VOYAGES EN EQUILIBRE...

Méditation


Méditation de Mars

260px-Socrates_Louvre.jpg 

     Les 3 passoires de Socrate               

 

Socrate avait dans la Grèce antique une haute opinion de la sagesse.

Quelqu'un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit : "Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?

- Un instant, répondit Socrate.

Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires.

-Les 3 passoires?

-Mais oui, reprit Socrate.

Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des 3 passoires.

La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

-Non, j'en ai simplement entendu parler...

-Très bien, tu ne sais donc pas si c'est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté.

-Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, Est-ce quelque chose de bon ?

-Ah non ! Au contraire.

-Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain qu'elles soient vraies.

Tu peux encore passer le test, il reste la troisième passoire, celle de l'utilité.

-Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ?

-Non pas vraiment. 

-Alors conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?

                                               

                       troispassoiresles.jpgPas facile de discuter de tout et de rien devant la machine à café, sans déraper sur les potins, les bruits qui courent, les rumeurs...

Attention, dire du mal des absents peut vite devenir un acte de malveillance !

Tant qu'on en reste au niveau de l'information et du partage, il n'est pas interdit de parler des absents. En dehors de ce cadre, la démarche n'est plus constructive, on est plus dans la recherche d'une solution. Juger une personne qui n'est pas là pour se défendre, c'est entrer en zone interdite.

Article inspiré du livre"J'arrête de râler" de Christine LEWICKI

 

 

 

Quelques mots sur Socrate...

 

mort_socrate.jpg " La mort de Socrate" tableau de David (1787)

 

 

 

 Socrate est un philosophe grec du Vème siècle avant J-C (470-399).

Il est considéré comme l'un des créateurs de la philosophie morale alors qu'il n'a laissé aucun écrit pour en témoigner véritablement.

Ses pensées ont été retransmises par Platon, Xénaphon ou encore Aristote ses disciples qui s'en sont nourris dans leurs propres œuvres, mais nous n'avons aucunes certitudes sur l'authenticité des paroles qui lui sont attribuées.

A ce titre il demeure la figure la plus illustre et la plus mystérieuse de toute l'histoire de la philosophie occidentale.

Il apparait comme un marginal, toujours représenté pieds nus, vêtu d'un simple manteau en train d'interroger les gens dans les rues de la cité. Il discutait avec les gens du peuple de ce qu'ils croient savoir, en leur posant des questions faussement naïves. ( Ironie: méthode par laquelle Socrate interrogeait ses interlocuteurs en feignant l'ignorance).

"Tout ce que je sais, dit Socrate, c'est que je ne sais rien." Il cherchait à débarrasser ses semblables du voile de l'illusion, en les amenant à penser par eux-mêmes: "il accouchait les âmes".

Ainsi, il distingue le savoir de la croyance et de l'opinion et reprend l'injonction du temple de Delphes: "Connais-toi toi même", ce qui lui confère une grande sagesse.

Selon Ciceron, il serait "le père de la philosophie". Il pose l'idée d'un discours rationnel qui soit inséparable d'un certain mode de vie: désirer orienter sa vie selon la justice et la vérité. En cela , il remet en question les nombreuses certitudes et les valeurs parfois infondées ou inadaptées qui dirigent nos vies.

Après Socrate, les philosophes devront justifier leurs affirmations et les argumenter de façon rigoureuses.

Mais cet enseignement moderne et original ne plait pas à tous ses contemporains ... Il se met à dos les "Sophistes", ces marchands de savoir ambulants qui enseignent contre rétribution, l'art d'argumenter dans les affaires publiques et privées. La vérité étant incompatible pour lui avec la persuasion, il finit par déranger au niveau politique et est condamné à mort par le tribunal démocratique d'Athènes, pour incroyance et corruption de la jeunesse.

Selon Hegel c'est ce qui a fait de lui un "héros de l'Humanité".

Face à cette condamnation, Socrate refuse de se défendre, et respecte le verdict des juges.

Un comportement exemplaire devant la mort, qui peut-être comparé à l'histoire de Jésus- Christ: "Il faut que l'homme meure pour que l'idée survive".

 

                                                                        

De quoi réfléchir...

                             A bientôt

                                           Corinne

 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/03/2017
0 Poster un commentaire

Méditation de Février

 Les couples d'opposés

 la-et-cm-norton-simon-adam-eve-nazi-art-lootin-001.jpg

 Ce sont des structures symboliques dont la puissance évocatrice repose sur la tension existant entre deux éléments - Les éléments de ce système pris isolément ayant une force bien moindre. On trouve déjà dans les peintures rupestres des périodes glaciaires des modèles binaires ( voir cheval et taureau).

 

Toutes sortes de couples de contraires peuvent êtres sujets à de telles structures bipolaires:

-jour / nuit ; homme / femme ; vie / mort ; animal / humain ; Yin / Yang dans la Chine ancienne ( qui correspondent à la fécondité et à l'activité ) ; ciel / terre ; Dieu / Diable ; haut / bas ; pureté / péché ; soleil / lune ; Sulphur / Mercurius en alchimie ( ce qui brûle et ce qui coule ) ...

yin.png

 

La structuration du monde en un nombre infini de couples d'opposés est apparemment un phénomène "Archétype" universellement répandu. Il est difficile de déterminer ce qui est à l'origine de cette tendance à tout ordonner selon des couples de contraires. Il est possible que cette vision du cosmos repose sur l'expérience du Moi face au monde extérieur, qui remonte aux origines de l'humanité.

 

De nombreux chercheurs expliquent ce mode de pensée binaire par l'opposition entre les deux sexes, mais cette thèse est de fait très discutée - Dans de nombreuses cultures qui ne connaissent pas l'écriture, la société est divisée en deux moitiés complémentaires qui possèdent chacune une dimension religieuse. Plusieurs civilisations anciennes étaient ainsi organisées selon le système de la double royauté (    ).

 A l'époque moderne, la politique intérieure repose la plupart du temps sur la confrontation entre deux grands partis, la politique internationale sur la rivalité entre deux grandes puissances.

 

     saint augustin et le diable Michael  Pacher (1471).jpg
          

 

             Les religions prétendant détenir la vérité absolue partagent l'humanité en croyants et païens ou incroyants.   

 

 

 

 

                                                                                    

  L'idée répandue dans le monde entier d'une thèse ( incluant le Moi ) et d'une antithèse renvoyant à une instance différente ( Soi, monde extérieur, etc...),possède une dynamique interne

     et elle est si bien ancrée dans l'esprit humain qu'aucune synthèse idéale ne devrait pouvoir la dissoudre.

 

 L'opposition au sein du couple cesse sitôt qu'on parvient à une coïncidentia oppositorum, une coïncidence des opposés, ou à ce que l'alchimie appelle le mystère de la conjonction.          

      dragon.jpg           

                                          En iconographie, de tels couples de contraires sont représentés entre autre par un aigle et un serpent ou encore un dragon et un tueur de dragon.

 

                                                                 Texte extrait de l' Encyclopédie des Symboles sous la direction de Michel Cazenave - Le Livre de Poche-

 

 

- A présent, visualisez ou dessinez un mandala de l'univers ayant l'apparence du signe du Tai Chi.

Visualisez le ou représentez le aussi grand que vous le pouvez, voire un peu plus grand encore...

Ensuite, inscrivez à l'intérieur de celui-ci deux signes plus petits, puis à l'intérieur de ceux-ci deux signes encore plus petits.

Prenez conscience que des mondes nouveaux, plus petits, que nous ne connaissions pas et qui ne nous connaissent pas font ainsi leur apparition...en pensant certainement que leur monde est unique...Descendez jusqu'au bas de l'échelle, le monde de l'éphémère et peut-être plus profondément encore...

Essayez de comprendre que votre propre mandala ,celui que vous avez créé, bien que de grande taille, n'est somme toute qu'un point pour un autre de taille infiniment supérieure à la sienne...

Prenez conscience de l'infiniment grand et de l'infiniment petit...

Vous êtes une partie infime et qui fait partie intégrante d'un Tout...

Ressentez cette appartenance à l'Univers...

Au delà de dualité se trouve l'Unité. Le Yoga peut-être ce trait d'union qui nous rapproche du centre tout en nous faisant prendre conscience de la place qui est la notre dans l'Espace infini...          

 

Yoga = Union du Ha (le soleil) et du Tha (la lune) = état de non dualité.

                                                                                                                                      Namasté.

300px-Yinyang-perl_svg.png

                                                                                                                                           


22/02/2017
0 Poster un commentaire

Méditation de Janvier

Bonjour et Heureuse Année 2017 !

 

Pour notre premier rendez-vous,

Je vous propose de méditer sur une fable Amérindienne que j'aime beaucoup :

 

                                               " Les deux loups"

 

    2-loups.jpg

 

 

Un homme âgé dit à son petit- fils, venu le voir très en colère contre un ami qui s'était montré injuste envers lui :

"Laisse-moi te raconter une histoire... Il m'arrive aussi, parfois, de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal et n'en éprouvent aucun regret.

Mais la haine t'épuise et ne blesse pas ton ennemi. C'est comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meure.

J'ai souvent combattu ces sentiments."

Il continua : "C'est comme si j'avais deux loups à l'intérieur de moi; le premier est bon et ne me fait aucun tort. Il vit en harmonie avec tout ce qui l'entoure

et ne s'offense pas lorsqu'il n'y a pas lieu de s'offenser. Il combat uniquement lorsque c'est juste de le faire, et il le fait de manière juste.

Mais l'autre loup, ahhhhh....! Il est plein de colère. La plus petite chose le précipite dans des accès de rage. Il se bat contre n'importe qui, tout le temps, sans raison.

Il n'est pas capable de penser parce que sa colère et sa haine sont immenses. Il est désespérément en colère et pourtant sa colère ne change rien.

Il est parfois difficile de vivre avec ces deux loups à l'intérieur de moi, parce que tous deux veulent dominer mon esprit."

Le garçon regarda attentivement son grand-père dans les yeux et demanda:

"Lequel des deux loups l'emporte grand-père?"

Le grand-père sourit et répondit doucement:

"Celui que je nourris".

 

Ne nous accrochons pas à nos rancœurs et ne laissons pas les attitudes ou les paroles des autres entraver notre bonheur...

Choisissons en toute conscience, sans nous laisser aveugler par la colère, de nourrir le bon loup, celui qui nous fait du bien, qui ne nous mord pas la main.

Je vous conseille le livre  : "J'arrête de râler" de Christine Lewicki, pour bien commencer l'année 2017.

on pourrait d'ailleurs très bien choisir ce titre comme SANKALPA !    En tout cas ce serait une excellente résolution...à prendre et à tenir.

 

Bonne Année !     loup37.jpg

 

                                             J'ai choisi mon loup

                                                                               A bientôt.

                                                                                                 Corinne        

             

 

 


27/12/2016
1 Poster un commentaire

Méditation du mois de Décembre

Trataka ou la Concentration sur un objet

 

                                                                                                                        

 Il s'agit d'expérimenter le 6ème membre du Yoga. Dhârana ou la concentration et l'action volontaire de poser son mental sur un objet déterminé.

  

                       bougie 1.jpg
                                                                                                  

 

                                                                       En cette veille de Noël où la lumière des guirlandes illumine nos maisons, nous choisissons de poser notre conscience sur une bougie... 

 

                                                                   

 

Asseyez-vous dans une posture de votre choix que vous pourrez garder sans bouger durant toute la séance  (20 mn environ).

Votre dos est droit, sans tension , vos épaules détendues, votre menton légèrement rentré, vos paumes de mains tournées vers le sol en jnâna mudra...Regardez la bougie qui est posée devant vous.

 

 

                                                                 singe 1.jpg     

  

 Commencez par fixer votre regard sur la flamme de la bougie sans cligner des paupières. Portez votre attention sur la bougie uniquement...
 Si des pensées surviennent, ne cherchez pas à les chasser, ni à les retenir, laissez les simplement passer sans vous y arrêter...

 On compare souvent l'esprit à un singe fou qui saute de branche en branche sans s'arrêter ou encore, à un singe captif qui s'agite tant et si bien  

 qu'il s'entrave lui même et se trouve incapable de défaire ses propres chaînes. Prenez le temps de vous poser...

 Respirez...

 

 

 

Dans un premier temps: ( 10mn environ)

-Inspirez en regardant la flamme de la bougie.

-Expirez en fermant les yeux...La bougie apparait alors en "négatif "sur l'écran de votre mental.

Concentrez-vous sur votre souffle, sur le rythme régulier de l'inspiration et de l'expiration.

 

Dans un second temps: (10 mn environ)

-"Regardez fixement l'objet de concentration pendant 1mn jusqu'à ce que les larmes apparaissent" Hatha Yoga Pradipika.

-Puis fermez les yeux et essayez de reconstruire mentalement l'image de la bougie dans ses moindres détails: sa forme, sa taille, sa couleur...la mèche... la couleur de la flamme...

 

Enfin, frottez fort vos paumes de mains l'une contre l'autre jusqu'à ce qu'elles soient chaudes et posez- les comme des petites coques de protection sur vos paupières fermées ...

Faites-le 3 fois avant d'ouvrir vos paupières, vos yeux toujours protégés par vos paumes de mains. 

 

Que ressentez-vous ? Prenez le temps d'observer ce qui a changé en vous entre le moment où vous vous êtes installé face à la bougie, et maintenant que vous ouvrez les yeux...

 

                                                                                   Meditation.jpg

 

                                                                                                                             A bientôt !

                                                                                                                      Corinne

 


06/11/2016
0 Poster un commentaire

Méditation de Novembre

 Derrière le Voile des Apparences...

 

petalesde rose.jpg

Imaginons une rose fraîchement éclose dont nous admirons la beauté. Qu'elle est belle !

Imaginons maintenant que nous sommes un petit insecte qui grignote un morceau de pétale. Qu'il est bon !

Visualisons-nous dans la peau d'un tigre devant lequel cette rose est posée. Pour lui, la fleur ou une botte de foin, cela ne fait guère de différence.

Transportons-nous maintenant au cœur de cette rose et imaginons-nous sous l'aspect d'un atome. Nous n'existons plus que sous forme de trajectoires énergétiques dans un monde kaléidoscopique, au sein d'un tourbillon de particules qui traversent un espace presque entièrement vide.

Où est passée la Rose? Où sont sa couleur, sa forme, sa texture, son parfum, son goût, sa beauté ?

Quant aux particules, si on y regarde de plus près, sont-elles des objets solides? Pas vraiment disent les physiciens. Ce sont des"évènements" qui surgissent du vide quantique, des "ondes de probabilités" et, enfin, de l'énergie.

De l'énergie?  Serait-ce là une entité? N'Est-ce pas plutôt un potentiel de manifestation qui n'est ni non-existant ni vraiment existant ?

Que reste-t-il de la rose ?

 

La "vacuité" de quelque chose, ce n'est pas l'inexistence de cette chose mais sa nature véritable. 

La vacuité d'un arc- en -ciel, ce n'est pas son absence, c'est le fait qu'alors qu'il brille de toutes ses couleurs chatoyantes, il est entièrement dépourvu d'existence propre, autonome et permanente.

Il suffit que le soleil qui brille derrière nous soit voilé un instant, ou que le rideau de pluie cesse de tomber, pour que l'arc-en-ciel s'évanouisse sans laisser la moindre trace.

Examinons ainsi la nature des choses qui nous entourent.

Rendons-nous compte qu'en dépit de leur apparence tangible elles sont dénuées d'existence ultime.

Laissons notre esprit reposer quelques instants dans cette union indissoluble des apparences et de la vacuité, de la forme et du vide.

 

                                                     Matthieu Ricard extrait de son livre "L'art de la Méditation".

 

 

lac 1.jpg

 

"Au cœur de l'hiver, le froid fait geler les rivières et les lacs; l'eau devient si solide qu'elle peut porter hommes, bêtes et véhicules.

Quand vient le printemps, la terre et l'eau se réchauffent et a lieu le dégel. Que reste-t-il de la solidité de la glace?

L'eau redevient liquide et fluide, la glace est dure et figée, elles ne sont donc pas identiques, mais elles ne sont pas non plus différentes, puisque la glace n'est que de l'eau figée et l'eau, de la glace fondue.

Cette métaphore s'applique à notre perception du "réel". Quand nous nous attachons à la réalité des choses, quand nous nous laissons emporter par les jugements entre le désir ou la haine, le plaisir ou la douleur, les profits ou les pertes, la gloire ou l'infamie, la louange ou la critique, notre esprit se fige.

Or, ce que nous pouvons faire, c'est fondre la glace des concepts et des préjugés pour la transformer en l'eau vive de la liberté de tous les possibles."

 

                                                    Khyentsé Rinpotché ...est une des sources d'inspiration de Matthieu Ricard .


06/11/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :