VOYAGES EN EQUILIBRE...

Inde du sud de Chennai à Cochin.


Road trip Inde du sud

P1100256.JPG

Inde du sud de Chennai à Cochin

 

Bonjour,

 

Voici le carnet de route de notre voyage, road trip avec chauffeur local, en Inde du sud, du Tamil Nadu au Kerala. Un séjour de 22 jours.

Nous sommes partis avec l’agence www.tharanitours.com. Nous avons été très satisfaits de leurs services ainsi que  de leurs chauffeurs : Kumar pour la première partie puis Satish pour la seconde.

Comme pour le Sri Lanka, la voiture avec chauffeur, était pour nous une première, et nous craignions un peu pour notre liberté de mouvements, mais non, aucun problème, chauffeurs à l’écoute de nos souhaits qui n’hésitent pas à nous emmener hors des sentiers battus. Nous avons déjeuné chez les parents de Tharani, superbe expérience, puis comme nous souhaitions manger local, le midi nous allions dans des restos locaux et pour ce qui est de manger local… nous avons été servis… ambiance assurée. Nous avons été au cinéma à Karaikudi. Expérience, là aussi, inoubliable… pour nos oreilles qui en sifflent encore, à faire !

 

Coco souhaitait se faire un piercing sur le nez, pas de problème, direct chez des amis dont le grand père est spécialiste des piercings..., outils d’un autre âge n’ayant jamais été conçus pour cet usage, banane prête à être enfoncée dans votre bouche pour vous empêcher de crier…, âmes sensibles s’abstenir ! Piercing façon Tamil Nadu, réussi au milieu de toute la famille, les voisins et les curieux, dans l’hilarité générale. Une tournée générale de chai brûlant clôturera cette mémorable séance de piercing.

 

 Nous avons été visiter des marchés où nous étions l’attraction…, car seuls occidentaux. Nos chauffeurs se sont transformés en guides pour nous conduire le soir où très tôt le matin aux cérémonies dans les temples ou aux pèlerinages, le reste du temps, c’est seuls que nous avons fait nos visites et balades. Donc vous l’aurez compris nous avons été très contents des services de Tharani tours et notre voyage s’est très bien passé.

Au final, je pense que c’est une bonne formule pour l’Inde, du moins si comme nous, pour une fois, vous avez envie de poser le sac et de vous laisser conduire…

 

Le parcours et les hôtels ont été choisis par nous et toute la correspondance s’est faite  par mails, ou par téléphone lorsque nécessaire. Aucun souci de ce côté-là.

 

P1100497.JPG

 

Vols : Nous sommes partis avec Emirates : Nice – Colombo (séjour de 8 jours au Sri Lanka) Cochin – Nice.

Le vol Colombo- Chennai a été effectué par Kingfisher (comme la bière) : réservation en ligne sur le site make my trip. Cette compagnie est super, juste avant l’embarquement on nous annonce que le vol est plein et que de ce fait on nous surclasse en 1 ère… le pied !

 

La voiture : une Chevrolet 4x4. Nous avions réservé une tata indigo, moins chère,  mais à notre arrivée celle-ci étant indisponible, nous avons eu une Chevrolet sans augmentation du prix. Vu l’état des routes nous ne l’avons pas regretté !

 

Le parcours :

 

Chennai-Mahabalipuram-Kanchipuram-Pondichérry-Kumbakonam-Tanjore-Karaikudi-Rameswharam-Madurai-Kanyakumari-Kovalam-Allepey- nuit en house boat sur les back waters-Kumarakom- Cochin.

 

Les hôtels :

 

Chennai : RainTree (1 nuit)

M'puram : Ideal Beach (3 nuits)

Pondicherry: Hotel villa helena (2 nuits)

Kumbakonam : Hotel Paradise (2 nuits)

Tanjore : Ideal beach resort (1nuit)

Karaikudi : Bangla (1 nuit)

Rameswharam: Royal Park (2 nuits)

Madurai : GRT Regency (2 nuits)

Kanyakumari : Sparsa (2 nuits)

Trivandrum : Travancore Heritage (2 nuits)

Alleppey : air condition house boat (full bord / lunch /diner / break fast including)

Kumarakom : Backs water ripples (1 nuit)

Cochin : Hotel old light house (1 nuits)

Nous sommes restés parfois 2 où 3 nuits aux mêmes endroits pour pouvoir rayonner dans les alentours.

