VOYAGES EN EQUILIBRE...

Retraite aux îles de Lérins

       P1130569.JPG       P1130580.JPG        P1130570.JPG       P1130577.JPG        P1130582.JPG        P1130575.JPG

 "Lérins se trouve comme l'un des hauts lieux du monde qui offre un ressourcement spirituel de première valeur."  Sœur Emmanuelle.

 

P1130346.JPG

                                                                                                                

"Lérins est une miette de prière au milieu de l'éternité qui l'entoure de toute part." Paul Claudel.

 

        P1130289.JPG      P1130513.JPG   P1130518.JPG    P1130545.JPG      P1130514.JPG

 

Depuis longtemps je souhaitais tenter l'expérience de la "Retraite Spirituelle" sans vraiment me décider à franchir le pas...

Et, bien qu'étant professeur de Yoga et ayant visité les hauts lieux spirituels de pèlerinage de l'Inde, je n'ai jamais pour autant été tentée par un séjour dans un Ashram...

Par contre l'Abbaye de l'île Saint Honorat est un choix qui s'est imposé naturellement...

J'ai donc écrit une lettre de motivation adressée au Frère Hôtelier afin de lui demander de m'accueillir au sein de leur communauté religieuse.

Ma demande a été retenue pour un séjour à l'Abbaye du mardi 25 juillet au dimanche 30 juillet, soit 5 nuits.

Merci à Gladys et à son association "Le jardin d'essai" qui m'a offert ce séjour.  

 

            P1130408.JPG  P1130392.JPG  P1130407.JPG  P1130393.JPG  P1130519.JPG

 

C'est avec un grand plaisir que j'ai embarqué sur le bateau qui fait la navette entre Cannes et l'île Saint Honorat pour 1/2 heure de traversée.

A 14h30 je me présentais à l'accueil après avoir traversé l'île avec ma petite valise à roulettes.

Ici pas de routes, juste des chemins de terre, et une végétation qui sent bon la Provence...Une autre manière de vivre à deux pas de l'agitation estivale de la Côte d'Azur.

Quelques règles à observer dés l'arrivée sur l'île : Etre habillé correctement, ne pas fumer, et respecter le silence ...

 

 P1130328.JPG  P1130304.JPG  P1130312.JPG  P1130313.JPG   P1130326.JPG   P1130316.JPG  P1130375.JPG

 

La chambre ou plutôt " la cellule" n°13 m'a été attribuée. Je réfléchissais au symbolisme...n'étant pas superstitieuse, je décidais que c'était forcément positif !

Le nombre 13 apparait dans de nombreux domaines: temporels, religieux, historiques ou mathématiques, ca qui peut expliquer son caractère mystérieux et les superstitions qui l'entourent.

Dans la religion Chrétienne le nombre 13 fait référence à la Cène où Jésus avait réuni les 12 apôtres dont Judas qui par sa trahison le conduira à la mort par crucifixion.

Comme ils étaient 13 à table, le nombre fut associé au malheur et à la souffrance.

Je découvrirai plus tard que Jésus sur la croix dans l'église de l'abbaye est un christ souriant , sculpture sur bois du XIVe siècle:

 

P1130464.JPG

 

L'accueil a été très sympathique et ma cellule très jolie dans sa simplicité. J'étais logée au 1 er étage, avec une vue magnifique sur le jardin du cloître dés que j'ouvrais ma porte.

J'avais fait le choix d' abandonner mon téléphone portable ainsi que ma montre à la maison, histoire de me déconnecter du quotidien et des obligations... en oubliant que la vie monacale est parfaitement orchestrée et

que les horaires sont rigoureusement respectés !

Pour moi qui suis toujours en retard, arriver à l'heure aux offices religieux et aux repas allait être un défi de tous les instants... pour me repérer restaient à ma disposition l'horloge du clocher et le son des cloches...

 

      P1130430.JPG  P1130345.JPG P1130288.JPG   P1130358.JPG  P1130542.JPG          P1130341.JPG          P1130429.JPG

 

Or, voici comment est composée une journée d'été ordinaire à l'abbaye : Offices religieux et Repas.

- 04h30 "Vigiles"

-Le petit déjeuner est en libre service entre "Vigiles" et "Laudes"

-07h45 "Laudes"

-11h25 "Eucharistie"

-12h35 "Sexte"

-12h45 Le repas de midi se fait en silence, sur fond musical. Après manger les convives font la vaisselle et mettent la table pour le repas du soir.

-14h30 "None"

-18h00 "Vêpres" suivi de "L'Adoration du Saint Sacrement"

-19h15 Le repas du soir se fait en silence, sur fond musical. Après manger les convives font la vaisselle et mettent la table pour le repas du lendemain midi.

-20h00 "Complies"

Tout ceci est réglé comme du papier à musique, c'est extrêmement bien organisé.

7 rendez-vous quotidiens pour se rapprocher du Seigneur et chanter ses louanges.  Il n'y a aucune obligation à assister à la messe, mais ce serait dommage d'être ici et de passer à côté 

de ces moments de recueillement et de partage.

 

 P1130534.JPG  P1130532.JPG P1130531.JPG  P1130432.JPG P1130343.JPG   P1130435.JPG   P1130346.JPG  P1130277.JPG

 

D'autant plus que toutes les messes sont chantées...

L'architecture de l'église met en valeur les voix  des moines qui s'élèvent avec ferveur. C'est très beau, esthétique, intemporel...

Dans l'église abbatiale, les moines arrivent les uns après les autres et prennent place selon une hiérarchie définie, que je ne saurais expliquer. Il semblerait que chacun d'entre eux ait un rôle à jouer,

mais que selon les offices les places soient interchangeables... Ils sont une trentaine de moines habillés de noir et de blanc, âgés de 30 à 80 ans. Peu de jeunes, les vocations doivent se faire rares. 

Des psautiers (recueils de psaumes) et des carnets liturgiques sont mis à la dispositions des retraitants, car la communauté des moines fait largement participer les visiteurs à son intercession et à sa louange.

Les chants liturgiques monastiques favorisent l'écoute intérieure, la litanie apporte le calme à l'esprit, le recueillement.

 

18h00 "Vêpres", le premier office auquel j' assiste. C'est la messe que je préfère entre toutes car elle est suivie de "L'Adoration du Saint Sacrement".

Un moment de pur bonheur où seuls quelques moines et retraitants se retrouvent dans une petite chapelle voutée toute en pierre de taille, là un moine dépose  sur l'autel le Saint Sacrement et allume des bougies.

De petits bancs de méditation sont mis à  disposition. Là, alors que rien ne bouge, il règne une ambiance très particulière, Je me suis sentie parfaitement à ma place durant toutes ces séances d'intériorisation, de concentration,

de méditation. J'ai adoré ces moments de plénitude. L'énergie positive était palpable en ces murs, la chaude lumière de fin d'après-midi, la beauté pure, le dépouillement, la sobriété en font des instants suspendus hors du temps.

 

 P1130540.JPG    P1130342.JPG     P1130340.JPG   P1130538.JPG  P1130347.JPG

 

Et puis vient l'heure du repas, lorsque la cloche sonne. Mon premier repas en silence, où personne ne parle...30 personnes qui dinent au son de la musique classique.

C'est assez troublant, parfois on ne sait plus où regarder...C'est aussi très reposant de ne pas avoir à faire la conversation, rien ne vient perturber , ni dénaturer le moment présent.

C'est un travail sur soi très intéressant, cela remet l'Ego à sa véritable place...Il n'y a pas de place pour la fanfaronnade.

Sincèrement j'ai apprécié de me taire et de ne pas avoir à me justifier pour cela ! D'habitude c'est plutôt mal vu lorsqu'on vit en communauté de ne pas parler, pas ici. Tous les retraitants sont agréables les uns envers les autres, très respectueux. 

Finalement, le regard, le sourire, l'attention et le geste mesuré parlent mieux qu'on ne l'imagine.

 

Après le repas du soir, je peux soit assister au dernier office de la journée "Complies" à 20h00, soit me promener et faire le tour de l'île désertée par les touristes, soit m'installer au bord de l'eau pour bouquiner tout en admirant le coucher du soleil du côté de Mandelieu...Je choisis l'alternance.

 

 P1130527.JPG  P1130325.JPG    P1130499.JPG  P1130317.JPG  P1130423.JPG

 

Entre "Complies" et " Vigiles" c'est "Le Grand Silence": le temps où cessent toutes les paroles, tout travail, tout bruit afin de pénétrer dans la paix de la nuit avec un cœur disponible  aux appels de l'Esprit Saint.

Durant ces heures où l'esprit humain n'est plus accaparé par les mille occupations de la journée, pas d'autres choix que la prière...Ou le sommeil.

Sauf si comme moi, vous n'avez plus aucune notion du temps et que vous subissez un décalage horaire extraordinaire à quelques kilomètres de votre domicile !

Je me retrouvais seule en pleine nuit à contempler les étoiles, au beau milieu du jardin du cloître ne sachant pas s'il me fallait attendre quelques minutes ou quelques heures avant que ne s'ouvre la porte pour l'office de "Vigiles" à 04h30 du matin. J'étais bien, j'écoutais le silence. On aurait pu me croire perdue, alors que j'étais juste en avance. J'assistais enfin à l'office avec quelques courageux...

J'avais en tête des images du film  "Le Nom de de la Rose"... Rien ne m'y a fait songer. Il faudrait peut-être revenir en hiver, dans le froid...pour que l'ambiance s'en rapproche.

L'office m'a donné faim. Je file déjeuner, puis je retourne finir ma nuit. Je me réveille en sursaut persuadée d'être en retard pour l'office de Sexte de 12h35...En fait, une fois à l'extérieur de ma cellule je m'aperçois que l'horloge du clocher indique 08h45...il n'en faut pas plus pour me faire perdre mes repères, j'ai l'impression d'être en plein décalage horaire ! La bonne nouvelle, c'est qu'une longue journée s'offre à moi.

Je prends tout mon temps pour faire le tour de l'île, je croise des retraitants en compagnie de moines qui discutent à bâton rompu...d'autres auront préféré s'asseoir dans le jardin pour un entretien privé plus discret.

J'assiste aux offices avant d'aller déjeuner en silence. La nourriture est appétissante et variée, nous avons même droit le midi à un pichet de rosé !

A 14h30 la messe de None...juste avant la sieste.

L'après-midi passe vite: baignade, visite, lecture...Ies cloches me rappellent qu'il est déjà l'heure de me préparer pour assister à l'office de "Vêpres" qui sera suivi du diner en silence.

 

   P1130343.JPG

 

Les matins suivants, je déroule mon tapis de Yoga sur le parquet de ma cellule, j'ouvre ma porte en grand et depuis mon tapis je pratique en ayant vue sur le jardin et l'église, c'est parfait, j'y prends beaucoup de plaisir.

En milieu de matinée je m'offre ainsi chaque jour une belle séance de Yoga, avant d'assister à l'office de" l'Eucharistie" .

 

                                                               P1130336.JPG  P1130338.JPG  P1130335.JPG  P1130277.JPG 

                       P1130433.JPG     P1130285.JPG             P1130436.JPG   P1130434.JPG   P1130283.JPG

 

Tout autour de l'Ile, il est possible de se baigner et de faire du snorkeling. Il est plus difficile de trouver une petite plage pour bronzer, et souvent elles sont prises d'assaut par les touristes, mais il y en a ... 

Il y a aussi un grand nombre d'endroits aménagés pour pique-niquer dans la pinède face à la mer...

Un beau restaurant "La Tonnelle" vous accueille pour le déjeuner.

 

 P1130351.JPG P1130411.JPGP1130421.JPG                                                                                P1130376.JPG   P1130383.JPG   P1130302.JPG P1130297.JPG

 

Dans la jolie Chapelle juste avant d'arriver à l'abbaye, se tient une exposition sur le thème "A quoi servent les moines ?"

C'est une très belle expo qui propose des photographies en noir et blanc et des sculptures crées avec des outils de jardinage qui ont été détournés avec bonheur par l'artiste.

 

     P1130445.JPG      P1130446.JPG  P1130455.JPG   P1130461.JPG  P1130459.JPG

P1130450.JPG  P1130356.JPG    P1130447.JPG   P1130454.JPG  P1130452.JPG  P1130451.JPG  P1130460.JPG

 

Il est possible aussi de visiter la magnifique forteresse qui se dresse telle une sentinelle pour protéger l'île... Si vous le voulez, vous pouvez vous laisser guider par de jeunes étudiants enthousiastes qui vous expliqueront toute l'histoire de la Forteresse et de l'île Saint Honorat. Ses fondations datent du XIe siècle...à l'origine, elle abritait des moines et des soldats.

 

P1130296.JPG P1130290.JPG  P1130428.JPG P1130293.JPGP1130294.JPG   P1130545.JPG

 

Aujourd'hui en partie en ruine, elle offre aux visiteurs une vue panoramique sur la mer, l'abbaye et les vignobles.

 

              P1130321.JPG P1130489.JPGP1130399.JPG      P1130490.JPG  P1130403.JPG                                 P1130396.JPG           P1130469.JPG          P1130495.JPG 

 

Les vignes sont cultivées sur une surface de 7,60 hectares: Chardonnay et Clairette pour les vins blancs et Syrah, Pinot noir et Mourvèdre pour les vins rouges.

Une importante partie des terres est consacrée à la culture des oliviers.

 

P1130512.JPG  P1130515.JPG  P1130488.JPG  P1130478.JPG  P1130508.JPG  P1130482.JPG  P1130510.JPG

 

Une grande et belle boutique propose à la vente les produits du terroir fabriqués par les moines ainsi qu'un important choix de livres religieux. Je n'ai pu résister à la tentation: du miel de lavande, des liqueurs, un CD "Office du temps ordinaire" et quelques livres...On ne se refait pas.

 

                                                                  P1130324.JPG  P1130442.JPG  P1130444.JPG  P1130441.JPG  P1130443.JPG

 

C'est incroyable mais le temps est passé trop vite ! Je serais bien restée une semaine supplémentaire sur cette ile à l'abri de la folie du monde, qui sent bon la Provence...

J'espère pouvoir y séjourner à nouveau, tant cette retraite m'a fait du bien.

Je remercie sincèrement les moines de l'abbaye de Lérins pour la qualité de leur Accueil.

 

 Quelques repères historiques:

 

 P1130320.JPGP1130417.JPG  P1130374.JPG     P1130369.JPG  P1130419.JPG

 

Depuis 16 siècles, l'île abrite les moines de l'abbaye de Lérins qui vivent au rythme de la vie monastique et communautaire dans le respect de la règle de Saint Benoit faite de prière (ora) et de travail (labora).

 

- Entre 400 et 410, Honorat, Caprais et quelques compagnons arrivent sur l'île et forment une communauté de moines qui s'agrandit rapidement et rayonne dans toute la Provence Romaine.

- A partir du VIIe siècle, les moines adoptent la règle de Saint Benoit.

- Au cours du Moyen-Age, ils construisent le Cloître ancien, le monastère fortifié et les 7 chapelles autour de l'île qui serviront de lieux de pèlerinage pour les Chrétiens de Provence.

- En 1635, les Espagnols s'emparent de l'île et l'occupent pendant 2 ans, avant qu'elle ne soit reprise par les Français.

- En 1788, 1 an avant la révolution française, la communauté, ne comptant plus que quelques moines, est supprimée par décret royal.

- A la fin du XVIIIe jusqu'au début du XIXe siècle, l'île est vendue comme bien national.

- En 1859, l'Evêque de Fréjus rachète l'île, puis demande en 1869 aux moines Cisterciens de Sénanque ( près d'Avignon) de venir y refonder une communauté monastique.

- Aujourd'hui, la communauté veut suivre le Christ par le chemin de l'Evangile, en s'inspirant de la règle de Saint Benoit et de la tradition monastique Cistercienne, dont l'origine remonte au monastère de Cîteaux fondé en 1098.

Saint Bernard en donne cette description en au XIIe siècle:

" Oui vraiment le cloître est un paradis, une contrée défendue par le rempart de l'obéissance à la règle, et où se trouve une riche abondance de marchandises précieuses.

C'est chose glorieuse pour des hommes unis par un même genre de vie que d'habiter en une même maison; qu'il est bon, qu'il est doux d'habiter entre frères tous ensemble.

Regarde: l'un pleure ses  péchés, un autre exulte dans les louanges de Dieu; celui-ci est au service de tous, celui-là forme et instruit les autres; l'un prie, l'autre lit; l'un fait miséricorde, l'autre punit les péchés;

l'un est brûlé de charité, un autre se distingue par son humilité; l'un se montre humble dans le succès, un autre manifeste sa hauteur d'esprit dans l'adversité; l'un se dépense dans une vie active,

un autre se tient tranquille dans une vie contemplative.

 

Tu peux alors t' écrier :"C'est ici le camp de Dieu. Que ce lieu est redoutable; ce n'est rien moins qu'une maison de Dieu et la porte du Ciel."       Saint Bernard. Sermon divers 42§4.

 

 P1130277.JPG  P1130420.JPG   P1130427.JPG   P1130422.JPG   P1130279.JPG  P1130295.JPG

 

Infos pratiques:

 

              P1130388.JPG       P1130550.JPG                     P1130318.JPG                  P1130552.JPG          P1130390.JPG

 

Abbaye de Lérins :  +33 (0)4 92 99 54 00

info@abbayedelerins.com

www.abbayedelerins.com

 

Prendre le bateau à Cannes,

 

P1130567.JPG P1130549.JPG P1130551.JPG P1130328.JPG   P1130558.JPG  P1130576.JPG  P1130574.JPG  P1130563.JPG 

Parking Laubeuf

Quai des Iles

Billeterie Planaria : +33 (0)4 92 98 71 38

planaria@abbayedelerins.com

www.cannes-ilesdelerins.com

adulte: 16,50 euros aller/retour

 

Restaurant "La Tonnelle"

 

P1130323.JPG  P1130326.JPG  P1130384.JPG   P1130385.JPG  P1130331.JPG   P1130387.JPGP1130386.JPG

Réservations : +33 (0)4 92 99 54 08

tonnelle@abbayedelerins.com

 

 

                                                                               J'espère vous avoir donné envie de découvrir et d'expérimenter... A bientôt !  

                                                                                                                                                                                                             Corinne 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



09/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres