VOYAGES EN EQUILIBRE...

Guatemala


Sur les traces des Mayas

 

Sur les traces des Mayas…

 

Encore sous le charme de notre voyage au Nicaragua l’année précédente, c’est tout naturellement que nous avons décidé d’un nouveau trip en Amérique centrale. Notre choix s’est donc porté sur le Guatemala, pays qui semblait offrir un bon compromis budget-découvertes-nature-dépaysement-aventures avec en prime la possibilité d’effectuer, assez facilement, une escapade au Belize voisin.

Lors de ce trip d’un mois au Guatemala (en vert sur la carte ci-dessous), nous avons donc également fait une incursion d’une dizaine de jours au Belize (en rouge sur la carte) qui fera l’objet d’un carnet de route séparé consacré à ce pays.

 WP_20161114_069.jpg
                guatemalapop_1366983.gif

 

WP_20161122_016.jpg

 

Préparation du trip : forums de voyages internet : Voyage forum, Guide du routard, Lonely Planet. Une préparation de voyage moins aisée que d’autres à cause du peu de participation pour cette destination sur les forums, surtout lorsque l’on sort des sentiers battus et des sites touristiques.

 

 WP_20161112_014.jpg WP_20161112_024.jpg

Billets d’avions : Nice / Guatemala city A.R, réservés sur le site d’Air France, huit mois à l’avance. 510 euros par personne l’aller-retour au départ de Nice, via Paris CDG / Mexico à l’aller et Atlanta / Paris au retour. Transit donc aux Etats-Unis pour le retour, n’oubliez pas de demander  votre ESTA avant de partir. Les billets ont été réservés sur le site d’air France car nous avions des avoirs à utiliser avec cette compagnie, ce qui justifie le prix bas. Le tarif moyen pour cette destination au départ de Nice se situe en général autour 750/800 euros par personne, en classe éco, selon les dates. Les vols ont été opérés par Air France, Aéromexico, Aéromexico connect et Delta Airlines.

 

P1090544.JPG

 

Argent : Change : en théorie, lors de notre séjour, 1 euros valait 8,03 quetzals et 1$ 7.25. En pratique, le change des $ n’a jamais été supérieur à 6 ou 6.50 pour 1$. Nous sommes partis avec des dollars, l’euro n’étant pas accepté, ou même changé, partout. Attention, seuls les billets en petites coupures et en très bon état sont acceptés. Certaines banques refusent les grosses coupures ou le change tout court... Nous avons changé en quetzals au fur et à mesure du voyage et fait des retraits aux distributeurs. L’idéal est d’avoir de la monnaie en quetzal pour les petits achats, restauration, tips (pourboires), transports et des dollars pour les hôtels et les dépenses plus importantes. Les cartes bancaires Mastercard et Visa sont acceptées par certains établissements et distributeurs de billets, mais pas partout. Le mieux est d’avoir les deux car certains distributeurs n’acceptent que la Visa et d’autres que la Mastercard. L’American express n’est pas non plus acceptée partout. Dans beaucoup d’endroits on refusera votre CB, prévoyez donc d’avoir des espèces sur vous surtout si vous faites un séjour dans la jungle, région du Rio Dulce ou même Tikal, cela vous évitera certains désagréments.

N.B : Utilisez votre CB avec parcimonie en retirant de préférence dans les distributeurs se trouvant à l’intérieur des banques. Cela permet d’avoir un interlocuteur au cas où la carte est avalée par la machine, mais surtout car il y a beaucoup d’arnaques à la CB, piratage, fraude. Nous en avons fait la triste expérience, nos deux cartes ayant été piratées (voir plus loin). Donc prudence ! Et n’oubliez pas d’informer votre banquier de votre voyage avant de partir sous peine de voir votre carte bloquée au bout de deux jours pour suspicion de fraude. Du vécu, là aussi…

 

P1110311.JPG P1110331.JPG

Hébergement : comme à chacun de nos voyages, nous avions réservé la première nuit pour ne pas avoir à chercher un hôtel à notre arrivée après un long trajet. Pour les autres nuits, certaines ont été réservées à l’avance sur Booking.com ou directement sur les sites des hôtels et guesthouse. En général nous réservons les endroits où nous voulons absolument aller ou qui se trouvent dans zones isolées avec peu d’hébergements proposés.

 

WP_20161123_002.jpg WP_20161122_002.jpg WP_20161207_016.jpg

Santé : Nous sommes partis avec, comme toujours, notre propre trousse à pharmacie. Bien qu’il existe de nombreuses pharmacies, leur contrôle laisse à désirer : mieux vaut emporter ses propres médicaments de première nécessité. Recours sanitaires de mauvais à aléatoires : prévoir une assurance assistance internationale. Prévoir également un très bon répulsif anti-moustique, bien que nous n’ayons pas été, à proprement parler, vraiment embêtés par ces bestioles, malgré la jungle et les zones humides où nous sommes allés. Sans oublier, bien-sûr, avant de partir, les visites préventives, médecin / dentiste, qui peuvent vous éviter bien des désagréments pendant votre trip.

Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe ou d'Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, hépatite B. Vaccins contre l’hépatite A et la fièvre typhoïde très, très recommandés car les infections d’origine alimentaire sont fréquentes. Rage en cas de séjours ruraux ou prolongés.

- Méfiez-vous des maladies alimentaires : veillez impérativement à ne manger que des fruits et légumes ayant été correctement lavés, pelés ou cuits ; à proscrire, les coquillages, toutes les boissons non industrielles... La turista est très fréquente ; meilleur traitement aujourd’hui : association d’un antibiotique en une prise, une seule fois et d’un inhibiteur de la sécrétion intestinale (Tiorfan, une gélule d’emblée puis trois fois par jour ; maximum pendant 7 jours).

 

 WP_20161113_022.jpg WP_20161113_018.jpg WP_20161118_046.jpg
 

Transports : Nous avons utilisé les bus locaux, qui ressemblent aux jeepneys Philippins. Très économiques pour les petits budgets, mais assez lents, bondés, et dont le confort est tout relatif, certains sont hors d’âge. Nous avons également utilisé des shuttles pour touristes, plus chers mais plus rapides et confortables ou utilisé des taxis. À propos des taxis, si vous devez les utiliser, faites-vous bien confirmer le tarif pour une ou deux personnes avant de partir. Cela vous évitera des mauvaises surprises au moment du paiement.

Nous avons également utilisé les ferrys et les lanchas, mais là, ce n’était que du plaisir…

 

P1110362.JPG P1110381.JPG

Nourriture : Nous avons aimé la cuisine locale, bonne et pas chère (en dehors des lieux touristiques), beaucoup de BBQ, du poulet et de fayots… Mais aussi du poisson à un prix très abordable. Côté boissons, rhum pour les amateurs, mais aussi bières locales que nous avons trouvées assez légères en particulier la Gallo.

 

  WP_20161114_104.jpg WP_20161114_099.jpg WP_20161113_064.jpg

 

Sécurité : Nous n’avons rencontré aucun problème, mais nous avons, comme toujours, respecté les précautions d’usage, en évitant certains lieux à certaines heures ou en évitant de faire étalage de nos, petites, richesses, bijoux ou autres appareils numériques qui pourraient susciter la convoitise. Les forces de l’ordre sont assez présentes, armée et police, y compris dans les coins les plus reculés, et même sur le fleuve Rio Dulce où les vedettes rapides de l’armée contrôlent les touristes qui ne mettraient pas leur gilet de sauvetage, le tout à grand renfort de gyrophare, parlophone et démonstration de puissance de leur navire… Tous les vigiles sont armés de fusils et même certains civils portaient une arme… Mais pas d’affolement, cela fait partie de la culture locale et vous en rirez au retour.

 

 P1100094.JPG P1100609.JPG P1110562.JPG

Le trip :

 

 P1110427.JPG  P1110388.JPG

 P1110305.JPG  P1110209.JPG

Le parcours : Guatemala Ciudad - Antigua - Lac Atitlàn / Panajachel - Cobán - Flores / lac Petén Itza - Tikal - Melchior de Mencos - Belize 10 jours – Livingstone depuis Punta Gorda (Belize) par la mer - Rio Dulce - lac Izabal - Guatemala Ciudad.

 

WP_20161114_044.jpg

 

Jour 1 : Arrivée à 11h00 locales à Guatemala la Ciudad, après un départ de Nice, la veille à 18h00 et un voyage de 24 heures via Paris et Mexico avec Air France et Aéromexico. Nuit réservée à l’Hôtel Barceló sur Booking.com. Chambre réservée 65 euros mais réglée 45 sur place en petit déjeuner. Bel hôtel, piscine, parfait pour récupérer après un long voyage. Navette gratuite depuis et vers l’aéroport. Plusieurs restaurants, pour tous les budgets, dont le Striker, équivalent d’un Hard Rock Café mais dédié au sport, où on vous servira de délicieux hamburgers.

 

 P1090591.JPG P1090848.JPG

 P1090686.JPG P1090659.JPG

Jour 2 : Départ à Midi pour Antigua, en taxi. 20 USD pour deux, environ 45 minutes de route. Nuit : Posada de San Jeronimo, 33$ / nuit / sanitaires communs. Réservation sur Booking.com. Très bon rapport qualité / prix / emplacement. Visite d’Antigua, la ville la plus touristique du pays. C’est superbe avec le volcan Pacaya en toile de fond. Visites : marchés aux artisans, couvent des Capucines, le Parc central, plusieurs églises et ruines, shopping et bons restos dont un à ne pas louper : La Cuevita de los urquizù, véritable institution à Antigua, comptez 12$/personne. Une belle ville où il fait bon se balader.

 

 P1090772.JPG P1090787.JPG

 P1090783.JPG P1090797.JPG

Jour 3 : Antigua. Levés à 5h00 pour  partir en randonnée sur les flancs du volcan Pacaya à 6h00. 20$ pour deux,  transport et guide inclus + 50 quetzals d’entrée par personne. Petite péripétie avec la crevaison d’un pneu de la navette sur la route du volcan… Une heure et demie de marche, ça monte !, pour arriver au sommet. Vue magnifique sur le volcan, les anciennes coulées de lave et les volcans aux alentours. Cuisson de brochettes de chamallows à la chaleur des gaz du volcan… L’ascension demande un minimum de condition physique, mais en cas de défaillance, vous pourrez toujours louer une monture aux jeunes qui suivent, à cheval, les randonneurs en criant « taxi ! », tout le long de la montée. Comme pour toute randonnée, bonnes chaussures indispensables et prévoir un coupe-vent car ça souffle fort au sommet. Retour pour midi à Antigua. Repas dans un très beau et bon resto : La Fonde Della Calle, superbe cadre romantique et bonne cuisine. 180 Quetzals pour deux. Poursuite des visites et balades en ville l’après-midi, la cathédrale (8QZ / pax), les boutiques… Réservation dans une agence, d’un shuttle pour le lendemain pour nous rendre à Panajachel, 20 $ pour deux. On finira la soirée sur le toit terrasse d’un bar d’où l’on pouvait apercevoir, au loin, les éruptions et coulées de lave des volcans dans la nuit.

 

WP_20161114_058.jpg WP_20161114_071.jpg WP_20161114_085.jpg

Jour 4: levés à 7h00 pour un départ à 8h00 pour Panajachel. La navette aura 30 mn de retard. 2h30 de route à 15 dans le van… Une route de folie avec de superbes points de vue sur le lac Atitlàn et ses volcans, dont un arrêt au Mirador Mario Mendez Montenegro qui domine le lac. Arrivés à « Pana » à 11h30, récupération de la chambre à l’hôtel El Viajor, réservée sur Booking.com, 20$ /nuit. Très bien, au calme dans un petit jardin, bien situé près du lac. Repas au restaurant « Dernier refuge », on est seuls, c’est très bon. 121 QZ pour deux. Balade au bord du lac et en ville, réservation d’une excursion sur le lac et visite de 4 villages, pour le lendemain, 300QZ pour deux. Repas le soir dans un des restaurants sur pilotis conseillés par le Routard, il n’y a personne, cuisine moyenne et prix élevés, on ne conseille pas. 19h00 la ville est vide.

 

P1090873.JPG P1090877.JPG

P1090905.JPG P1090914.JPG

 Jour 5 : Je laisse Coco dormir un peu et me lève à 5h30 pour aller photographier le lever de soleil sur le lac et les volcans. Je suis seul au bord de l’eau, instant magique. 8h30, départ en lancha depuis l’embarcadère de « Pana » pour la visite de quatre pueblos et balade sur le lac Atitlàn. Stop d’une heure à chaque étape. Pueblos : San Carlos, San Juan (notre préféré), San Pedro et Pueblo Atitlàn où la pause est de une heure trente, ce qui permet de déjeuner et de se balader. Ne pas hésiter à louer un tuk-tuk à chaque étape pour visiter le coin, pour une somme dérisoire, vous aurez un super aperçu du pueblo et différentes vues sur le lac et ses volcans. Retour à 14h30/15h00. Une belle excursion, à faire, on conseille de l’acheter directement à l’embarcadère, cela évite les arnaques que certains mettent en place. Avant de rentrer on réserve nos billets pour Cobán par  la navette du lendemain. 90$ pour deux, cher, mais nous n’avons pas le choix. Sinon c’est le bus avec horaires aléatoires et temps de route multiplié par deux, déjà qu’il nous faudra 7 heures en van… Nous finirons la soirée au Sunset, superbe bar  sur la rive du lac face aux volcans, où on peut prendre un verre en admirant le coucher de soleil.

 

P1090881.JPG P1090954.JPG

P1090987.JPG P1100067.JPG

 Jour 6 : Départ à 8h00 pour Cobán. Van surchargé en passagers et bagages, route pourrie et poussiéreuse, mais la vue est superbe. La route passe par Chichicastanengo, ville réputée pour son marché. Pause de 20 mn dans un resto route ou on pourra manger un morceau. Arrivée à Cobán vers 16h00. L’arrivée se fait sur le parking du Mc Do du coin, au milieu d’une zone commerciale. Nous sommes les seuls à descendre et un peu surpris, il faut l’avouer. C’est finalement le chauffeur, sympa, d’un autre van qui nous conduira gratuitement jusqu’à notre hôtel, à l’autre bout de la ville, alors que celui que l’on vient de quitter poursuit sa route vers Flores. Récupération de la chambre, hôtel Chapultec, 35$ / nuit. Un hôtel, situé dans une partie de la ville pas vraiment touristique, qui est une annexe de la Finca Chapultec dans la région de Lanquin, où on produit du café. Nous y rencontrerons Denis, un québécois, sorte d’aventurier qui a descendu le fleuve Yukon à la nage, rien que ça…, en Alaska (3200km!), qui bosse bénévolement pour la finca Chapultec et qui nous propose de nous servir de guide et de chauffeur pour nous conduire à Semuc Champey le surlendemain, mais aussi à la Finca Chapultec où nous passerons la dernière nuit de notre séjour dans la région avant de partir pour Flores. On finira la soirée dans excellent un resto semi gastro, l’Abadia, tenu par un couple franco-guatémaltèque.

 

  P1090955.JPG P1090976.JPG P1090984.JPG

P1100097.JPG P1100131.JPG

Jour 7 : lever à 6h30, petit déjeuner et départ en 4x4 de l’hôtel, avec chauffeur guide, pour la laguna de Husha à 3h30. De route de Cobán. Nous arrivons à 11h30, à  l’entrée du parc, 50 QZ/pax. Il faut ensuite marcher 4 km dans la forêt pour arriver au bord de la lagune. Eau claire, poissons, endroit hors du monde, calme… 4 km encore pour rejoindre le 4x4 et nous voilà partis pour 45 mn de piste pour aller visiter les Cuevas candélabre,  la plus belle grotte d’Amérique centrale. On arrive à 15h30, mais le site est déjà fermé, ce qui étonne tout le monde. Tant pis,  retour sur Cobán où nous arrivons à 18h30. Nuit et repas à la guesthouse.

 

P1100135.JPG P1100120.JPG

  P1100125.JPG P1100108.JPG

 Jour 8 : départ à 8h00, en 4x4 avec Denis le québécois, pour Lanquin,  1h30 de route d’où nous rejoindrons sur le site de Semuc Champey,  en pick-up pour 40 QZ / pax. 45 minutes de piste plus ou moins en état, sous la pluie, dans la benne du pick-up. Des  bus relient également Cobán à Lanquin, mais c’est plus long. Le trajet Lanquin / Semuc se fait obligatoirement en pick-up. Le site de Semuc Champey est magnifique, 50 QZ / pax. Baignades, balades…très beau, peu de touristes mais des gens du coin qui viennent se détendre. Retour à Lanquin en Pick-up 40QZ/pax, à 12 dans la benne, mais c’étaient des routards de plusieurs nationalités avec lesquels nous avons bien rigolé… Route ensuite et nuit à la Finca Chapultec, où nous passerons la nuit pour 35$, dîner mexicain et petit déjeuner compris. Une nuit hors du temps, nous étions seuls, avec les souvenirs et les photos d’une époque révolue…

 

WP_20161119_022.jpg WP_20161119_041.jpg

 

WP_20161119_044.jpg WP_20161119_047.jpg

Jour 9 : Lever à 5 h00 pour un départ à 8h00 en direction de Flores. Petite visite de l’exploitation de café de la finca. C’est encore Denis qui nous servira de guide et de chauffeur puisqu’il nous conduira jusqu’à Flores, 5 h30 de route dont 1h30 de piste de montagne. Arrivée à 15h30 et récupération de la chambre pour 2 nuits au Lacandon Guesthouse, 20$/nuit, réservé sur Booking.com, en bord du lac sur l’ile de Flores. Très bien, accueil, bar, resto, tout y est…Denis nous quitte. Balade en ville et repas dans un resto au bord du lac 120QZ. Vous pouvez aussi pour presque rien, acheter des plats préparés, pâtisseries, fruits, dans des stands qui sont installés au bord du lac à la tombée de la nuit, très bien aussi. Il y avait peu de monde à Flores lors de notre passage.

 

P1100170.JPG P1100181.JPG

P1100190.JPG P1100270.JPG

 Jour 10 : Matinée kayak sur le lac Petén. Loués 180QZ/3 heures à la guesthouse. Superbe balade, baignade, visite d’un petit musée Maya sur une ile… Nous passerons le reste de l’après-midi à visiter le reste de la ville et nous en profiterons pour nous rendre à l’agence San Juan, conseillée par le Routard, pour réserver nos futurs trajets en navette. Flores – Tikal, le lendemain 60QZ/pax, et Tikal – Melchor (frontière Belize) 250QZ/pax, deux jours plus tard. Si le premier trajet se déroulera normalement, le second s’avérera être une arnaque qui nous obligera à faire le trajet en bus et nous fera perdre 500QZ plus 100 QZ de bus. Arnaqués par une agence conseillée par le Guide du Routard… A éviter à tout prix et faire passer le mot.

 

    P1100281.JPG P1100275.JPG

     P1100259.JPG P1100206.JPG

 Jour 11 : Départ à 8h00 pour Tikal, 1h30 de route. Attention ! Il n’y a pas d’ATM ni de banque à Tikal, prévoir, absolument, des espèces avant de partir. Prix d’entrée du parc 150QZ / pax / journée. Nous logerons 2 nuits au Tikal Inn, réservé sur Booking.com,  un des trois hôtels du parc. 48 euros la nuit, cher mais nous n’avons pas  eu le choix. Une formule intéressante incluant : demi-pension, petit déjeuner, excursions pour le coucher de soleil dans le parc (15h 19h30) et le lever de soleil le lendemain matin (départ de nuit  à 3h00 retour 9h00) est proposée pour 25$/pax/jour. A vous de voir selon votre budget, mais nous avons fait le compte et cela reste intéressant.15h00 : après une petite pause piscine, départ pour le coucher de soleil en petit groupe, 8, avec un guide très sympa et drôle. Le parc nous appartient, il y a très peu de monde et le coucher de soleil sur les tempes Maya est magnifique. Ambiance… Retour à 20h00 et dîner au Tikal Inn.

 

  P1100286.JPG P1100294.JPG

  P1100313.JPG P1100317.JPG

 Jour 12 : Lever à 3h00 du matin et départ à 4h15 au pas de course, à lueur de la lampe,  dans la nuit noire de la jungle car le guide prévu ne s’est pas réveillé et son remplaçant veut rattraper le retard. On arrivera à temps quand même, après 2h00 de marche, au sommet d’un temple pour admirer le lever de soleil qu’au final nous ne verrons pas car le ciel est nuageux et la pluie a  fait son apparition… Visite du parc, retour à l’hôtel et l’après-midi, visite des musées et un peu de shopping (attention, c’est exagérément cher, négociez, vous avez de la marge!).

 

P1100331.JPG P1100338.JPG

 

P1100345.JPG P1100350.JPG

Jour 13 : Départ à 7h00 pour Melchior de Mencos, en navette puis en bus (suite à l’arnaque relatée plus haut). 3h30 de bus pour arriver à la frontière avec le Belize. Il pleut, nous sommes les seuls touristes. Le passage de la frontière qui se trouve à environ 500 mètres de là,  se fait à pied en descendant du bus. Nous rejoignons donc rapidement (pluie, vent, froid) le poste frontière en tirant nos bagages derrière nous. Tellement  rapidement que nous oublierons de faire tamponner nos passeports en quittant le Guatemala, ce qui nous vaudra une amende à notre retour dans le pays 10 jours plus tard… A notre décharge, nous n’avons pas aperçu le poste frontière du Guatemala alors que celui du Belize est énorme. Donc faites attention, pensez-y, l’amende est quand même de 50 euros.

 

WP_20161120_022.jpg WP_20161121_009.jpg

WP_20161121_015.jpg WP_20161121_024.jpg

 Jours 14/15/16/17/18/19/20/21/22 : Belize. Cette partie du voyage est traitée séparément dans : Carnet de voyage Belize.

 

WP_20161120_013.jpg WP_20161121_029.jpg

WP_20161121_027.jpg WP_20161121_003.jpg

 Jour 23 : Nous prenons un bateau rapide à Punta Gorda (Belize) que nous avons rejoint en bus depuis Hopkins, pour rejoindre Livingstone et reprendre notre trip au Guatemala après une incursion de quelques jours au Belize. Nous avons de la chance, car il n’y a que deux bateaux par semaine, mardi et vendredi à 10h30, qui font la liaison directe entre Punta Gorda et Livingstone, et nous tombons dessus à 5 mn prés…  Autrement il faut passer par Puerto Barios, plus cher et plus long.  C’est un bateau guatémaltèque qui assure la liaison entre les deux ports. 25$/pax 20$/pax d’immigration. Trajet de 45 minutes. Arrivée à 13h00 à Livingstone, récupération de la chambre, guesthouse La Esconda, 20$/nuit, réservée sur booking.com, sur les hauteurs de la ville, superbe vue sur le rio Dulce et Livingstone, très bien. Balades et visites pour le reste de l’après-midi et de la soirée. Nous avons adoré Livingstone, l’ambiance Garifuna, la ville, l’embouchure du fleuve, le sentiment de cool attitude qui flotte sur le coin…Des bars et bons restos aussi, dont un « Chez Gaby » que nous avons beaucoup aimé, très bon repas pour 7$/pax.

 

  P1100378.JPG P1100416.JPG P1100429.JPG

    P1100476.JPG P1100506.JPG

 Jour 24 : excursion à Playa Bianca au départ de Livingstone. 300QZ/ pour deux avec un petit repas. Embarquement à 9h00 à l’embarcadère,  environ 30 minutes de bateau avec un stop d’une heure, à l’aller, aux cascades de Los  sieste altares, où vous pouvez remonter le cours d’eau et vous baigner. Baignade à Playa Bianca, il fait 36 degrés, pas mal de monde, surtout des gens du pays, mais nous étions un dimanche. Retour à Livingstone vers 16h00. Balade, soirée.

 

P1100625.JPG P1100507.JPG

WP_20161122_053.jpg WP_20161123_040.jpg WP_20161122_056.jpg

Jour 25 : Nous quittons Livingstone en lancha taxi pour rejoindre la Finca Tatin sur le rio Dulce, au milieu de la jungle. 10$/pax. Le bateau nous débarque sur l’embarcadère de la Finca et repart immédiatement. Nous voilà au milieu de rien sur un bras du fleuve, entourés par la jungle. Ambiance cool, repas en commun, rencontres, balades en kayak sur le fleuve et ses affluents, ou balade à pied dans la jungle, tout est possible à la Finca Tatin, tenu par un argentin sympa, Carlos, qui parle français. Réservation faite sur Booking.com 15$/nuit. Nous ferons une randonnée dans la jungle pour rejoindre un village artisanal Maya dès notre arrivée. Puis kayak pour rejoindre des sources d’eau chaude sur le Rio Dulce, 3h00 aller-retour, sportif mais tellement beau.

 

WP_20161121_034.jpg WP_20161123_004.jpg

WP_20161124_004.jpg WP_20161124_004.jpg

 Jour 26 : départ en kayak pour rejoindre des cascades au milieu de la jungle. 3h30 de navigation sur un affluent du rio Dulce puis 1h00 de marche dans la forêt (normalement 15 minutes mais nous nous sommes perdus) pour arriver aux cascades et être seuls au monde… Retour à la Finca Tatin vers 16h00, crevés mais heureux, baignade dans le fleuve…

 

P1110139.JPG P1110141.JPG P1110156.JPG

P1110159.JPG P1110163.JPG

Jours 27/28/29 : Rio Dulce (la ville) en bordure du lac Izabal,  que nous rejoignons en lancha depuis la Finca Tatin, en 1h15 de traversée. Nous rejoignons l’hôtel Tortugual, réservé sur Booking.com 100$/3 nuits, auquel on ne peut accéder que par bateau mais qui propose une navette gratuite, toutes les heures, entre l’hôtel et la ville. Rio Dulce, c’est spécial. Coupée en deux par la seule route qui permet de traverser le fleuve du même nom en empruntant un immense pont, la ville est envahie de véhicules de toutes sortes mais surtout d’énormes semi-remorques qui polluent les lieux et créent un danger permanent. Nous ne ferons qu’y passer quelques heures, histoire de se rendre compte, de réserver des places de bus pour rentrer trois jours plus tard sur Guatemala City, et pour moi de faire un tour chez le coiffeur ... Nous profiterons de cette fin de voyage pour nous reposer, randonner dans le coin et profiter du restaurant et du bar de l’hôtel Tortugual où de nombreux, riches, propriétaires de beaux voiliers se retrouvent en saison des cyclones sur les caraïbes. Mettant leur navire à l’abri sur le lac Izabal, ce qui donne au coin un petit air de marina…

 

P1110164.JPG P1110170.JPG

P1110199.JPG P1110215.JPG

 Jour 30 : départ en bus pour Guatemala City à 8h00. 10$/pax, réservation obligatoire. Plusieurs départs par jour : 2h00, 5h00, 8h00, 11h00, 14h00. Partir tôt car le trajet est long et fatigant, 10h00 pour faire 175 kilomètres, entre embouteillages, pannes, routes défoncées, accidents… A l’arrivée, le bus vous dépose dans une station en dehors de la ville où vous devrez prendre un autre bus de la même compagnie pour rejoindre le terminus où ont été déposés vos bagages…Et ensuite prendre un taxi pour rejoindre votre hôtel. Journée transport donc, en tenir compte lors de l’élaboration de votre trip. Nuit à l’hôtel Barceló, réservation faite sur Booking.com, 45$/nuit.

 

 P1110253.JPG P1110275.JPG P1110283.JPG

P1110343.JPG P1110344.JPG P1110348.JPG

 

Jour 31 : 14h30, vol pour Nice via Atlanta et Paris, arrivée le lendemain (jour 32) à Nice.

 

P1110351.JPG P1110395.JPG

P1110402.JPG P1110436.JPG

 Avis :

 

WP_20161204_003.jpg WP_20161205_007.jpg

 Voici donc un petit résumé de notre trip au Guatemala. Nous n’avons pas ressenti d’insécurité, bien que tous les vigiles et même certains civils soient armés, les gens sont  gentils et serviables, les sollicitations des vendeurs en tout genre ne sont pas pénibles, vous dites non, un signe suffit, et ça s’arrête. Si vous connaissez l’Asie et l’Inde vous apprécierez. Nous n’avons pas rencontré énormément de touristes, très peu dans les transports publics locaux. Nous avons trouvé le réseau de transport en commun, bus, bien plus compliqué à utiliser qu’au Nicaragua. Budget : sensiblement plus élevé qu’au Nicaragua, en grande partie à cause des transports en commun, pas toujours accessibles ou disponibles dans certains endroits, ce qui oblige à prendre des navettes privées qui coûtent beaucoup plus cher, et ce pour ne pas perdre trop de temps. Nous avons trouvé excessif le prix d’entrée de certains sites et certaines excursions.

La nature : jungle, volcans, fleuves a été à la hauteur de nos souhaits. Nous avons trouvé le pays très propre par rapport à d’autres que nous avons déjà visités. Les sites Mayas sont superbes et bien entretenus. Nous avons été surpris du peu de fréquentation touristique par endroits, beaucoup de bars, de restaurants, où nous étions souvent presque seuls.

Un beau voyage donc, dans un pays où il y a beaucoup de choses à voir, à faire. Où se trouvent des merveilles de la nature comme le lac Atitlàn et les volcans, la région du fleuve Rio Dulce… Pourtant, si on doit comparer par rapport au Nicaragua, on dira qu’il manque ce je ne sais quoi, ce rien du tout, ce zeste de magie, qui transforme un beau voyage en un voyage exceptionnel…

 

   WP_20161205_008.jpg WP_20161205_012.jpg

 WP_20161207_021.jpg WP_20161206_013.jpg

 Arnaques à la CB : malheureusement, elles existent. Pas seulement au Guatemala d’ailleurs. Mais c’est là que nous en avons été victime, donc j’en parle dans ce carnet. Nos cartes bancaires Visa et Mastercard ont été piratées, probablement lors d’un retrait d’argent dans un distributeur. Piratées et nos comptes vidés en deux jours… Nous avons eu la chance que cela nous arrive en fin de séjour, le dernier jour, mais si cela vous arrive au début…Bonjour les soucis. Sachez que les escrocs n‘ont aucun besoin d’avoir votre carte en main pour la pirater. Tout se fait à distance (il suffit de 6 secondes pour pirater une Visa), puis ils rentrent vos données récupérées, dans une carte vierge et l’utilisent pour faire un maximum d’achats en magasin en un minimum de temps. Quand vous vous en apercevez, il bien souvent trop tard.

 Mon conseil : vérifiez régulièrement vos comptes, sur le site de votre banque, si vous avez utilisé votre CB. Au moindre soupçon de fraude, faites opposition à votre carte et prévenez votre conseiller. Si malgré tout, vos comptes ont été  débités ou vidés, faites une déclaration de préjudices auprès de votre banque, au retour, et vous serez remboursés sous un mois environ. Notez soigneusement, avant de partir, les numéros de téléphone Visa et Mastercard pour faire opposition et conservez-les précieusement.

 

WP_20161205_026.jpg WP_20161207_004.jpg

Regard de femme, notre voyage vu par Corinne :

 

Avant de partir j'avais entendu dire que c'était une des destinations préférées de beaucoup de voyageurs...et qu'Antigua était la plus belle ville d'Amérique centrale.

En ce qui concerne Antigua, la ville coloniale est superbe et l'UNESCO a bien travaillé, ainsi que les investisseurs étrangers qui gèrent la plupart des boutiques. Les rues sont commerçantes, on s'y promène  et on s'y perd avec plaisir. Il y a de très beaux restaurants...avec des patios intérieurs qui débordent de plantes exotiques... C'est magnifique !

Attention dans les banques à ne pas contrarier les agents peu coopératifs en insistant pour changer des billets car les vigiles lourdement armés n'hésitent pas à vous repousser assez brutalement !

Si c'était à refaire je n'irai pas me perdre à Coban, les distances entre la ville et les sites à visiter sont trop grandes et  les routes mal entretenues, et les automobilistes trop lents: cela devient vite difficile de profiter de sa journée si on la passe en voiture !

Les gens sont polis, il n'y a pas de détritus, les hôtels sont très bien tenus et nous avons mieux mangé qu'au Nicaragua. Par contre le rhum n'était pas aussi parfumé que la Fleur de Canne !

Les lacs, les volcans, la forêt...c'est très beau. L'artisanat est riche et très coloré, c'est un régal pour les yeux que je n'ai pas vu au Nicaragua.

J'ai beaucoup aimé le Rio Dulce et notre séjour à la Finca Tatin. Le fleuve est magnifique bordé par la forêt, il sert de marina aux nombreux voiliers américains durant la saison des ouragans, c'est une maison de retraite de luxe!

J'ai bien aimé Livingston, ville du bout du monde, de même que le lac Atitlân entouré de volcan majestueux, avec Antigua ce sont les endroits les plus touristiques du pays, en dehors bien sur de Tikal la célèbre cité Maya. Je pense que les hordes d'archéologues ont trop bien travaillé, le site semble aseptisé, trop net pour nous faire rêver !

Dans l'ensemble c'est un beau pays, mais je n'ai pas retrouvé l'engouement que j'avais eu pour le Nicaragua, parfois c'est comme en amour les choses ne s'expliquent pas !

 

 

P1110487.JPG P1110491.JPG

P1110503.JPG P1110603.JPG

 Littérature : ce voyage servira de décor à un futur roman, en cours d’écriture,  dont l’action se déroulera en Amérique centrale.

 

WP_20161207_008.jpg WP_20161207_009.jpg

 Photos : Vous pouvez retrouver les montages photos de ce voyage dans la rubrique ALBUMS PHOTOS, catégorie AMERIQUE CENTRALE : GUATEMALA.

 

P1110609.JPG P1110607.JPG

Avec ce carnet, j’espère avoir été utile à tous ceux qui souhaitent découvrir un pays, une région, pas encore trop touristique mais qui mérite d’être explorer. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des informations supplémentaires.

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour un autre de mes carnets de route.

 

P1110408.JPG

 

Eric 

 

 WP_20161121_007.jpg

 

WP_20161121_023.jpg

 

WP_20161121_063.jpg

 

WP_20161123_015.jpg

 

WP_20161202_022.jpg

 

P1090531.JPG

 

P1090551.JPG

 

P1090552.JPG

 

P1090583.JPG

 

P1090655.JPG

 

P1090699.JPG

 

P1090807.JPG

 

WP_20161113_048.jpg

 

WP_20161113_061.jpg

 

WP_20161114_083.jpg

 

WP_20161116_036.jpg

 

WP_20161116_020.jpg

 

P1100080.JPG

 

WP_20161203_009.jpg

 

WP_20161115_041.jpg

 

P1100261.JPG

 

P1100405.JPG

 

P1110145.JPG

 

P1110210.JPG

 

P1110240.JPG

 

P1110316.JPG

 

P1110433.JPG

 

P1110359.JPG

 

P1110559.JPG

 

P1110476.JPG

 

WP_20161114_092.jpg

 

 


10/01/2017
1 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :