VOYAGES EN EQUILIBRE...

Quel est votre Sankalpa pour l'année 2022 ?

 joyeux-bannière-du-nouvel-avec-pose-de-yoga-ou-posture-d-asana-année-bonne-santé-modèle-design-pour-la-nouvelle-décoration-233754747.jpg

 

 

Cela fait deux ans que nous vivons les uns et les autres, les uns sans les autres, les uns contre les autres sous la menace permanente du Covid. Cette épée de Damoclès au dessus de nos têtes a engendré beaucoup de stress.

On a changé de comportements, d'habitudes, de gré ou de force, en nous éloignant physiquement , en nous cachant derrière des masques , en nous isolant. Si dans l'ensemble on s'est adapté à la situation, beaucoup d'entre nous ont mal vécu  toutes ces mesures sanitaires qui ont été prises pour lutter contre la pandémie. 

 

A force d'écouter des nouvelles alarmantes chaque jour, il est bien difficile de ne pas s'angoisser et de garder le moral. On a peur d'être positif, d'être contagieux, d'être malade...

Notre mental est mis à rude épreuve, faire confiance au gouvernement ? aux professionnels de la santé ? se faire ou pas vacciner ? Beaucoup de questions et peu ou pas de réponses .

De quoi faire gamberger le mental et faire toutes sortes de suppositions, allant jusqu'au complot.

Il est facile dans ce climat social chaotique de ressentir les injustices, d'avoir le sentiment d'être manipulé, privé de liberté, d'être impuissant, incompris, isolé... et finalement déprimé.

On s'inquiète, même si on fait quand même des projets, on sait très bien que malgré toutes les précautions, le rêve peut capoter d'un instant à l'autre suite à un test positif.

On s'adapte, on espère que cette saleté de virus va finir par se fatiguer de nous balader d'un variant à l'autre... On espère l'immunité collective.

 

Alors oui, du stress il y en a, on est pas tranquille, on fait de gros efforts pour construire, pour avancer et parfois on peut être découragé, se sentir abandonné et démuni parce que nos projets ne se concrétisent pas comme prévu.

Durant des mois il n'y en avait plus que pour le COVID, à croire que plus rien d'autre n'avait d'importance sur terre, que les guerres avaient cessé, qu'il n'y avait plus de catastrophes naturelles, 

plus de réchauffement climatique... La pandémie avait de la même façon effacé du paysage la culture, les belles choses de la vie, les rêves, la réussite et les pensées positives... Un lavage de cerveau.

 

J'aimerais me libérer de toutes ces informations incessantes qui polluent mon mental, pour me concentrer sur ce qui a de l'importance , ce en quoi je crois, sans le doute, la suspicion, la malveillance, la colère, la culpabilité, la jalousie, la rancune... Faire un grand ménage, créer de l'espace, faire du vide et ne garder que l'essentiel. Revenir aux choses simples. Apprécier la valeur de la vie, cultiver l'optimisme et la lucidité, arrêter de se la jouer, et s'accepter tel que l'on est ! Et puis grandir, s'éveiller, s'émerveiller et trouver son équilibre.

Cette liberté de penser on peut l'atteindre en travaillant sur l'ego.

C'est mon Sankalpa pour l'année 2022: me libérer de toutes pensées négatives.

Et vous, quel est le vôtre?

 

Les indiens comparent souvent le mental à un petit singe qui saute de branches en branches...

Là, je vous propose de découvrir prochainement avec moi les aventures de Pensouillard, ce petit hamster qui ne cesse de s'agiter à l'intérieur de notre tête et qui parvient souvent à nous pourrir la vie !

 

 

Les-aventures-de-Pensouillard-le-hamster (1).jpg

 

A bientôt !

               Corinne



14/01/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres