VOYAGES EN EQUILIBRE...

Vietnam.


Vietnam, 22 jours le long de la route Mandarine...

 

La route Mandarine, de Hanoï à Ho Chi Minh, 22 jours de voyage du nord au sud Vietnam…

 

vietnam_1.gif

 

P1010205.JPG

 

Ce voyage de 3 semaines, avec arrivée à Hanoï et départ de Ho Chi Minh ville, ex-Saigon,  est la seconde partie d’un trip d’un mois,  la première étant un séjour à Hong Kong, qui fera l’objet d’un carnet à part.

Notre projet était d’arriver à Hanoï, de faire une croisière dans la baie d’Halong, puis de descendre vers le sud pour rejoindre Ho chi Minh ville, en suivant la route mandarine, en voiture et  en trains de nuit. Le voyage devant se terminer par une croisière dans le delta du Mékong.

 

        P1000828.JPG  P1000895.JPG

Le programme :

 

  • Jour 1 : arrivée à Hanoï en provenance de Hong Kong.
  • Jours 2-3-4 : Hanoï.
  • Jours 5-6-7 : croisière baie d’Halong.
  • Jour 8 : Hanoï.
  • Train de nuit pour Hué.
  • Jours 9-10-11 : Hué.
  • Trajet en voiture jusqu’à  Hoi An via Danang.
  • Jours 12-13-14 : Hoi An.
  • Train de nuit pour Nha Trang.
  • Jours 15-16 : Nha Trang.
  •  Train de nuit pour Ho Chi Minh ville.
  • Jours 17-18-19 : Ho Chi Minh ville.
  • Jours 19-20-21 : croisière dans le delta du Mékong.
  • Jour 22 : Ho Chi Minh Ville et départ pour Nice, Via Londres, en soirée.

 

 

P1000827.JPG

 

  P1000922.JPG

Préparation du voyage :

 

Les vols : réservés sur le site www.expedia.fr. Vols multi-destinations : Nice / Hong Kong via Munich et Ho Chi Minh ville / Nice via Londres. Vol aller : effectué par la Lufthansa et vol retour : par British Airways. Peu de choses à dire sur ces deux compagnies, si ce n’est notre préférence pour la compagnie allemande. Le vol entre Hong Kong et Hanoï, également réservé sur le site Expédia, sera effectué par la compagnie Vietnam Airlines.

 

 Les hôtels : réservés sur les sites www.hoteltravel.com et www.booking.com.

 

 Croisières baie d’Halong et delta du Mékong : réservées sur place dans des agences locales.

 

Trajets en voiture : réservés sur place dans des agences locales.

 

  Billets trains de nuit : réservés sur place dans des agences locales.

 

  Santé: Pas de dispositions particulières, si ce n’est les habituelles visites médecin / dentiste avant le départ et l’emport dans nos bagages de notre pharmacie de voyage mise à jour avec notre médecin en fonction de la destination.

 

  Préparation du programme : Guide papier Le Routard, Internet et forums de voyages surtout Voyage Forum.

 

         P1000902.JPG  P1000903.JPG

Notre avis :

 

Hanoï : Dès le passage de l’immigration, dans le hall même de l’aéroport, nous sommes accostés par des chauffeurs de taxis, illégaux et non autorisés, bien-sûr, mais tolérés par les autorités... Nous sommes fatigués, alors nous nous laissons convaincre par les arguments de l’un d’entre eux : pas de file d’attente, même tarif que les taxis à l’extérieur (ce qui est, évidemment, faux) et rapidité pour rejoindre notre hôtel. Juste le temps de s’installer à bord et c’est parti ! Musique, slalom dans la circulation qui gonfle à vue d’œil au fur et à mesure que nous approchons d’Hanoï. 45 minutes plus tard, nous voilà devant notre hôtel, avec un chauffeur qui réclame un supplément non prévu. Première arnaque, mais on s’y attendait en faisant le choix de ce taxi, et première discussion du prix, de nombreuses autres suivront au cours de ce voyage.

L’hôtel ATS est un ancien hôtel de l’armée nord Vietnamienne où les cadres du parti communiste étaient logés lors de leurs passages dans la capitale. Rien n’a vraiment changé depuis que les touristes ont remplacé les militaires… Une expérience sympa.

Hanoï… Circulation exubérante, bruits, klaxons, scooters par centaines… Et nous et nous et nous !

Comme d’habitude, c’est à pied que nous allons parcourir et découvrir la ville : le vieux Hanoï, la cathédrale St Joseph, les rues des corporations, le centre historique, Little Hanoï, le marché,  le lac de la soie et celui de l’Ouest, le mausolée Ho Chi Minh, la pagode du pilier unique, le musée des beaux-arts et celui de la guerre, spectacle de marionnettes sur l’eau dans un théâtre aquatique…

Il y a tant à voir, à faire, nos trois jours n’y suffiront pas. Les restaurants sont agréables et la cuisine excellente, beaucoup d’excellents gargotes  « Street Food » aussi, on se régale.  Je garderai un souvenir particulier d’une balade dans le vieux Hanoï qui nous conduira jusqu’à l’ancien pont Paul Doumer qui enjambe le fleuve rouge, pont maintenant uniquement réservé aux piétons et aux deux roues car trop endommagé par les bombardements américains pendant la guerre du Vietnam, ambiance…

 

    P1000829.JPG   P1000906.JPG   P1000960.JPG

   P1000963.JPG   P1010009.JPG

Baie d’Halong : en croisière, trois jours, dont une nuit à terre sur l’ile de Cat Ba. Nous embarquons sur un bateau traditionnel avec une dizaine d’autres voyageurs, Russes, Sud-Africains, Américains, Allemands, Néo-Zélandais…

La baie d’Halong, c’est tout simplement à couper le souffle, magnifique. Le premier jour nous débarquerons à Cat Ba en fin d’après-midi, nuit dans un petit hôtel et randonnée dans la montagne le lendemain matin. Superbe vue sur la baie depuis les hauteurs…  Embarquement sur un nouveau bateau, nuit et repas à bord dans la baie, soleil couchant… Notre plus beau souvenir restera une balade en kayak dans la baie, au lever du jour, alors que tout le monde dort encore sur les bateaux, nous ne sommes que tous les deux face à l’immensité de la baie et de ses iles Karstiques qui se dressent tout autour de nous, le calme, la lumière du petit matin, nous sommes seuls au monde, aucun texte, aucune photo, ne pourra jamais décrire ce que nous ressentons à cet instant…

 

  P1010234.JPG  P1010088.JPG

 

  P1010070.JPG  P1010236.JPG

Hué : nous arrivons à 6 heures du matin dans la cité impériale, après une nuit de train, depuis Hanoï, dans un compartiment à six couchettes, c’était sympa et même drôle par moments…

Nous visiterons la ville à bord de deux "cyclo-pousse" dont les pilotes se transformeront en guides et nous accompagnerons tout l’après-midi de monument en monument, de lieux historiques en lieux de vie…  Visite de la cité impériale, du moins de ce qui a été épargné par la guerre et les bombardements, c’est-à-dire pas grand-chose…  Petite frayeur le soir lorsqu’ils décideront de faire demi-tour sur la voie rapide, dans le noir, au milieu de la circulation, avec leurs engins démunis d’éclairage… Repas de "crabes au tamarin" pris sur les restaurants flottants de la rivière des parfums. Excursion d’une journée en bateau le long de la rivière des parfums pour visiter temples, pagodes et sites archéologiques que nous rejoindrons en motos, sous la pluie, accrochés, sans casque, à des pilotes qui foncent sur une route détrempée et défoncée…

 

    P1010352.JPG   P1010408.JPG

P1010483.JPG

Hoi An : Trajet en voiture depuis Hué, via Danang. Nous devions passer par le col des nuages, mais il commence à beaucoup pleuvoir et le col est dans le brouillard, c’est donc par le nouveau tunnel que nous rejoindrons Danang en effectuant, au passage,  un arrêt à la montagne de marbre. Arrivée à Hoi An en fin d’après-midi, il pleut toujours, la rivière gonfle et menace de sortir de son lit. Nous allons visiter la ville, c’est très joli, on se fera tailler des vêtements sur mesures, prêts en 24 heures…  Il pleut toujours et la rivière finit par déborder, l’hôtel se transforme en ile, les rues, la ville et les champs en fleuve, ce qui ne perturbent pas plus que ça les habitants, habitués aux caprices de la nature et à devoir se débrouiller tout seuls… On fera comme eux, et c’est avec de l’eau jusqu’à la taille que nous rejoindrons le centre-ville pour récupérer les  vêtements commandés la veille.

On profite d’une baisse de la crue pour rejoindre Danang où nous prendront un train de nuit pour rejoindre Nha Trang, on suit toujours la route mandarine.  Tous les trains sont retardés ou annulés à cause des inondations, le nôtre est annoncé en fin de soirée, nous en profiterons pour visiter Danang et son superbe musée Cham.

 

        P1010532.JPG   P1010548.JPG

Nha Trang : arrivée tôt le matin, nous prendrons un taxi pour nous rendre en bord de mer et prendre une chambre d’hôtel et une douche... Belle plage, mais la mer a pris une drôle de teinte marron à cause des intempéries et des rivières en crue.  On part à pied visiter le site Cham, la vieille ville, le quartier routard, comme toujours on marche, on marche…  Il fait chaud, le temps est lourd.  Balade et repos sur la plage où nous ferons de belles rencontres. Un taxi nous emmènera visiter l’aquarium public à l’autre bout de la ville, mais les poissons sont dans des bocaux remplis de formol et les animaux empaillés…  Le lendemain, visite de la cathédrale, de la ville et du site du Bouddha blanc où je subirais, non pas les foudres de Bouddha, mais les conséquences de mon imprudence à manger des crustacés pas très frais. Je suis terrassé par une indigestion alimentaire qui me laisse sans force, suant et nauséeux, jusqu’au lendemain matin…

 

   P1010649.JPG P1010651.JPG

P1010693.JPG

Ho Chi Minh ville : encore une arrivée au petit matin après une nuit de train, très éprouvante pour moi. Je suis vidé, au propre comme au figuré… Mais la chaleur de Saigon, et son dynamisme, me remettent sur pied rapidement. La ville est  agréable, on ressent bien l’influence américaine toujours présente ici. La différence avec Hanoï est flagrante. Et c’est reparti, on visite, on marche encore beaucoup, la cathédrale, la poste qui est magnifique, construite en pierre rose de Toulouse, importées spécialement de France pour la construction…, le quartier routard, le quartier français, le marché de Cholon dans le vieux quartier chinois, mais aussi la terrasse de l’hôtel Rex où nous nous rendrons pour le cocktail du soir, atmosphère…

 

   P1010715.JPG   P1010729.JPG

   P1020114.JPG   P1020116.JPG

Delta du Mékong : croisière de trois jours sur le delta du Mékong et ses territoires d’eau, si chers à Marguerite Duras, dont nous visiterons la maison pendant cette balade.  Nous avons beaucoup apprécié cette croisière, entrecoupée de visites à terre,  dans le delta. Là aussi il y avait une ambiance, ce petit plus qui donne au voyage un parfum d’aventure…

De retour à Ho Chi Minh, nous terminerons le voyage par une journée à Cap St Jacques que nous rejoindrons à bord d’un hydroglisseur, hybride d’avion et de bateau. C’est tés beau et nous irons visiter l’ancienne demeure de Paul Doumer lorsqu’il était gouverneur de l’Indochine.

 

P1010938.JPG  P1010959.JPG

Nous consacrerons la journée du départ  à un passage chez le coiffeur, massages, visite du zoo de Saigon et à un dernier cocktail sur le toit terrasse de l’hôtel Rex.

Notre vol retour est à minuit, le taxi vient nous chercher à l’hôtel deux heures avant, nous avons un peu le blues de rentrer et Corinne ne pourra s’empêcher de verser une larme dans le taxi qui nous conduit à l’aéroport et dont le chauffeur, fou de foot français et de Cantona, n’arrête pas de parler…

 

 P1020082.JPG   P1020053.JPG

Conclusion : Un beau voyage qui garde un parfum d’aventure. Éprouvant par moments, du fait des sollicitations incessantes et de la désorganisation des Vietnamiens. Riche en rencontres et en sourires, avec des moments forts et inoubliables, comme les croisières sur la baie d’Halong et dans le delta du Mékong.  Nous garderons le souvenir d’une cuisine riche et variée, fine et délicieuse. Et si nous avons trouvé les temples et pagodes plus sobres et austères qu’en Thaïlande, nous avons beaucoup aimé  les sites archéologiques et les musées avec leurs nombreux trésors.

Un pays à découvrir avant qu’il ne soit trop occidentalisé…

 

Voici résumé ce trip de trois semaines au Vietnam, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Comme pour chacun de nos carnets de voyage, vous trouverez ci-dessous, la vision féminine de ce trip :

 

Regard de femme, notre voyage vu par Corinne : Le Vietnam, vous vous en doutez c'est une destination d'homme. Et, même si j'ai vu et revu tous les films de guerre sur le sujet, jamais je n'aurais penser aller au Vietnam !

En arrivant à Hanoï, l'accueil militaire à l'aéroport est glacial, on se dit qu'ici, on ne doit pas rigoler tous les jours...C'est mal connaitre les vietnamiens qui savent se jouer de l'autorité dés qu'elle a le dos tourné. "Quand le chat n'est pas là, les souris dansent", pourrait bien coller à la personnalité des vietnamiens.

La première fois, j'ai mis un temps fou à me décider à traverser la rue, il y a tellement de motos qui circulent que cela me paraissait impossible d'arriver indemne sur le trottoir opposé...En fait, les motos évitent les piétons au fur et à mesure qu'ils avancent...C'est un peu suicidaire !  La cuisine à Hanoï est délicieuse...On a gouté une soupe de poisson parfumée à l'essence de scarabée, c'était dans une gargote hyper réputée et on s'est régalés. J'ai beaucoup aimé me promener dans ces petites rues sans âges, ordonnées par corporations... les gens travaillent partout et beaucoup dans ce pays, dans des conditions qui défient toutes les consignes de sécurité!

En sortant du musée de la guerre, nous sommes abordés par un vieux vietnamien, qui parle français et me chante "C'est nous les gars de la Marine..."heureux de nous avoir rencontrés, c'était touchant, il m'a fait penser à mon grand-père paternel, qui était marin, mais c'est une autre histoire.

Une croisière sur la baie d'Halong, à bord d'un beau bateau en bois, c'est magique ! A ce jour, c'est un des plus beau paysage qu'il m'ait été donné de voir...Tellement changeant, il n'y a qu'à se poser et regarder défiler les images, on ne s'en lasse pas! "...Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices! Suspendez votre cours: laissez nous savourer les rapides délices, des plus beaux de nos jours..." Le lac. de Lamartine.

Hué, fut une escale très riche en découvertes: nous avons navigué sur la rivière des parfums avec l'impression de remonter le temps...Pourtant aujourd'hui encore, dans de petites embarcations, des hommes et des enfants plongent sans cesse avec des seaux pour remonter du sable du lit de la rivière...Un travail d'esclave.

Sur le marché, les femmes étaient limite agressives, surement parce que la région a énormément souffert durant la guerre et qu'elles gardent en mémoire l'horreur des bombardements...Ils ont su transformer les bombes échouées en embarcations, il y en a plein.

Hué, où nous avons expérimenté un SPA étonnant...Je pense qu'il s'agissait de prostituées...expertes dans l'art du massage !

Hoï An, où nous avons été témoin de grosses inondations et pu nous rendre compte du courage des vietnamiens...Nous avions commandé des vêtements sur mesure, et lorsque j'ai vu l'étendue de l'inondation, je me suis dit que je pouvais faire une croix sur ma commande, et j'aurais compris...La ville était sinistrée, mais ma commande était prête quand je suis venue la chercher en marchant parfois avec de l'eau jusqu'à la taille dans les rues de la si jolie petite ville d'Hoï An.

Je ne sais plus si c'est sur la plage de Danang ou de Nha Trang que nous avons rencontré un autre vieil homme, tandis que je lisais "La Rafale" un livre de Patrick Meney, qui parle du train  qui reliait Saigon à Hanoï durant la guerre d'Indochine...L'homme nous interpelle en français, mais n'est pas amical...Il me demande de lui donner mon livre. Je ne l'ai pas terminé, je lui propose de le lui remettre le lendemain matin devant notre hôtel. Comme convenu, il est là et m'attend de pied ferme, il prend le livre comme si c'était vraiment quelque chose d'important pour lui et sans plus de cérémonie, il s'en va. Peut-être a-t-il ainsi récupéré une part de son histoire, qui c'est vrai, ne m'appartenait pas.

Ho Chi Minh...Changement de température et d'atmosphère...Il fait chaud et un vent de liberté semble souffler sur la ville qui garde une empreinte très américaine. La ville est très agréable, nous marchons beaucoup, de beaux marchés très exotiques, de beaux tissus, des soieries...Le Vietnam est un pays d'artistes, l'artisanat est de qualité, beaucoup d'objets en laque, on aurait envie de tout acheter tellement c'est beau !

Nous vivons une étrange expérience dans le salon de coiffure de notre Hôtel, je pense que c'étaient des prostituées...

La terrasse de l'Hôtel Rex, me rappelle "L'année de tous les dangers". Je regarde mon mari et je me dis que si je n'étais pas déjà mariée avec lui, je crois que ce soir là, sur cette terrasse, je l'aurais dragué...

J'ai eu du mal à quitter ce pays, c'est un pays attachant où l'aventure n'est jamais bien loin !

 

Photos : outre les photos de ce carnet de route, vous trouverez les montages photos de ce voyage dans ALBUMS PHOTOS / ASIE / Vietnam.

 

Littérature : Ce voyage a inspiré plusieurs chapitres de mon premier roman, La piste des éléphants. Vous pourrez, en le lisant, découvrir les aventures du privé globe-trotter et revivre un peu de ce trip.

 

14.jpg

 Vous pouvez vous procurer ce roman sur tous les sites de VPC : Amazon, Fnac, Chapitre, sur le site des Editions Baudelaire et sur tous les sites des   librairies.

 

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour un autre carnet de voyage.

 

Eric

 P1000944.JPG

 

P1010011.JPG

 

P1010027.JPG

 

P1010145.JPG

 

P1010125.JPG

 

P1010172.JPG

 

P1010407.JPG

 

P1010372.JPG

 

P1010474.JPG

 

P1010480.JPG

 

P1010489.JPG

 

P1010488.JPG

 

P1010503.JPG

 

P1010636.JPG

 

P1010656.JPG

 

P1010922.JPG

 

P1010888.JPG

 

P1010837.JPG

 

P1020001.JPG

 

P1020026.JPG

 

P1020118.JPG

 

P1020109.JPG


04/08/2016
2 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :