VOYAGES EN EQUILIBRE...

Méditation


Méditation de Juillet

Le Yoga ressemble à la musique,

le rythme du corps, la mélodie de l'esprit et l'harmonie de l'âme créent la symphonie de la vie. "

B.K.S  Iyengar

 

ecstatic_leap.jpg

 

 

 "La Gâyatrî Mantra" 

 

OM BHUR BHUVAH SVAHA

TAT SAVITUR VARENYAM

BHARGO DEVASYA DHIMAHI

DHIYO YONAH PRACHODAYAT... OM

 

Laissez-vous transporter par le son et par le message universel de cette prière qui a su traverser les âges puisque ses origines remontent au Rig Veda,

aux origines de l'Inde ancienne.

C'est une invocation à l'astre solaire qui illumine nos vies et éclaire nos consciences...Aujourd'hui encore, ce mantra est récité par les Brahmanes, les prêtres hindouistes,

au lever et au coucher du soleil. 

 

 

phare.jpg   

 

Ce mantra est un chant sacré, qui a vocation à protéger l'esprit de L'Homme.

C'est une vibration sonore chargée d'énergie positive, qui récitée comme une prière ou une formule magique et spirituelle, agit telle une mélopée qui enveloppe et réconforte 

par son rythme et sa répétition le mental de celui ou celle qui chante ou qui écoute...

La Gayatri Mantra est envoutante...Elle s'égraine comme le mâla, 108 fois et ne s'arrête qu'après avoir purifié notre mental.

Expérimentez par vous-même en vous laissant bercer par la musicalité du son, sans chercher à comprendre, soyez juste à l'écoute ici et maintenant.

 

images0GM80NO8.jpg

Je vous livre quelques traductions que j'ai pu relever... Car je sais que la plupart d'entre-vous aiment savoir ce qu'ils récitent.

Mais, l'essentiel n'est pas là, laissez une part de mystère dans ces prières, ne les décortiquez pas pour en saisir le sens à tout prix...

Laissez plutôt l'esprit du chant venir à vous, vous nourrir, sans porter de jugement...

La portée des mots importe peu, il n'y a rien de dangereux à réciter un mantra, aucun endoctrinement, juste une once de spiritualité qui tend à élever l'esprit vers le haut.

Expérimentez à votre rythme... Ayez confiance.

 

6195548f4bea45ad01585db5f3e7f3c4.jpg

 

 

 

 OM : Le son primordial

BHUR: La terre

BHUVA: l'espace

SVAHA: le ciel

TAT: Cela, la Réalité

SAVITUR: Le Divin, le Soleil

VARENYAM: Adorer

BHARGO: Rayonnement, Illumination

DEVASYA: Splendeur absolue

DHIMAHI : Méditation sur l'Un

DHIYO...: La prière

 

 "Om, le Tout, énergie créatrice et universelle,

Source de toute lumière qui se manifeste dans le mondes physique, mental et spirituel,

Enflamme et inspire notre esprit pour que nous puissions posséder les qualités,

nous permettant d'accomplir les actions justes au moment propice."

 

"Om, Cieux, Terre et Eau,

Que l'excellent Soleil,

Brillant, divin et pieux,

Nous aide à méditer,

sur nos consciences galopantes."

 

"Om, dans les 3 mondes de l'expérience,

C'est "cela", la nature essentielle propre à l'existence,

Qui est l'Un.

Puissent tous les êtres percevoir,

Par un intellect subtil et méditatif,

La magnifique splendeur de la conscience illuminée."

 

"Adorons la suprématie du Soleil divin,

Source de toute lumière de ce monde:

C'est à lui que nous sommes redevables de nos plaisirs.

Tout procède de son essence,

Et tout retourne dans son sein.

Invoquons-le pour diriger nos facultés conceptrices,

de manière à comprendre complètement la composition de sa nature,

Sainte et divine; " (William Jones)

 

"Om, O Seigneur !

Tu es la source de la lumière omniprésente,

Celui qui soutient,

Celui qui protège,

Et celui qui dispense la joie.

Enflamme, allume et inspire notre intelligence,

pour que nous puissions posséder,

Les qualités éternelles."

 

"O Dieu, tu es celui qui donne la vie ,

Celui qui enlève la peine et le chagrin,

Celui qui dispense la joie.

O Créateur de l'univers,

Puissions-nous recevoir la lumière suprême,

destructrice du pêché.

Puisses-tu guider notre esprit dans la bonne direction."

(l'Arya - Samâj)

 

 

 

namaste-1-.jpg
                                                                     A bientôt.

                                                                                    Corinne

 

                                              

 


12/07/2017
1 Poster un commentaire

Méditation de Juin

La Clef du Cœur

 

127e15bc9cbf38af0fb50401fad09c6f.jpg

 

 

Asseyez-vous en tailleur, fermez vos yeux, portez votre conscience sur la régularité de votre respiration... 

 

Souvent, nous voyageons loin, très loin...

Nous visitons, explorons, cherchons des réponses à nos multiples questions, en pensant les trouver ailleurs...

Nous ignorons tous les trésors qui sont à portée de nos mains...

Nous regardons, mais ne voyons pas, nous écoutons mais n'entendons pas...

Les solutions sont souvent plus simples et plus proches qu'on ne le croit...

 

" Quand Dieu eut achevé de créer toutes choses, raconte la légende,

Il prit la clef de la création dans sa main et se dit qu'il assignerait à l'homme la tâche de la retrouver.

Il souhaita très bien le cacher.

Voulant rendre la recherche palpitante, il alla consulter ses conseillers célestes.

Ceux-ci lui proposèrent des lieux de cachette invraisemblables, certains furent même d'avis de cacher la clef quelque part sur la lune...

Dieu réfléchit longuement, puis il répondit :

Tous ces lieux me paraissent excellents, mais pour ma part, je préfèrerais plutôt la poser  en un endroit qui soit à la fois très proche et très lointain,

un endroit où l'Homme songera le moins à regarder.

C'est ainsi que Dieu alla secrètement cacher la clef au cœur même de l'Homme."

 

meditation-med2.jpg

 

"Au milieu de la caverne du cœur,

En forme de Moi, en forme de Soi,

Unique et solitaire,

Tout droit de Soi à Soi,

Le Brahman resplendit !

Pénètre toi -même en ce dedans,

Ta pensée perçant jusqu'en sa source,

Ton esprit plongé en Soi,

Souffle et Sens aux tréfonds recueillis,

Tout de toi en toi fixé,

Et là simplement, Sois ! "

                                                                                                                  -Ramana  Maharshi-

 Crown%20Chakra%20Gold%20Paint%202.jpg


03/06/2017
0 Poster un commentaire

Méditation de mai

-Intériorisation sur la Claire Conscience et les 5 sens-

 

Le professeur Jon Kabat-Zinn est à l'origine de la "méditation en pleine conscience" . 

Grâce à lui, la première "clinique de réduction du stress" a vu le jour en 1979, et depuis plus de 250 établissements hospitaliers à travers le monde soignent de nombreuses pathologies physiques et psychologiques en utilisant cette technique de méditation dont les bienfaits sont immédiats et aident à la guérison. 

Dans son livre "L'éveil des sens" il nous apprend à Vivre l'instant présent en nous reconnectant au monde sensoriel. Alors que la plupart du temps nos états d'âmes nous dictent notre façon d'être, cet ouvrage nous propose d'éveiller nos sens à la méditation, en contrôlant l'activité de notre esprit, en privilégiant le calme à l'agitation du mental, et la bienveillance à tout sentiment de colère ou de haine...Ainsi, le mal-être et la maladie peuvent se transformer bien-être...Juste en affinant nos perceptions sensorielles.

 

 

Asseyez-vous dans une posture confortable. Le dos est droit sans tension, le menton légèrement rentré, les épaules détendues...et tentez l'expérience de la méditation en pleine conscience.

 yoga-coucher-soleil-full-10404516.jpg

1- Fermez vos yeux et posez votre conscience sur ce que vous Entendez:

Suis-je capable de laisser simplement le son venir à la rencontre de la "conscience-oreille"  qui survient dans l'expérience nue de l'entendre...

Est-il réellement possible de m'écarter de mon propre chemin et de laisser simplement l'entendre être, de laisser les sons venir à l'oreille, être dans l'oreille, dans l'air, à un moment, sans embellissement, sans tenter quoi que ce soit ?

Entendre juste ce qu'il y a à entendre ici.

Demeurer avec l'entendre dans le silence de l'attention ouverte: jusqu'à ce que l'expérience du son arrive à vaincre l'esprit conceptuel, au delà des mots, au delà de la pensée, sans interprétation, sans identification...Juste se contenter d'entendre, de respirer, de connaître.

 

"Vieille mare,

 une grenouille plonge

 plouf"     (Bashô  1644-1694)

 

 frog-1517692_960_720.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2- Posez votre conscience sur le paysage Olfactif:

Les parfums nous offrent leur propre univers à travers notre organe sensoriel le plus délicatement subtil. L'odorat comme le goût est fondamentalement un sens moléculaire. Bien que nos capacités olfactives soient plus réduites que chez la plupart des animaux, il n'en reste pas moins que "rien n'est plus mémorable qu'une odeur". Notre attirance ou notre aversion peut-être instantanée, réflexive, animale par nature quand une odeur est particulièrement agréable ou désagréable. Les composés que sont les phéromones nous lient les uns aux autres et contribuent à orchestrer les danses sociales et sexuelles auxquelles nous nous livrons et les choix que nous effectuons lorsque nous décidons de transmettre nos gênes aux générations futures en formant de nouvelles combinaisons.

Les odeurs nous parlent de maintes choses, évoquent maintes sensations et émotions qui vont bien au delà de la nostalgie ou du pur souvenir. Elles peuvent nous plonger dans la peine ou dans l'extase. Tout en nous invitant à nous livrer entièrement au présent en jouissant des fragrances du maintenant.

 

tressage-1.jpg

 

 Le vent, par un jour clair, interpella

 mon cœur par l'arôme d'un jasmin.

 En échange de ce jasmin,

je veux tout l'arôme de tes roses."  (Antonio Machado)

 

3-Posez votre conscience sur le sens du Touché:

 

 massage-balinais.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La peau est un univers sensoriel à elle toute seule ! Elle n'est jamais dénuée de sensations, même lorsqu'elle semble ne rien toucher. Car étant une interface, elle touche toujours quelque chose. A tout moment, elle a sa propre tonalité sensorielle. Elle est toujours en contact.

Mais nous, le sommes nous vraiment ? Sommes nous capables d'être au contact de notre propre peau ?

 

Après la pluie, après plusieurs jours sans pluie,

règnent le calme, l'intime et la propreté, sous les arbres,

et l'humidité, unie désormais à la gravité,

tombe de branche en branche, de feuille en feuille, jusqu'au sol...

où elle disparaitra - sans se volatiliser, bien entendu,

hormis à nos yeux. Les racines des chênes auront leur part, comme les fils blancs des herbes, et le coussin de mousse;

quelques gouttes, rondes comme des perles, pénètreront la galerie de la taupe...

Et bientôt une multitude de petites pierres,

enterrées depuis un millier d'années,

se sentiront touchées.    (Mary Oliver "Prolongement du Bonheur)

 

4-Posez votre conscience sur ce que vous voyez:

Le vrai voyage ce n'est pas de chercher de nouveaux paysages, mais un nouveau regard...

 

 regard.jpg

 

"Nous passons beaucoup de temps à regarder, à travers des verres, des téléscopes, des tubes cathodiques...

Nous perfectionnons chaque jour notre regard, mais nous voyons de moins en moins.

Il n'a jamais été aussi urgent de parler de voir: nous sommes des observateurs, des spectateurs...des "sujets" qui regardons des "objets".

Nous collons rapidement des étiquettes à tout ce qui est. Des étiquettes collées une fois pour toutes,

par lesquelles nous reconnaissons tout mais ne voyons plus rien.    (Frederick Franck :"The Zen of seeing)

 

5- Posez votre conscience sur le paysage gustatif :

 

          madeleine.jpg
     

 

Manger balaye tous les concepts que l'on peut avoir sur la méditation. Manger un seul raisin sec, très très, très lentement, invite à basculer directement dans la connaissance, sans effort, de manière parfaitement naturelle, au delà des mots et de la pensée.

C'est une invitation inhabituelle, parce que nous avons tendance à manger de façon automatique et inconsciente. Le fait de juste manger, de juste goûter, libère immédiatement l'éveil, il n'y a plus qu'à savourer le paysage gustatif à l'intérieur de la bouche.

Observons la façon dont nous mangeons, le goût réel du raisin, tout un univers de sensations se déploie et se mélange.

On prétend que le goût, associé à l'odorât, est le sens le plus évocateur de souvenirs. 

 

"La vue de la petite madeleine ne m'avait rien rappelé avant que je n'y eusse goûté...mais, dés que j'eus reconnu le goût du morceau de madeleine trempé dans le tilleul que me donnait ma tante...aussitôt la vieille maison grise sur la rue, où était sa chambre, vint comme un décor de théâtre s'appliquer au petit pavillon donnant sur le jardin , qu'on avait construit pour mes parents sur ses derrières."           (Marcel Proust "A la recherche du temps perdu" )

 

Profitez...

                A bientôt.

                                  Corinne

 

 

 

 

 


05/05/2017
0 Poster un commentaire

Méditation d'Avril

Les quatre portes du Mandala

et

La respiration carrée

 

 Shiva-Sri-Yantra.jpg

 

 

S'asseoir à l'avant du tapis, le dos droit sans tension, les épaules détendues, le menton légèrement rentré

Fermer les yeux et porter son attention sur la régularité de sa respiration...

Sama Urtti Pranayama :      La respiration carrée égalise le souffle 

 

Inspirer profondément sur 4 temps (à gauche visualiser une ligne verticale qui part de bas en haut)

Rétention de souffle poumons pleins 4 temps (du haut à gauche visualiser une ligne horizontale qui va vers la droite)

Expirer profondément sur 4 temps (du haut à droite visualiser une ligne verticale qui part vers le bas)

Rétention de souffle poumons vide  4 temps (du bas à droite visualisez une ligne horizontale qui va vers la gauche)

Sans jamais forcer les rétentions de souffle, concentrez-vous jusqu'à équilibrer parfaitement votre respiration qui se calque naturellement sur le carré dessiné par votre mental...

 

Puis, lorsque vous avez parfaitement défini les limites de votre carré et que votre respiration est équilibrée et régulière, n’y pensez plus et allongez-vous sur votre tapis sur le dos, dans la posture de Shavâsana, pour la relaxation.

 

Les yeux fermés, vous allez vous déplacer dans l'espace du Mandala, dont les formes géométriques sont chargées de symbolisme.

Le Mandala support de méditation, diagramme dans lequel se concentrent à la fois le déploiement et la manifestation de tous les phénomènes de la création...

Vous partez en voyage de l'extérieur vers l'intérieur, de l'espace infini de l'univers manifesté jusqu'à la Terre notre planète, que le Mandala définit par les quatre points d'un carré.

 

Relâchez toutes les parties de votre corps…et déposez votre corps au sol, sur la terre...Détendez-vous, vous êtes en sécurité au cœur de votre carré, dont vous avez-vous-même défini les limites.

Le carré représente symboliquement  la Terre, un périmètre que vous connaissez bien, qui vous est familier. C’est dans la terre même que l’on s’enracine physiquement et c’est aussi sur terre que se produit notre transformation intérieure tout au long de notre vie...

A l'intérieur de ce périmètre quatre portes se présentent à vous:

- La première porte à l'Est s'ouvre sur le printemps, elle est gouvernée par le dieu Indra et par le Désir...

Vous vous trouvez au beau milieu d'une forêt, entouré d'arbres séculaires aux feuillages d'un vert profond...

Un Dragon extraordinaire vous offre sa protection contre les dangers de l'existence, il se propose de veiller sur le trésor caché de votre nature profonde.

- Le seconde porte au Sud s'ouvre sur l'été, elle est gouvernée par le dieu Yama et par l'Orgueil...

Vous vous trouvez en plein désert, à perte de vue s'étend un désert de sable aride, au loin un soleil rouge se couche derrière les dunes...

Le Phœnix, l'oiseau de légende, vous enveloppe de ses ailes en vous promettant longue vie et régénérescence.

- La troisième porte à l'Ouest s'ouvre sur l'automne, elle est gouvernée par le dieu Varuna et par la Passion...

Vous vous trouvez au bord de l'océan et vous contemplez les vagues qui se brisent sur les rochers dans un tourbillon d'écume, tandis qu'un chemin de lune argenté se dessine à la surface de l'eau bleue...

Une tortue vous procure sa force tranquille et vous accompagne en nageant avec souplesse entre les écueils de l'existence.

- La quatrième porte au Nord s'ouvre sur l'hiver, elle est gouvernée par le dieu Kubera et par la Jalousie...

Vous vous trouvez au sommet des montagnes enneigées, votre territoire d'un blanc immaculé est immense, sans frontière...

Le tigre, majesté des montagnes vous transmet son énergie et sa vitalité et sa force brute qui brave la rudesse des éléments. 

A présent, choisissez votre direction de cœur et entrez par la porte qui vous attire le plus, ressentez l'énergie qui se déploie tout autour de vous, qui vous entoure, vous offrant aide et protection.

Visualisez l'espace dans lequel vous vous trouvez après en avoir franchi la porte, l'Est, le Sud, l'Ouest ou le Nord...

Installez-vous dans la saison qui lui correspond, au printemps, en été, en automne ou en hiver...

Ressentez la fraîcheur, la chaleur, l'humidité ou le froid sur votre peau...

Imprégnez-vous des parfums de la forêt, du désert, de l'océan, ou des montagnes enneigées...

Visualisez votre compagnon de voyage, le Dragon, le Phœnix, la Tortue ou le Tigre à vos côtés, prêt à vous aider...

Colorez votre paysage de vert, de rouge, d'argent ou de blanc...

Ressentez les énergies liées aux éléments de la nature, la terre, l'eau, l'air, le feu...

Installez-vous dans ce périmètre que vous avez choisi avec conscience et détendez-vous, profitez des bienfaits qui vous sont offerts...

Votre corps est lourd et détendu...

Votre mental est apaisé...

 

Reprenez conscience de la manière dont votre corps s’inscrit dans l’espace, dans la pièce…

Reprenez conscience de vos points d’appui corporel sur le tapis…

Respirez plus profondément …Prenez le temps de vous étirer comme si vous veniez de vous réveiller...Et revenez tout doucement à un état de conscience ordinaire... 

 

 

la Terre.jpgA bientôt.

                Corinne


14/04/2017
0 Poster un commentaire

Méditation de Mars

260px-Socrates_Louvre.jpg 

     Les 3 passoires de Socrate               

 

Socrate avait dans la Grèce antique une haute opinion de la sagesse.

Quelqu'un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit : "Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?

- Un instant, répondit Socrate.

Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires.

-Les 3 passoires?

-Mais oui, reprit Socrate.

Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des 3 passoires.

La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

-Non, j'en ai simplement entendu parler...

-Très bien, tu ne sais donc pas si c'est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté.

-Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, Est-ce quelque chose de bon ?

-Ah non ! Au contraire.

-Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain qu'elles soient vraies.

Tu peux encore passer le test, il reste la troisième passoire, celle de l'utilité.

-Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ?

-Non pas vraiment. 

-Alors conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?

                                               

                       troispassoiresles.jpgPas facile de discuter de tout et de rien devant la machine à café, sans déraper sur les potins, les bruits qui courent, les rumeurs...

Attention, dire du mal des absents peut vite devenir un acte de malveillance !

Tant qu'on en reste au niveau de l'information et du partage, il n'est pas interdit de parler des absents. En dehors de ce cadre, la démarche n'est plus constructive, on est plus dans la recherche d'une solution. Juger une personne qui n'est pas là pour se défendre, c'est entrer en zone interdite.

Article inspiré du livre"J'arrête de râler" de Christine LEWICKI

 

 

 

Quelques mots sur Socrate...

 

mort_socrate.jpg " La mort de Socrate" tableau de David (1787)

 

 

 

 Socrate est un philosophe grec du Vème siècle avant J-C (470-399).

Il est considéré comme l'un des créateurs de la philosophie morale alors qu'il n'a laissé aucun écrit pour en témoigner véritablement.

Ses pensées ont été retransmises par Platon, Xénaphon ou encore Aristote ses disciples qui s'en sont nourris dans leurs propres œuvres, mais nous n'avons aucunes certitudes sur l'authenticité des paroles qui lui sont attribuées.

A ce titre il demeure la figure la plus illustre et la plus mystérieuse de toute l'histoire de la philosophie occidentale.

Il apparait comme un marginal, toujours représenté pieds nus, vêtu d'un simple manteau en train d'interroger les gens dans les rues de la cité. Il discutait avec les gens du peuple de ce qu'ils croient savoir, en leur posant des questions faussement naïves. ( Ironie: méthode par laquelle Socrate interrogeait ses interlocuteurs en feignant l'ignorance).

"Tout ce que je sais, dit Socrate, c'est que je ne sais rien." Il cherchait à débarrasser ses semblables du voile de l'illusion, en les amenant à penser par eux-mêmes: "il accouchait les âmes".

Ainsi, il distingue le savoir de la croyance et de l'opinion et reprend l'injonction du temple de Delphes: "Connais-toi toi même", ce qui lui confère une grande sagesse.

Selon Ciceron, il serait "le père de la philosophie". Il pose l'idée d'un discours rationnel qui soit inséparable d'un certain mode de vie: désirer orienter sa vie selon la justice et la vérité. En cela , il remet en question les nombreuses certitudes et les valeurs parfois infondées ou inadaptées qui dirigent nos vies.

Après Socrate, les philosophes devront justifier leurs affirmations et les argumenter de façon rigoureuses.

Mais cet enseignement moderne et original ne plait pas à tous ses contemporains ... Il se met à dos les "Sophistes", ces marchands de savoir ambulants qui enseignent contre rétribution, l'art d'argumenter dans les affaires publiques et privées. La vérité étant incompatible pour lui avec la persuasion, il finit par déranger au niveau politique et est condamné à mort par le tribunal démocratique d'Athènes, pour incroyance et corruption de la jeunesse.

Selon Hegel c'est ce qui a fait de lui un "héros de l'Humanité".

Face à cette condamnation, Socrate refuse de se défendre, et respecte le verdict des juges.

Un comportement exemplaire devant la mort, qui peut-être comparé à l'histoire de Jésus- Christ: "Il faut que l'homme meure pour que l'idée survive".

 

                                                                        

De quoi réfléchir...

                             A bientôt

                                           Corinne

 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/03/2017
0 Poster un commentaire