 

 P1120120.JPG

 

     P1100229.JPG  P1100362.JPG

Nos impressions dans le désordre :

 

Nous avons beaucoup aimé Gingee, être seuls avec les singes dans ces citadelles abandonnées, génial ! Il ne me manquait qu’une chose : le chapeau et le fouet…

 

Nous avons été surpris de la faible fréquentation touristique : nous étions souvent les seuls occidentaux sur les sites où dans les temples, et les hôtels, sans exception, étaient tous loin d’être complets, voir quasiment vides pour certains d’entre eux.

 

Nous avons été quand même surpris, alors que nous nous y étions préparés, de la saleté de certains endroits, des problèmes d’hygiène, de la pollution de la mer et des cours d’eau, de la pollution des plages. Par endroit cela est dramatique et nous a fait de la peine pour les Indiens.

 

Nous avons adoré les temples et rapporté de superbes photos. L’Inde est un pays de contrastes saisissants.

 

Nous avons aimé la gentillesse et le sourire des indiens. Nous n’avons pas trouvé que nous étions plus sollicités que dans d’autres pays d’Asie, en tout cas moins qu’au Vietnam.

 

Nous n’avons pas trouvé non plus que la conduite, bien qu’elle soit assez….spéciale, soit plus dangereuse que d’en d’autres pays d’Asie.

 

Nous avons distribué des stylos et des cahiers aux enfants, et parfois même aux adultes. A ce propos, n’achetez rien en France, achetez tout sur place et distribuez, vous en aurez beaucoup plus pour moins cher et gagnerez un précieux gain de poids dans vos bagages.

 

Nous n’avons pas été malades, juste un poids sur l’estomac à Rameswharam. Là, notre chauffeur nous a emmenés dans une gargote de bord de route, boire du thé au citron, brûlant, bien sucré et tout est rentré dans l’ordre, presque immédiatement, alors que les médicaments que nous emportons toujours avec nous ne nous avaient fait aucun effet. Essayez en cas de problèmes.

 

Nous sommes restés deux nuits à Rameswharam, mais une aurait été suffisante. Nous avons été, très tôt le matin, assister au pèlerinage au bord de mer puis visiter le temple, qui est magnifique, le tout suivi d’une ballade en carriole dans les rues de la ville. L’après-midi nous nous sommes rendus à la pointe, extrême,  de l’Inde, face au Sri Lanka.

 

Nous avons bien aimé Madurai et Kanyakumari : ne pas hésiter à aller du côté du village des pécheurs.

 

Nous avons aimé les back waters et la nuit, réveillon de noël, sur un house boat. Une seule chambre sur le bateau, on s’est régalés, ça nous a un peu rappelé le delta du Mékong mais en beaucoup moins agité.

 

Nous avons regretté le Tamil Nadu à notre arrivée à Cochin, nous n’avions plus l’impression d’être en Inde… enfin plus la même Inde.

 

Nous adorons la cuisine indienne et pourtant au bout de 3 semaines nous commencions à être en manque de quelque chose. Il y a beaucoup de cuisine végétarienne, mais surtout, à certains endroits, il était impossible de varier le menu. Je comprendrais que certains voyageurs ne supportent pas. Sans parler des piments et du feu que cela entraine…

 

J’ai été déçu par la condition des femmes : du peu que j’ai vu, j’ai trouvé que c’était dur, voire très dur pour elles. Pas une seule serveuse, très peu de vendeuses, des groupes d’hommes… Cela n’engage que moi, mais je pense qu’il y a encore beaucoup de travail à faire de ce côté-là.

 

Nous gardons un souvenir mémorable d’une ballade en rickshaw à Madurai ou notre  « pilote », Arul, s’est transformé en guide n’hésitant pas à quitter le vélo pour nous emmener faire des découvertes dans les ruelles…

 

Nous avons essayé toutes sortes de massages ayurvédiques, ou pas, de qualités inégales mais qui dans l’ensemble ne nous ont pas semblé de la qualité des massages pratiqués en Asie du sud-est.

 

Nous gardons le souvenir d’un superbe voyage. En regardant nos photos on ne voit que  rires et sourires, les nôtres et ceux des indiens, des merveilles architecturales et surtout des scènes de vie qui nous ont marquées.

 

      P1100514.JPG   P1100535.JPG

 

Regard de femme, notre voyage vu par Corinne :

 

Lorsque j'étais en formation pour devenir professeur de Yoga, j'ai rencontré une spécialiste de l'Inde qui m'avait expliqué qu'il valait mieux, dans un soucis de chronologie, commencer par découvrir  l'Inde du Sud, plutôt que l'Inde du Nord. Et je pense qu'elle avait raison. L'inde du Sud est plus authentique et moins tape à l'œil. Il y a plus de ferveur et de mystère dans les temples, dans les processions...

Nous quittions le Sri Lanka pour atterrir à Chennai. J'ai aimé visité la Basilique, le marché aux fleurs, la plage immense, c'est une ville pleine d'énergie!

A l'hôtel, un étage entier était réservé à une exposition-vente de diamantaires, gardé par des hommes en uniforme armés jusqu'aux dents ...C'était hallucinant de voir cet étalage de richesse, alors qu'un bidon ville jouxtait l'hôtel.! Bienvenue en Inde, le pays de tous les paradoxes.

Nous avons eu deux chauffeurs durant ce périple, tous les deux très sympas, qui ont tout fait pour que notre voyage soit le plus agréable possible.

A Pondichéry nous avons rencontré un couple un peu plus âgé que nous qui voyageait uniquement en bus et en train... En voyant les bus, avec des barreaux aux fenêtres et sans aucun confort, j'ai pensé qu'ils étaient courageux!

Lors de chaque visite dans un temple Hindouiste nous avons été bénis... Je me suis dit que c'était toujours bon à prendre et j'ai accueilli avec bonheur chaque marque de couleur qui s'inscrivait sur mon front ! Et Dieu sait qu'ils ne sont pas avares de bénédictions en échange de quelques roupies. Les temples sont très beaux, ce sont de véritables lieux de vie, il y a toujours du monde qui va et vient....D'ailleurs partout dans le pays des bus déposent les pèlerins d'un lieu saint à un autre, d'où cette impression que les indiens sont en pèlerinage permanent! 

Auroville, la ville de Sri Aurobindo nous a déçu. Vu de l'extérieur, cette "communauté universelle" apparait assez sectaire au visiteur. Nous n'avons pas trouvé les personnes qui y vivent très accueillantes, si bien qu'on en est venu à se poser des questions sur l'évolution du projet initial de fraternité et de partage...Difficile de croire qu'ils vivent comme des babas cool, vu les propriétés dissimulées derrière les murs. Nous ne savions pas qu'il fallait prendre rendez-vous pour être autorisé à pénétrer dans le célèbre "Matrimandir", sphère dorée futuriste, voué à la spiritualité, nous nous sommes donc contentés de le regarder de loin. La boutique quant à elle propose de beaux produits, de qualité, mais très éloignés de l'artisanat qu'on s'attendait à trouver sur ce site. Avoir quand même, pour se faire une idée personnelle.

J'ai eu l'occasion de me faire masser par une jeune femme qui m'a expliqué, résignée, qu'elle ne se mariera jamais et qu'elle travaillera toute sa vie pour sa famille, sans pouvoir espérer un jour s'en libérer, tout cela parce qu'elle est une fille sans dote, sa famille l'a sacrifiée...Et après 25 ans de toute façon elle est trop âgée maintenant pour prétendre à se marier, c'est fini pour elle. Triste histoire. 

Il y avait des jeunes femmes qui travaillaient dans les hôtels où nous avons séjourné. A table nous n'avons jamais été servis par une femme, à chaque fois qu'il y en avait une qui tentait de venir vers nous, un serveur lui coupait la route et lui enlevait le plat des mains. C'était flagrant! Eric était horripilé par ce comportement machiste ! On le sera bien plus encore en Inde du Nord.

J'ai vécu une expérience incroyable en désirant me faire percer une narine à la mode Indienne...Notre chauffeur, Kumar, connaissait du monde dans un petit village de tisserands, dont un spécialiste du piercing. On m'installa sur une chaise au milieu de la pièce principale d'une maison de villageois et, tandis qu'on allait chercher l'homme en question, les voisins commencèrent à défiler les uns derrière les autres pour me voir...Et rigoler. Je rigolais un peu moins lorsqu'arriva le technicien: un homme sans âge, un vieillard, accompagné de sa caisse à outils. C'est lui qui allait se charger de l'opération! Je ne pouvais pas partir, cela aurait été vexant, et puis j'étais quand même curieuse de savoir comment il allait s'y prendre...Il y eut plusieurs tentatives avant qu'il ne trouve le bon clou, bien rouillé, pour percer ma narine, dont le cartilage récalcitrant lui résistait. J'étais devenue l'attraction du jour, et je savais plus si je devais rire ou pleurer! On m'expliqua, que c'était moins douloureux pour les enfants, car la chair est plus tendre...Tu m'étonnes!

Au Tamil Nadu, j'aurais aimé me balader sur les plages, mais ce n'est pas possible: ce sont des toilettes à ciel ouvert...

Lorsque nous sommes passés au Kerala, l'ambiance a radicalement changé. C'est plus propre, plus riche, plus touristique, plus moderne...une autre facette de l'Inde. Ce climat social profite aux femmes et cela fait plaisir à voir! C'était idéal pour finir notre séjour, une belle ambiance de vacances entre la plage et la croisière idyllique sur les back waters.

Un grand voyage, qui laisse des empreintes durables, qui nous a fait réfléchir sur notre façon de vivre..., personnellement, je n'ai jamais été aussi heureuse d'être française et de vivre en France.

 

Nous retournerons en Inde, c’est sûr.

 

 P1100936.JPG  P1100651.JPG

Merci à tous ceux qui m’ont aidé dans la préparation de ce trip. J’espère que ces quelques lignes seront utiles à ceux qui vont bientôt partir où qui souhaitent visiter l’Inde du sud. N’hésitez pas à poser vos questions si vous en avez, j’y répondrai avec plaisir, d’autant plus que nous avons bien voyagé depuis ce trip et que nous sommes retournés en Inde, du nord cette fois, où nous avons vécus d’autres expériences indiennes…

 

Littérature :

 

Pour les amateurs de romans d'aventures, vous pourrez suivre les péripéties en Inde du sud de Maverick, le détective globe-trotter, dans La piste des éléphants, mon premier roman, largement inspiré de ce trip, et paru aux Editions Baudelaire, ouvrage disponible sur tous les sites de vente VPC, Fnac, Amazon, Chapitre et tous les autres. Pour ceux qui souhaitent un exemplaire dédicacé, n'hésitez pas à me contacter.

 

Blog 1.jpg

 Photos :

Vous trouverez les  montages photos de ce périple dans la rubrique Album photos, catégorie ASIE / Inde du sud.

 

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour la mise en ligne d’un autre de mes carnets de route.

 

Eric

 

P1100862.JPG

P1120290.JPG

P1100375.JPG

 

P1100538.JPG

 

P1100655.JPG

 

P1100715.JPG

 

P1100730.JPG

 

P1110059.JPG

 

P1110305.JPG

 

P1110321.JPG

 

P1110479.JPG

 

P1110553.JPG

 

P1110752.JPG

 

 

P1110508.JPG

 

P1110699.JPG

P1110813.JPG

P1110934.JPG

P1120063.JPG

P1120103.JPG

P1110040.JPG


08/07/2016
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :