alors nous optons pour le taxi, d’autant plus que nous avons établi un programme pour San Ignacio et que nous ne restons que deux jours. 20 minutes plus tard nous sommes en ville où nous descendons à la guesthouse HI-ET, choisie d’après les conseils du Routard : 20$US la nuit, très bien placée au début de la rue piétonne, parfait. Repas en ville au Erva’s rue Burcas et départ pour les ruines Mayas de Xunantunich pas très loin de la frontière. Taxi /4$BZ pour deux. Il vous dépose au bord de la rivière où il faut prendre un bac, gratuit, pour traverser puis marcher environ 1800 mètres (1 mile) jusqu’aux ruines. Entrée 68$ BZ pour deux. Le parc est superbe, légèrement différent de Tikal, belle jungle, singes sur le parcours et peu de monde. Compter 2 heures pour la visite. Retour en bus, 5$ BZ / pour 2, à prendre au bord de la route en face du bac, passage environ toutes les 30 minutes. Retour en ville, balade, visite et repas.

 

141-P1100752.jpg 130-P1100741.jpg

121-P1100732.jpg 053-P1100664.jpg

 

Jour 2 : 8h00, départ en 4x4 pour visiter Tunichil Muknal, rivière souterraine où se trouvent des tombes Mayas. Excursion réservée la veille à l’agence Explorer qui se trouve dans la salle du restaurant Erva’s. 170 $US / pour 2. Cher, mais  ça vaut le coup. Une des plus belles visites qu’il m’ait été donné de faire… Assez sportif tout de même : 1 heure de piste, 1 heure de marche sous la pluie dans la jungle avec le franchissement de 3 rivières dont une à la nage, et 3h00 de visite en remontant la rivière souterraine, en marchant dans le courant, en escaladant, ou à la nage, avec casque spéléo et lampe frontale et retour… Claustrophobes, ou ceux de santé fragile, s’abstenir car le parcours n’est pas vraiment sécurisé. Beau donc, mais ça se mérite et ça présente quelques, possibles, risques. Retour à San Ignacio pour 16h00, balade et dîner dans un resto indien, 38 $BZ.

 

148-P1100760.jpg

 

Jour 3 : 8h00, départ en bus pour Dandriga, fief de la communauté Garifunas, 8 $US pour 2. 3 heures environ avec 1  changement de bus à Belmopan. Arrivés à 11h00, taxi 5 $BZ jusqu’à l’hôtel Chaleanor que nous avions réservé sur Booking.com. 24$US/ nuit. Bien, petite chambre SDB communes très propres, café et bananes offert… Nous sommes à Dandriga car c’est d'ici  que partent les navettes  pour Tobacco Caye. Dandriga c’est… tranquille. Je citerai la description de la ville faite par le Routard : « Si vous êtes arrivés jusque-là c’est que vous vous êtes perdus ou que vous allez sur une ile. Il n’y a aucune autre raison de venir ici ». Je trouve cela un peu dur et exagéré car nous avons trouvé le coin sympa et cool, même si ce n’est pas touristique. Repas au Riverside Café, un grand nom pour un petit café… Mais sympa, bon et pas cher. C’est là que nous rencontrerons Charlie, figure locale des Garifunas (qui au passage m’escroquera de 10 $US, on ne t’en veut pas Charlie) avec qui nous sympathiserons. Suite de la journée : balade, passage à la fête foraine (ça vaut le coup d’œil) et dîner au Riverside Café.

 

 186-WP_20161126_006.jpg 187-WP_20161126_016.jpg

 227-P1100823.jpg 210-P1100806.jpg

Jour 4: Breakfast au Riverside Café et bateau à 9h00 pour Tobacco Caye. 20 $US/ pax. De 40 minutes à 1h00 de traversée, selon l’état de la mer. Arrivée à 10h00, installation dans notre superbe bungalow au bord de l’eau, au Tobacco Caye Paradise. Réservé à l’avance sur le site de l’hôtel, 70$US/ nuit/pers + taxe de 15 $US / pax / pour 4 jours à payer car l’ile se trouve dans un parc national. Un fonctionnaire frappera à votre porte pour la percevoir. En pension complète. Repas en commun, très bons. Beaucoup d’activités à faire sur l’ile qui se trouve sur la barrière de corail, la deuxième plus grande au monde aprés l’Australie, baignade, snorkeling, kayak, paddle, excursion en mer, plongée, pêche, ou ne rien faire du tout  et se reposer... Possibilité d’acheter des langoustes aux pêcheurs… Il y a aussi un petit bar d’où vous pouvez admirer le coucher de soleil en buvant un verre. L’ile est toute petite, on en fait le tour à pied en 10 minutes à peine. Il n’y a plus d’activité après 18h00, donc prévoyez un bon roman pour la soirée…

 

196-P1100792.jpg 205-P1100801.jpg

236-P1100832.jpg 257-P1100854.jpg

 Jour 5 : Tobacco Caye.

 

286-WP_20161127_025.jpg

 

Jour 6 : Tobacco Caye.

 

294-P1100862.jpg 298-P1100866.jpg

320-P1100888.jpg 316-P1100884.jpg

 Jour 7 : Tobacco Caye.

 

340-P1100908.jpg P1100916.JPG

 WP_20161128_001.jpg WP_20161128_027.jpg

 Jour 8 : 9h00 départ en bateau 20 $US/pax pour Dandriga où nous devons prendre bus pour nous rendre à Hopkins. Il s’agit de ne pas le louper car il n’y en a qu’un par jour. Arrivée à 10h00 à Dandriga et départ pour Hopkins à 11h30. 45 minutes de trajet, 5$BZ/ pax. Le bus nous laissera au milieu de la rue centrale, en terre battue, et de là, il nous faudra rejoindre la guesthouse l’Abaccus, 25 $US/ nuit,  que nous avons réservée sur Booking.com. Vingt minutes de marche sous le soleil, il fait 35°, avec nos bagages…Les rues sont désertes. En ce qui concerne la guesthouse, c’est très rooth, à conseiller seulement aux routards… Nous passerons le reste de la journée à nous balader au bord de mer, à nous baigner (plage de plusieurs kilomètres) et à faire un peu de shoping dans les commerces d’artisanat local. Assez cher toutefois. Nous prendrons nos repas au restaurant Le Gecko’s, que nous conseillons pour sa carte, ses tarifs et son accueil.

Mais disons-le franchement, nous n’avons pas été séduits par Hopkins, c’est peut-être même la déception de ce voyage. Nous repartirons dès le lendemain.

 

305-P1100873.jpg P1100899.JPG

P1100921.JPG P1100939.JPG

 Jour 9 : 5h30, levés tôt pour prendre le bus pour nous rendre à Punta Gorda d’où nous devons rejoindre Puerto Barrios ou Livingstone au Guatemala. C’est assez complexe, personne ne vous explique, rien n’est indiqué. Il faut donc se rendre à l’entrée de la ville, prendre un bus pour Dandriga et descendre à la jonction pour Punta Gorda 4$BZ/pax. Et là, prendre le bus qui relie Belize city à Punta Gorda. 20 $BZ/ pour 2. Trois heures de trajet, nous arrivons à 10h30. Nous avions prévu de passer la nuit à PG mais un bateau Guatémaltèque quitte la ville pour rallier Livingstone à 11h00. C’est un coup de bol car il n’y a que deux bateaux pour Livingstone depuis PG par semaine. Nous embarquons donc pour 45 minutes de traversée. 50$ BZ/pax + 20$US/ pax d’immigration pour quitter le Belize.

 

P1100942.JPG P1100965.JPG

P1100960.JPG P1100972.JPG

Avis :

 

 Un séjour sympa et agréable. Faire toutefois attention au budget qui peut facilement exploser. Nous avons aimé San Ignacio et Tobacco Caye, moins Hopkins. Le site Maya de Xunantunich est intéressant et nous le conseillons. Beaucoup de possibilités d’excursions, dont certaines inédites comme la rivière souterraine de Tunichil Muknal.  Signalons que tous les principaux lieux touristiques du Guatemala sont également proposés en excursion depuis San Ignacio ou de Belize City, à la journée ou plus. Les transports en commun, bus, sont pratiquement identiques à ceux du Guatemala voisin au niveau de l’état du matériel, mais les routes sont plus belles et mieux entretenues et il y a très peu de circulation. Toutefois, nous avons trouvé que les gens étaient, dans l’ensemble, moins sympathiques à notre égard qu’au Guatemala. Aucun soucis avec les taxis, très intéressants et peu chers sur les petites distances. Nous avons trouvé sympa Dandriga et la « cool attitude » des Garifunas, même si la ville  est très pauvre et semble délaissée par les autorités. Nous avons moins aimé Hopkins, la ville est pauvre malgré la présence de riches Américains et d’expatriés européens qui occupent de beaux hôtels où  gèrent des bars, des hôtels et des commerces. Il nous a semblé que la richesse n’était pas du bon côté, on vous laisse vous faire votre avis… Le cadre n’est pas non plus particulièrement magnifique et même s’il y a une longue plage de plusieurs kilomètres, elle est loin d’être aussi belle que certaines que nous connaissons. De plus, si vous n’êtes pas véhiculé, les déplacements peuvent vite s’avérer problématiques et coûteux. Hopkins, à notre avis, n’est pas un point de passage obligatoire lors d’un trip au Belize.

 

Tobacco Caye : Que nous avons choisi à la place de Caye Caulker. Très bien si vous aimez le calme et les plaisirs de l’océan, la barrière de corail se trouve à moins d’un demi-mile, accessible à la nage, sans vous prendre la tête. Mais si vous souhaitez faire la fête où sortir le soir, évitez !, car on dîne en commun  à 18h00 et ensuite il n’y a plus rien à faire jusqu’au matin, parfait pour les amateurs de lecture ou les couches -tôt, les autres préférerons Caye Caulker pour son ambiance festive. Toutefois, nous avons trouvé que les fonds sont assez dégradés en grande partie à cause des cyclones à répétition qui se sont abattus ces dernières années sur la région. Par contre, même sans plonger, vous verrez beaucoup d’animaux dans le lagon : raies, barracudas, petits requins, murènes, poissons coffre, beaucoup de chirurgiens aussi et des pélicans  qui vous offriront dès le lever du jour, un ballet dont on ne se lasse pas, aussi beau que drôle.

 

De très belles plongées sont possibles au départ des villes côtières et des iles  mais les tarifs restent relativement dissuasifs, voire inaccessibles, pour la plupart des routards. De même l’excursion qui vous emmène sur le Blue Hole, le fameux trou bleu rendu célèbre par Cousteau, coûte plus de 400 $ par personne… Les sorties de pêches en mer sont également proposées à des tarifs qui nous ont parus prohibitifs.

 

Nous n’avons pas été à Belize City, je n’émettrais donc pas d’avis sur la capitale du pays.

 

Pour conclure : je dirais que le Belize, même si ça peut être l’unique destination de votre trip, est un voyage que l’on peut parfaitement inclure dans un séjour au Guatemala. Une arrivée par Melchior de  Mencos et une sortie du pays par Punta Gorda, est un très bon parcours. Bon trip à vous.

 

 

 P1100988.JPG P1110003.JPG

 P1110008.JPG P1110033.JPG

 Voilà donc un petit résumé de notre trip au Belize.

 

045-P1100656.jpg WP_20161128_029.jpg

 

Regard de femme, notre voyage vu par Corinne 

 

Lorsque nous sommes arrivés au Belize il pleuvait des cordes... Le bus nous a déposé avant le pont qui enjambe la rivière et délimite le Belize du Guatemala d'où nous venions. J'ai bien aimé San Ignacio la première ville où nous avons séjourné, bien que ce ne soit pas une ville balnéaire, elle est accueillante et le quartier routard est vraiment sympa avec ses cafés et ses restos. Beaucoup d'agences proposent des excursions de qualité, dont la visite de la grotte de Tunichil Muknal en passant par la rivière souterraine qui mène au cœur d'un lieu de culte et de sacrifice Maya...A dire vrai j'ai adoré cette petite expédition qui est très bien encadrée par des guides qualifiés et passionnés. Après, s'il vous arrive un accident...personnellement je n'irai pas avec des enfants, car avant d'être secouru on pourrait avoir le temps de mourir plusieurs fois! Mais il y avait de nombreux enfants qui ont parfaitement suivi ...A faire si vous aimez le mystère.

Je me suis bien amusée à la fête foraine de Dandriga...Les manèges pour enfant tournent à la main et les bonimenteurs s'en donnent à cœur joie ! Il fallait oser monter sur la grande roue et on a eu cette inconscience ! C'était drôle !

J'avais peur d'être déçue à Tobacco Caye, ayant connu le paradis à Coco Loco aux Philippines...Mais non, pas du tout ! Je recommande les bungalows sur l'eau du Tobacco Caye Paradise, c'est vraiment très agréable, et puis la cuisine est excellente, le service chaleureux...Pour ceux qui veulent se retrouver au calme,  faire du Kayak, du Paddle ou du Snorkeling...Se lever tôt et se coucher tôt.

J'aurais aimé aller faire un tour dans la réserve consacrée aux Jaguars, mais l'organisation à partir d'Hopkins  était trop compliquée en étant simplement de passage...

Nous n'avons vu qu'une petite partie du Belize, c'était intéressant de faire connaissance avec la culture Garifuna, et la côte Caraïbes...Mais je n'ai pas été transportée par le pays.

 

 

P1110061.JPG P1110067.JPG

 Littérature : ce voyage servira de décor à un futur roman, en cours d’écriture,  dont l’action se déroulera en Amérique centrale.

 

 537-WP_20161201_023.jpg 542-P1110097.jpg

 543-P1110098.jpg 546-P1110101.jpg

Photos : Vous pouvez retrouver les montages photos de ce voyage dans la rubrique ALBUMS PHOTOS, catégorie Amérique  Centrale : Belize.

 

551-P1110106.jpg

 

Avec ce carnet, j’espère avoir été utile à tous ceux qui souhaitent découvrir ce petit pays,  qui mérite d’être explorer. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des informations supplémentaires.

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour un autre de mes carnets de route.

 

 P1110100.JPG 552-P1110107.jpg

 Eric 

 

P1110024.JPG

 

P1110073.JPG

 

221-P1100817.jpg

 

554-P1110109.jpg

 

P1110105.JPG

 

295-P1100863.jpg

 

P1100877.JPG

 

P1100709.JPG

 

013-WP_20161124_014.jpg

 

026-WP_20161124_038.jpg

 

185-WP_20161126_005.jpg

 

179-WP_20161125_006.jpg

 

188-WP_20161126_019.jpg

 

394-P1100961.jpg

 

189-WP_20161126_020.jpg

 

396-P1100963.jpg

 

300-P1100868.jpg

 

P1100970.JPG

 

WP_20161130_002.jpg

 

P1110117.JPG

 

487-P1110056.jpg

 

438-P1110011.jpg

 

WP_20161130_016.jpg

 

534-WP_20161201_020.jpg

 

P1110096.JPG

 

174-P1100786.jpg


20/01/2017
3 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :