VOYAGES EN EQUILIBRE...


Comment bien vivre son été avec la médecine chinoise

 Old_Summer_Palace_Palace_Gates_of_Qichunyuan.jpgAncien Palais d'été à Pekin

 

 

      " L'été est la saison de la maturité, de l'épanouissement.Ce que nous avons semé en hiver et qui s'est déployé au printemps est alors mûr, prêt à être récolté.

L'été est lié au soleil, à la chaleur, mais aussi à l'activité. La médecine chinoise voit en l'été une période intense et joyeuse, en référence à la nature et au rythme agricole...

L'élément de l'été est le feu, de nature yang. Il est associé à la chaleur, à la lumière, la vitesse et à la joie. Attention cependant à ne pas trop s'embraser, la modération caractérisée par l'élément eau est toujours la bienvenue...Quoi de plus agréable qu'une douce pluie d'été...Le feu est aussi en relation étroite avec l'élément terre qui évite toute dispersion.

La couleur de l'été est le rouge, comme le sang propulsé par le coeur dans notre organisme. C'est une couleur forte et stimulante qui ne doit pas rester unie, mais plutôt être assortie à d'autres teintes qui auront le pouvoir de tempérer son action... La recette d'un bel été serait de profiter de tout sans excès!

La saveur de l'été est le goût amer parce qu'il draine la chaleur excessive et protège le coeur...Pensez à consommer des endives, de la slade frisée, de la roquette, du pamplemousse...Et le soir pour une nuit sereine, dégustez une infusion de fleurs d'oranger, de camomille et de verveine.

Il est recommandé de se masser les mains qui sont en relation avec le coeur, le matin et en milieu de journée...

Voilà peut-être l'origine de l'expression : Avoir le coeur sur la main? 

Et pour mieux ouvrir son coeur et son esprit, en milieu de journée pratiquer la  posture du Salut au Soleil :

Debout, pieds joints. Le dos est droit, menton rentré.

Sur l'inspiration lever les bras latéralement, paumes de mains tournées vers le ciel, jusqu'à ce que les bras soient tendus à la verticale et les mains à l'aplomb des épaules. 

Etirez le bout des doigts de mains au maximum, doigts largement écartés.

Puis, fléchissez les poignets en orientant le bout des doigts de mains vers les côtés extérieurs, tout en montant sur les demi-pointes de pieds.

Sur l'expiration reposez les talons au sol, et ramenez les doigts de mains vers le ciel, puis descendez doucement les bras, paumes de mains tournées vers la terre.

Au milieu de toute l'agitation de cette période estivale, pensez à dédier un moment dans votre journée à la méditation. "

 

Source de cet article: "10 mn par jour pour se sentir bien grâce à la médecine chinoise". Véronique Liégeois.

 

"Un mot venu du coeur tient chaud durant trois hivers"

 

Suite de l'article le mois prochain...

Portez-vous bien !  A bientôt ! 

Corinne


31/07/2018
0 Poster un commentaire

Cours de Yoga à la Plage - été 2018-

33298258_1669558786424842_7757682458178355200_n.jpg

 

La plage de Boucan Canot et les Aigrettes vues du Ciel... Magnifique Réunion !

 

Cet été à la plage a commencé par un cours de Yoga collégial, organisé par Christelle de l'Association Yogathon azur,

au profit des enfants du Népal, un beau dimanche matin sur la plage de la Salis à Antibes. 

Puis, Gladys de l'association "Le Jardin d'Essais" nous a offert une séance de Yoga très zen, au coucher du soleil plage de la Siesta...

J'ai poursuivi sur ce thème en vous proposant chaque dimanche matin, un cours de Yoga plage des Pêcheurs au début du Cap d'Antibes, tout un programme de réveil pour bien commencer votre journée !

Le mois de juillet se termine, mais je serai encore là au mois d'août et peut-être même en septembre...C'est un tel plaisir de pratiquer dans un si beau site, qu'il est facile de sortir du cadre et de goûter à cette liberté d'être sans entrave...

 

1- Intériorisation assise:

S'asseoir face à la mer...

Redresser le dos, détendre les épaules, tenir son ventre, détendre les bras, les mains simplement posées sur les genoux...

Regarder la mer, porter son regard au loin vers l'horizon...

Poser sa conscience sur sa respiration:

-Inspirer profondément, rester 1 temps poumons pleins

-Expirer profondément, rester 1 temps poumons vides

Puis inspirer profondément la beauté , la lumière...

Expirer profondément et offrir toute cette beauté, cette lumière...

Ressentir ce sentiment de paix, de joie d'amour...De respirer ici et maintenant en pleine conscience.

 

Chant du mantra OM

 

2- Le réveil des articulations...

 

3-La posture de la fleur de lotus

 

4-Posture intermédiaire pour venir debout

 

5- La posture de la montagtne

 

6-Le Serpent qui ondule au rythme du souffle

 

7-La posture du guerrier 

 

8-Postures d'équilibre

 

9-Posture intermédiaire pour venir à genoux

 

10- La petite salutation au soleil

 

11-Posture intermédiaire pour venir sur le dos

 

12-La posture du poisson

 

13-L'étoile de mer

 

14- Relaxation: La vague

Dans la posture de Shavasana, fermer les yeux et déposer son corps sur le sable. Prendre conscience de ses appuis corporels , de l'empreinte laissée par le corps sur le sable...

S'installer confortablement.

Ecouter le bruit des vagues...Observer sa respiration, le va et vient du souffle en harmonie avec la régularité du sac et du ressac des vagues ...

Visualiser son corps qui entre tout doucement en contact avec l'eau, progressivement ...

1,2,3,4,5,6,7 vagues successives viennent baigner chaque partie du corps, jusqu'à ce qu'il soit totalement immergé...

Puis maintenant laisser le corps flotter à la surface de l'eau, laisser le aller à la dérive, sans contrôle...

Le bleu du ciel au dessus de vous représente l'esprit infini de l'amour et de la bonté qui vous enveloppe de bienveillance.

Vous êtes portée par les vagues, il n'y a plus ni division, ni jugement, ni agression... Il n'y a plus de frontière entre l'univers et vous...

Recevez cet espace infini, la liberté, l'unité d'être...

Ressentez la paix profonde qui s'écoule en vous et tout autour de vous...

Revenir doucement sur la plage, sentir ses appuis corporels avec le sable, respirer plus profondément...Ecouter la vie qui s'agite sur la plage...

Bouger doucement et s'étirer comme une étoile de mer...

 

                                                     Chant du mantra OM

                                                                                           Namaste

 

Bel été !

              A bientôt...

                                  Corinne


31/07/2018
0 Poster un commentaire

Méditation du mois de juillet 2018

Upolu_To-Sua-Ocean-Trench-Background.jpg

 

Atteindre un endroit

 

 

"On peut atteindre un endroit n'importe où, à n'importe quel moment, à condition d'être présent sans ses filtres habituels.

Autrement, on ne peut-être que dans l'idée que l'on se fait de l'endroit en question - qu'il s'agisse de la Californie, de Paris, d'un coin touristique des Caraïbes, voire de son propre bureau- sans jamais l'atteindre.

La carte postale du bout du monde devient alors parfaitement appropriée : "Dommage que je ne sois pas là." Mais vous y êtes ! ...

 

Le même message apparaît dans une histoire souvent racontée:

Des membres d'une tribu africaine avaient été employés pour aider une équipe de télévision américaine munie d'un lourd équipement à traverser la jungle, jusqu'à la ville.

Pressés par le temps, les journalistes avaient insisté pour progresser à un rythme soutenu, qu'ils étaient parvenus à maintenir durant quelques jours.

Finalement, à une journée de marche de la destination, les porteurs avaient refusé de faire un pas de plus en dépit de toutes les supplications, exhortations et promesses.

Les américains avaient souligné d'un ton implorant qu'ils étaient presque arrivés, qu'un dernier effort les conduirait au terme de leur voyage.

Mais les membres de la tribu étaient restés inflexibles. Pourquoi ? Parce qu'ils avaient avancé à un rythme si peu naturel qu'ils devaient s'arrêter quelque temps pour permettre à leur âme de rattraper leur corps.

 

Nous ne cesserons d'explorer

Et le terme de toute notre exploration

Sera d'arriver là d'où nous sommes partis

Et de connaître cet endroit pour la première fois.

Franchir la porte inconnue et reconnue

Quand le dernier coin de terre à découvrir

Sera le commencement même;

A la source du plus long des fleuves

La voix de la cascade cachée

Et les enfants dans le pommier

Non connus car non recherchés

Mais entendus, à demi entendus, dans le calme

Entre deux vagues marines...

Vite, ici, maintenant, toujours-

Un état de complète simplicité

(Ne coûtant pas moins que tout)

Et tout sera bien et

Toute chose sera bien

Quand les langues de flammes seront repliées

Dans le noeud de feu couronné

Et que le feu et les roses seront un.

 

T.S ELIOT, "Little Gidding" Quatre Quatuors

 

 

Car ce n'est que lorsque nous arrivons et sommes présents pleinement, en dehors de la pensée et pleinement dans nos sens, que nous pouvons atteindre un endroit...

Savons-nous au moins que nous sommes déjà là...Ou, plutôt, ici ? Peut-être que tout est déjà bien...parfaitement tel qu'il est, maintenant.

Atteindre l'ici. Atteindre le maintenant. Et connaître l'ici et le maintenant pour la première fois, moment après moment après moment."

 

Professeur Jon Kabat-Zinn 

"L'éveil des sens"

Edition des Arènes

 

Savoir apprécier sans jugement et sans comparaison...C'est accepter ce qui est, découvrir ce qu'on ne connait pas sans vouloir reproduire ce qu'on connait déjà...

L'art du voyage tient à peu de chose...Se laisser porter et vivre l'instant présent au rythme du moment, car chaque instant est unique, donc précieux.

A bientôt ! 

                    Corinne

 


27/07/2018
0 Poster un commentaire

Vallée du Nil, de Louxor à Assouan.

Egypte, la vallée du Nil de Louxor à Assouan et Abou Simbel…

P1200033.JPG

Second volet de notre trip égyptien qui débute par une arrivée au petit matin (5h30) en gare de Louxor. S’ensuivra une descente du Nil en croisière, sur le bateau Radamis II pendant quatre jours. Un très beau voyage, agrémenté de visites, avec des paysages reposants et magnifiques, le tout sous une chaleur accablante. Mais le taux d’occupation du Radamis étant très bas, seulement 27 personnes, nous aurons tout loisir de nous rafraîchir et de profiter de la piscine pendant les périodes de navigation. Regarder, observer, depuis la piscine où la baie vitrée de la cabine, les paysages du Nil défiler, restera un des grands plaisirs de ce voyage et un merveilleux souvenir.

20180612_151617.jpgVols-préparation du voyage : Se reporter au volet 1, Le Caire – Alexandrie dans carnets de route / Basse Egypte.

 

20180611_063726.jpg 20180611_070756.jpg
P1190097.JPG
P1190106.JPG P1190141.JPG


Programme : Jours 1,2,3, 9 & 10 : Le Caire – Alexandrie. Ce second volet débute à notre arrivée, jour 4, en gare de Louxor et se termine jour 9 à notre retour en gare de Gizeh.

20180611_085635.jpg

P1190206.JPG P1190209.JPG

20180611_084940.jpg 20180611_085416.jpg
20180611_084300.jpg

 

Jour 4 : Louxor. Nous avions mal compris, l’arrivée à Louxor n’est pas à 9h00 mais à 5h20… Réveil par le responsable du wagon couchettes qui nous apporte café et petit déjeuner. Gare de Louxor, Karam notre guide pour quatre jours nous attend sur le quai. Présentations et départ pour…, non pas le bateau comme prévu, mais le temple de Karnak. La raison de ce changement : la température de 51 degrés prévus l’après-midi sur la région qui rend difficiles les visites dans ce créneau horaire. Donc on inverse, visites dans la foulée du train et bateau/repos l’après-midi. Je signale que certains sites ouvrent à 5h00 du matin en été.

20180611_121822.jpg 20180612_172155.jpg
20180611_182725.jpg

20180612_162845.jpg 20180612_181759.jpg
20180611_140345.jpg 20180613_061533.jpg

 

Karnak..., c’est magnifique et pour nous encore plus impressionnant que les pyramides. Il fait déjà chaud mais c’est supportable et, surtout, nous sommes seuls sur le site. Un régal au petit matin, qui fait oublier la fatigue. 9h00, quelques touristes, accompagnés de guides, sont présents, une cinquantaine guère plus… Il est temps pour nous de rejoindre le temple de Louxor. 120 L.E/pax. Différent de Karnak, Louxor ou Luxor, est également magnifique, colonnes et statues à couper le souffle. La chaleur a encore augmenté mais le temple est plus petit et se visite en une heure. Là aussi, nous étions seuls à part un groupe d’une dizaine de personnes. Midi, nous rentrons cette fois sur le bateau où nous allons passer quatre nuits : le Radamis II. Le bateau est superbe, la chambre parfaite. Nous passerons l’après-midi sur le pont terrasse écrasé de chaleur, alternant, farniente, lecture et bains dans la petite piscine du pont supérieur. Dîner au restaurant du Radamis et on se couche tôt car le levé sera tout aussi tôt : 2h30. La raison est que nous avons réservé un vol en montgolfière 85 euros/pax, au lever du jour…

20180613_172623.jpg

P1190510.JPG P1190522.JPG
   P1190562.JPG
P1190578.JPG20180613_175432.jpg
20180612_163502.jpg

 Jour 5 : Louxor. Le réveil sonne à 2h30, c’est très tôt c’est vrai, mais c’est la seule possibilité pour faire un tour de montgolfière au lever du jour sur la rive ouest de Louxor. Environ 1 heure pour 85 euros/pax. Assez cher, mais si votre budget vous le permet, c’est à faire absolument. C’est tout simplement sublime, magique. Sept montgolfières décollent à peu près en même temps. Spectacle grandiose avec le soleil levant sur la ville, le Nil et les temples Karnak et Louxor ainsi que sur la vallée des rois. Un tour très bien organisé, on vous récupère à l’hôtel, on vous conduit au bord du Nil pour la traversée sur un petit bateau en buvant le café. Un temps mis à profit par le pilote de la montgolfière pour donner les consignes de sécurité. Et à la fin du vol, on se pose en douceur au milieu d’un champ où l’on vient nous récupérer, retraversée du Nil et finish au point de meeting où chacun repart de son côté ou avec sa propre agence. Il est maintenant 7h30 et nous repartons avec Karam venus nous récupérer pour les visites de la journée.

P1190479.JPG P1190450.JPG
P1190439.JPG

P1190448.JPG P1190468.JPG


Au programme : les colosses de Memnon, et les temples de la vallée des rois. Comme la veille il fait très chaud et les 40 degrés sont approchés dès 10h00. Pas beaucoup de monde sur les sites, si ce n’est des groupes de Chinois, malpolis, irrespectueux de tout, même dans les tombes, bruyants et désagréables, bref vous l’aurez compris : nous ne les aimons pas, mais nous ne sommes pas les seuls, même les Egyptiens s’en plaignent ! Tous les sites sont sécurisés et le harcèlement réduit à son minimum, du moins cela ne nous pas vraiment gênés. 13h00 nous retrouvons notre chambre sur le Radamis II qui lève l’ancre aussitôt pour 4 jours de croisière en direction d’Assouan. Après-midi relax, piscine et détente. Passage de l’écluse Esna à 17h00, comme un goût d’aventure... Arrêt pour la nuit à Edfou. Dîner le soir sur le Sun desk (pont supérieur).

P1190431.JPG P1190456.JPG


Jour 6 : Edfou. Départ à 6h30, en calèche, pour le temple d’Edfou dédié à Horus à 10 minutes de là. Un superbe temple, entrée 120 L.E/pax. Peu de monde, parfait pour faire de magnifiques photos. Retour à 8h30 au Radamis II qui lève l’ancre pour Kom Ombo, où nous arriverons à 13h00. Une croisière calme et apaisante le long de paysages somptueux. Déjeuner à bord et départ à 14h30, à pied, pour le temple Kom Ombo, 100 L.E/pax, qui a la particularité d’être dédié à deux divinités, Sobek et Haroëris, dieux à tête de crocodile et de faucon (Horus). Retour à bord à 16h00, juste avant que le Radamis II ne lève l’ancre pour Assouan. Une ville sympa qui nous a agréablement surpris. Dîner à bord et visite des souks d’Assouan à pied depuis le bateau. Achat d’épices et de souvenirs. Très sympa, même à 23h00. Beaucoup de femmes, voilées ou pas, dans les rues, seules ou en groupe, ces dernières ayant, selon Karam, l’autorisation de minuit.

P1190259.JPG

 P1190254.JPG P1190225.JPG
20180612_044616.jpg

20180612_043454.jpg 20180612_051550.jpg
P1190312.JPG

 Jour 7 : Assouan. Petit déjeuner sur le Radamis II et départ à 7h30 pour la visite du barrage d’Assouan qui dompte le Nil et crée le lac Nasser long de près de 500 kilomètres. Un endroit stratégique pour l’Egypte dont certains disent que si le barrage venait à lâcher, l’Egypte disparaîtrait… En tout cas les lieux sont bien gardés. Visite également du monument de l’amitié entre l’Egypte et l’URSS construit à la fin des travaux du barrage qui, à l’époque, ont été financés par l’ex-URSS. Nous partons ensuite pour le temple de Philae qui se trouve sur une île au milieu du Nil. Un temple démonté et remonté pierre par pierre pour lui éviter de disparaître sous les eaux du lac Nasser. Une visite sympa, on rejoint l’ile en canot à moteur, ce qui est vraiment agréable avec la chaleur ambiante. Le temple est tout simplement superbe, un de nos préférés. Retour à terre et visite d’une parfumerie locale où après vous avoir massé et offert le thé, on vous présente les parfums fabriqués sur place. L’occasion de se délester encore de quelques Livres… Retour au Radamis pour midi, piscine et repas à bord à 13h00. Petite pause de deux heures à la piscine du Radamis avant de repartir avec Karam pour la visite d’un village nubien, où l’on prendra le thé dans une maison dont les habitants détiennent et exhibent des petits crocodiles du Nil (même un gros), puis balade à dos de dromadaire et baignade dans le Nil… Un régal que de se baigner dans les eaux fraîches du Nil au bord du désert.

P1190331.JPG

P1190333.JPG P1190337.JPG
P1190339.JPG P1190355.JPG
20180612_095327.jpg

20180612_063601.jpg

 Jour 8 : Départ, tôt le matin, 6h30, en van pour Abou Simbel à 3h30 de route d’Assouan. Un trajet dans une chaleur de four (même la clim du van, à fond, peine à rafraîchir l’atmosphère) qui nous fera passer sur les barrages d’Assouan, l’ancien et le plus récent), longer un peu le lac Nasser, avant de tracer la route à travers le désert jusqu’à Abou Simbel.  Le tout dans un décor minéral fait de sable et de pierres, sans apercevoir personne à part les militaires impassibles, assommés de chaleur, des postes de contrôles qui doivent cuire comme des homards à bord de leurs blindés… 10h00, arrivée à Abou Simbel, 160 L.E/pax, très peu de fréquentation à part des chinois qui se déplacent en groupe pour éviter d’avoir à donner un malheureux bakchich à un gardien de tombe et pouvoir prendre des photos en douce sans payer la taxe demandée de 300 L.E ; bref, vous l’aurez compris, s’il y a une chose que je n’ai pas aimée en Egypte, ce sont les chinois ! La chaleur sur le site en bordure du lac Nasser est à la limite du supportable, doit approcher les 45° Celsius, et ce malgré le vent assez fort qui souffle sur le secteur. Le temple d’Abou Simbel est impressionnant de grandeur et de beauté. L’intérieur est magnifique et l’on ne peut que rester bouche bée devant tant de merveilles surtout lorsque l’on sait que comme le temple de Phileas, Abou Simbel a été déplacé et reconstruit en 1960 pour éviter la montée des eaux du nouveau lac Nasser. Un des derniers temples à avoir été sauver des eaux…de justesse, puisque notre guide nous explique que les travaux ont débuté alors que les parties basses du temple étaient déjà noyées. La visite durera deux heures puis il sera temps de rentrer sur Assouan. 4h00 de trajet au retour, il est plus de 16h00 lorsque nous arrivons au Radamis II où malgré le fait que nous ayons rendu les chambres le matin, on nous autorisera à prendre une douche avant de partir pour la gare d’Assouan où allons prendre le train de nuit pour Gizeh à 20h00. Dîner et nuit à bord, en cabine couchettes, double, avec point d’eau, arrivée prévue à Gizeh le lendemain à 9h00.

20180613_185319.jpg

20180613_185614.jpg

P1190636.JPG 20180614_081115.jpg
         20180613_183214.jpg 20180614_081852.jpg
Fin de ce second volet Egyptien, merci de m’avoir lu et à bientôt pour un nouveau carnet de route. N’oubliez pas d’aller visiter le premier volet consacré au Caire et à Alexandrie.P1190762.JPG

20180614_085749.jpg 20180614_093143.jpg
P1190674.JPG P1190777.JPG
P1190758.JPG

P1190788.JPG

 

 Vallée du Nil : Regard féminin, le voyage vu par Corinne : à venir.

 

20180614_155232.jpg

20180614_160303.jpg 20180614_164511.jpg
20180614_174335.jpg

P1190850.JPG P1190902.JPG
P1190868.JPG P1190978.JPG
P1190919.JPG

Village nubien à Assouan

20180614_180250.jpg 20180614_180247.jpg
20180614_175813.jpg P1190928.JPG

P1190929.JPG P1190960.JPG

Abou Simbel

20180615_093035.jpg 20180615_084512.jpg
20180615_114257.jpg

20180615_105844.jpg 20180615_103420.jpg
P1200023.JPG P1200024.JPG

Ci-dessous, un bonus photos : comme pour toutes les photos du blog, vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir. Vous pouvez également consulter l’ensemble des montages photos de ce trip en cliquant sur l’onglet Moyen-Orient dans albums photos.

 

Eric

20180612_043807.jpg

20180612_153307.jpg

20180613_073305.jpg

20180613_095218.jpg

20180613_112109.jpg

20180613_143502.jpg

20180614_115658.jpg

20180614_164831.jpg

P1190215.JPG

P1190242.JPG

P1190275.JPG

P1190517.JPG

P1190770.JPG

P1190845.JPG

P1190491.JPG

P1190977.JPG

P1200001.JPG

P1200043.JPG

 

 

 


13/07/2018
0 Poster un commentaire

Du Caire à Alexandrie

Égypte, du Caire à Alexandrie.

 

20180612_163535.jpg

 

P1180921.JPGCe premier volet sur l’Egypte fait partie d’un trip de dix jours que j’ai préféré présenter en deux volets distincts, l’un consacré aux villes du Caire et d’Alexandrie et l’autre à la vallée du Nil, de Louxor jusqu’à Abou Simbel.

P1200411.JPG P1180551.JPG
20180608_185736_001.jpg P1180532.JPG
Les vols : Nice-Vienne-Le Caire et retour. Effectués par Austrian Airlines et achetés sur le site de la compagnie, 635 euros A/R pour deux. Mais tout autant que le prix, ce sont les horaires qui nous ont décidés à partir avec Austrian. Un départ à 7h30 avec une arrivée au Caire en milieu d’après-midi et un retour à Nice en fin de soirée, des horaires bien plus agréables que ceux proposés par d’autres compagnies.

20180610_124737.jpg

 

P1180850.JPGPréparation du voyage : Nous sommes partis avec l’agence locale Merveilleuse Egypte (Marvelous Travel). La préparation a eu lieu par mails, WhatsApp, en français, avec Céline, qui vit en Egypte, qui est très réactive et à l’écoute. Paiement sécurisé en ligne, aucun souci. Vous pourrez modifier les programmes proposés selon vos envies et votre budget. https://www.merveilleuseegypte.com/fr/

20180609_093313.jpg P1180555.JPG P1180561.JPG
P1180571.JPG P1180557.JPG P1180563.JPG

P1180599.JPG

P1180614.JPG



P1180579.JPG P1180582.JPG

Visa : à l’arrivée, 21 euros. Vous achetez le visa sous forme de timbre, le collez sur votre passeport et présentez le tout à l’immigration ; comme on l’achète dans une banque, on en a profité pour changer nos premiers euros avec un taux sensiblement identique à celui que nous verrons ailleurs.


20180609_102431.jpg P1180622.JPG
P1180613.JPG
 Nourriture : peut-être pas ce que nous avons mangé de meilleur depuis que nous voyageons, mais bonne dans l’ensemble. Boissons : alcool possible dans les hôtels et sur les bateaux de croisières.

P1180620.JPG P1180591.JPG
P1180630.JPG P1180618.JPG

P1180623.JPG

 Santé : Même en ayant l’habitude de voyager, en ayant une trousse à pharmacie équipée et en prenant toutes les précautions (brossage des dents à l’eau minérale par exemple), nous n’avons pu échapper à la tourista, moi en début et Corinne en fin de voyage… Faites donc très attention à tout ce qui est fruits, glaçons… N’oubliez pas d’emporter des médicaments anti-nauséeux et anti-diarrhéique avec vous (Immodium, Ercefuryl entre autres) à prendre dés les premiers symptômes.

20180609_092936.jpg 20180609_102843.jpg
20180609_105451.jpg P1180573.JPG
P1180697.JPG

 Climat : Deuxième semaine de juin, la température pouvait atteindre jusqu’à 50 degrés d’où l’obligation d’effectuer les visites le matin, les sites ouvrant leurs portes dés 5h30.

P1180640.JPG P1180651.JPG
P1180658.JPG P1180667.JPG
P1180676.JPG P1180677.JPG
Fréquentation : peu de monde sur les sites à part des groupes de chinois qui se comportent de façon très désagréable et inappropriée. Sur le bateau, seulement 27 personnes pendant la croisière.

20180609_113510.jpg

P1180686.JPG P1180688.JPG
P1180691.JPG P1180696.JPG
20180609_130456.jpg

 Sécurité / harcèlement : Tous les sites sont sécurisés par la police touristique, très présente. Très peu de harcèlement. En tout cas cela ne nous a pas vraiment gênés. Pas plus que d’en d’autres pays.

20180609_145506.jpg 20180609_143933.jpg
20180609_132139.jpg

 Le programme : Le Caire- Alexandrie- Le Caire- train de nuit- croisière sur le Nil de Louxor à Assouan- Abou Simbel-train de nuit- Le Caire- Le Caire et départ.

P1180684.JPG P1180718.JPG

P1180722.JPG P1180715.JPG

P1180723.JPG

Jour 1 : départ à 7H15 de Nice pour Vienne avec Austrian Airlines. Un vol sans histoire, arrivée à Vienne à 8h50 et départ pour le Caire, toujours avec Austrian, à 11h00 ; du moins, c’est ce qui était prévu. Mais après un embarquement on time, les choses vont se corser à bord de l’appareil entre passagers et membres d’équipage, je vous fais grâce des détails de cette rocambolesque empoignade, et c’est avec une heure quinze de retard que nous finirons par décoller. Arrivée au Caire à 16h00, pas de décalage horaire avec la France, mais à cause de longs contrôle de sécurité, ce n’est qu’à 17h00 que nous prendrons enfin contact avec le représentant, Ibrahim, de Marvelous Egypte et de Mona notre guide pour deux jours. Et c’est à tombeaux ouverts, « notre chauffeur ne conduit pas mais évite les accidents », que nous rejoignons notre gîte pour les deux nuits à venir, le Méridien Pyramid Gizeh. Un bel hôtel, réservé sur Booking.com, 90 euros la nuit hors taxes. Piscine, pour nous remettre du voyage, et dîner, sur place, 836 livres égyptienne, cher mais c’est le premier et on s’est fait plaisir. Couchés tôt pour un lever à 4h30, car demain nous allons à Alexandrie avec départ à 6h30…

P1180727.JPG P1180728.JPG
P1180763.JPG P1180780.JPG
20180609_142404.jpg

 Jour 2 : Alexandrie. Petit déjeuner au Méridien avant de rejoindre Mona qui nous attend, devant l’hôtel, avec son chauffeur. 6h30, départ pour Alexandrie, environ 3h00 de route avec une pause de quelques minutes. Notre guide n’est pas avare de paroles et nous raconte l’Egypte d’aujourd’hui et les problèmes qui risquent d’apparaître demain… Une discussion intéressante qui fera passer les 3 heures de route comme une lettre à la Poste mais qui n’est pas l’objet de ce carnet, donc je n’argumenterais pas là-dessus. Mais revenons à nos moutons. 9h15, Alexandrie, traversée de la ville pour rejoindre le site de catacombes, Kom El Shuqafa Monuments, 60 L.E (livres égyptiennes) /pax. Une visite sous la terre et au frais, il fait déjà 35 dehors… Départ ensuite pour le site Amud El-Sawari où se trouve la colonne de pompée. 60 L.E / pax. Un superbe site sous un soleil…brûlant.

P1180738.JPG P1180740.JPG
  P1180756.JPG P1180754.JPG
P1180776.JPG

Nous enchaînons par la visite du site Kom El-Dekka. 80 L.E /pax. Midi, on poursuit avec la visite de la bibliothèque d’Alexandrie, une merveille. Repas dans un restaurant de poissons sur le port. Mona nous accompagne, c’est atypique et très bon, 200 L.E / pax ; s’ensuivra la visite de la citadelle of Qair –Bay construite sur les lieux où se trouvait le Phare d’Alexandrie… 40/pax. Magnifique, il n’y a pas d’autres mots. Nous terminerons par la visite du parc du palais présidentiel d’été, 25 L.E / pax. Très joli, le palais ne se visite pas, mais Sarkozy y a dormi, demandez-lui des infos... Retour sur le Caire où nous arriverons à 19h00 au terme d’une journée bien remplie. Dîner au Méridien 425 L.E, puis dodo bien mérité, demain les pyramides nous attendent…

20180609_180413.jpg P1180701.JPG
P1180806.JPG

20180609_163024.jpg 20180609_153334.jpg
Jour 3 : Le Caire. Départ à 7h30 pour la pyramide à degrés de Saqqarah, la plus ancienne. Peu de monde sur les lieux, deux ou trois groupes et c’est tout. Très peu de vendeurs à la sauvette, police partout, le site est très sécurisé. Ce qui n’empêchera pas Corinne de se faire alpaguer dès les premières minutes de notre arrivée et de se retrouver assise sur un âne pour une balade sur le site, je me retrouverai derrière elle par la force des choses, le tout pour vingt euros que je finirai par lâcher, vaincu par le soleil brûlant et les palabres des propriétaires de la bête… Pas de vendeurs mais les gardiens des tombes demandent des euros pour faire visiter, là aussi les sommes demandées sont élevées et nous refuserons, lorsque cela nous semble exagéré. Tant pis !

20180610_081911.jpg P1180822.JPG
P1180813.JPG P1180837.JPG
P1180839.JPG
Nous quittons Saqqarah pour aller visiter le muséum du papyrus à Gizeh, qui n’est autre qu’une superbe boutique où l’on vous donnera toutes les explications pour la création des papyrus avant de vous proposer d’acheter ceux exposés. Libre à vous d’acheter ou pas. Départ, ensuite, pour les pyramides de Gizeh. Visite du plateau à pied puis balade d’une trentaine de minutes, à dos de chameau. 15 euros/pax. Une balade souvent décriée sur les forums, mais, à notre avis, vraiment à faire, tant c’est sublime. Photos magnifiques assurées. Les pyramides sont bien plus belles et intéressantes vues depuis le désert, et la balade à dos de chameau est parfaite pour ça. Petit détail, il faisait 41 degrés lors de notre arrivée.

20180610_083503.jpg 20180610_090934.jpg
 20180610_091353.jpg 20180610_085529.jpg
20180610_094849.jpg

Nous poursuivons par le Sphinx, splendide, écrasé de soleil et de chaleur. Aucun harcèlement à signaler à Gizeh. Police très présente et site sécurisé. Nous irons déjeuner dans un restaurant de Gizeh, dont j’ai oublié le nom, en face de pyramides, 420 L.E pour deux. Notre guide Mona nous emmènera, pour terminer, prendre le café dans la vieille-ville, une belle expérience. Nous finirons la journée par trois heures d’attente à la gare de Gizeh, notre train de nuit pour Louxor arrivant à 20h00. On passe le temps au bar de la gare. Le train arrive enfin et là, belle surprise. Cabine double avec point d’eau, dîner et petit déjeuner, le tout très bon, très propre.

P1180889.JPG P1180902.JPG
P1180960.JPG

20180610_122433.jpg

 Nous passerons les jours 4-5-6-7-8 dans la vallée du Nil entre Louxor, Assouan et Abou Simbel. Un programme que vous pouvez découvrir dans le second volet de ce trip en Egypte.

20180610_120558(0).jpg 20180610_121108.jpg
20180610_113202.jpg 20180610_124610.jpg
P1180966.JPG
Jour 9 : Gizeh. Mona, notre guide des premiers jours, doit nous récupérer à la gare pour une nouvelle visite du Caire, dont le musée, le souk et les cimetières (allez savoir pourquoi…) où vivent des millions de personnes qui n’ont d’autres solutions pour se loger. Une soirée spectacle de danse soufis devrait clôturer la journée puis dernière nuit au Caire à bord d’un hôtel flottant le Nil View Zamālek, réservé sur Booking.com 79 euros hors taxes. Nous arrivons en gare de Gizeh avec 30 minutes de retard. Mona et son chauffeur nous attendent sur le quai. Passées les retrouvailles nous partons pour la citadelle Salah El Din avec en son enceinte la mosquée Mohamed Ali. L’ensemble est très beau, il y a beaucoup de monde, surtout des Egyptiens, jeunes et curieux. Une belle visite que l’on conseille.

P1190009.JPG
Corinne est malade, victime de la tourista. Nous décidons donc de rentrer à l’hôtel pour qu’elle puisse se reposer et récupérer un peu avant la soirée danse soufis à 18h00. Déjeuner sur le pont supérieur du Nil View où est installé un écran géant qui diffuse les matchs de la coupe du monde. Et coup de bol pour moi, c’est pile-poil l’heure où la France va jouer… 17 heures, Mona à laquelle s’est joint Ibrahim, vient nous récupérer devant l’hôtel. Puis nous partons direction la vieille ville, mais manque de chance, le spectacle n’a pas lieu ce soir. Pour compenser, Mona et Ibrahim nous emmènent visiter la vieille ville en soirée, prendre un verre dans un superbe bar fréquenté uniquement par les locaux, un vrai plaisir. Puis visite de la mosquée, qui est fermée, mais qu’une poignée de billets suffit pour faire ouvrir les portes comme par magie. Nous sommes seuls, avec Mona. Nous visiterons ensuite une deuxième mosquée avant de nous perdre dans les ruelles noires de monde, car c’est la fête ce soir, c’est la fin du ramadan. Nous finirons la soirée dans un restaurant local et typique, très bon. Retour ensuite à l’hôtel où j’en profiterai pour regarder un nouveau match.

P1190019.JPG 20180610_161023.jpg
20180610_194801.jpg 20180610_182010.jpg
20180610_201053.jpg 20180615_190517.jpg
Jour 10 : petit déjeuner à l’hôtel avant de partir, à 8h00, pour la visite du Musée du Caire que nous n’avons pu faire la veille. Une visite passionnante qui nous prendra trois heures mais qui comme tous les musées aurait mérité bien plus. C’est l’endroit où nous croiserons le plus de touristes. Nous rejoindrons l’aéroport, 30 minutes de route, à l’issue de la visite à 13h00, car notre vol retour est prévu à 15h30.

20180616_103219.jpg 20180616_110520.jpg
20180616_182002.jpg 20180616_185841.jpg
20180616_191948.jpg

Fin de ce premier volet Egyptien, merci de m’avoir lu et à bientôt pour un nouveau carnet de route. N’oubliez pas d’aller visiter le second volet consacré à la vallée du Nil.

20180616_192011.jpg 20180616_184744.jpg
P1200231.JPG P1200224.JPG
Le Caire et Alexandrie : point de vue féminin, le voyage vue par Corinne.

Le Caire vu d'avion s'étend à perte de vue...Les chiffres concernant sa population sont effarants, on parle du plus grand bidon ville du monde, de millions de personnes qui vivent dans les cimetières car il y a une crise du logement incroyable, d'enfants enlevés à leurs parents pour nourrir le trafic d'organes, de la drogue qui empoisonne la jeunesse, de l'eau qui commence à manquer pour cultiver le riz ou le papyrus...On se dit qu'il y a ici un échantillon criant de la catastrophe écologique annoncée dont tout le monde parle, mais que les politiques continuent à ignorer...On se demande comment stopper le processus d'auto-destruction . C'est sur, il y a de quoi se poser des questions existentielles...

Je conseille l'hôtel Méridien avec vue sur les pyramides, c'était très bien ! Je ne pensais pas que la ville s'était autant rapprochée des pyramides, (seules survivantes des 7 merveilles du monde) et du Sphinx, c'est pourquoi il ne faut absolument pas hésiter à faire la balade à dos de chameau pour oublier notre civilisation moderne et profiter pleinement de ces édifices pharaoniques ! 

J'aurais aimé passer plus de temps au musée du Caire, l'Egyptian Museum,  j'espère revenir pour découvrir le nouveau musée dont la construction est loin d'être terminée... Tout y est magnifique ! J'ai bien aimé aussi la visite de la Citadelle...La visite des mosquées...La découverte en soirée du Vieux Caire et ses échoppes envahies par la foule...

J'ai juste regretté de ne pas avoir vu le spectacle des derviches tourneurs de l'At Tannourra Egyptian Heritage Dance Troup, comme c'était prévu au programme.

20180609_102742.jpgJ'ai trouvé l'air bien moins pollué qu'à New Delhi ou à Bangkok ,et ce malgré la chaleur. On a été super bien accueillis partout où nous sommes allés. Aucune agressivité, mais je dois reconnaître que nous étions bien entourés par Ibrahim représentant de l'agence et Mona notre guide Egyptienne, qui avec notre chauffeur connaissaient par coeur le répertoire de la diva Oum Kalsoum !  

 J'avais oublié que la ville d'Alexandrie devait son nom au grec Alexandre Legrand, qui fit de la cité la 3ème du monde méditerranéen après Athènes et Rome. Il mourut en 323 av.J-C. et son tombeau est aujourd'hui enterré sous les fondations de la ville moderne. A sa mort, Ptolémée un des généraux macédoniens d'Alexandre fit de la ville sa capitale et fonda une dynastie qui allait durer 3 siècles. Le phare, l'une des 7 merveilles du monde s'écroula suite aux tremblements de terre et la bibliothèque partit en fumée, remplacée aujourd'hui par une médiathèque monumentale, tandis qu'à l'emplacement du phare se dresse le fort de Qaytbay qui a été magnifiquement restauré et qui vaut vraiment le détour. Au coeur de la cité antique se dresse l'incroyable colonne de Pompée, le seul vestige de l'acropole de Ptolémée. Les catacombes de Kom As Shuqafah constituent la plus vaste nécropole égyptienne de période romaine (IIème siècle aaprès J.C), j'ai trouvé le site magnifique et le mélange de style mi -greco-romain mi-egyptien unique ! 

J'avais imaginé une ville plus exotique, j'ai été un peu déçue en arrivant après avoir traversé des paysages désertiques. La ville en elle-même n'est pas belle et ses abords ressemblent à un champs de ruine, mais il aurait été dommage de ne pas venir car les sites à visiter sont très intéressants.

P1200145.JPG P1200147.JPG
P1200149.JPG P1200164.JPG
20180617_082755.jpg
Ci-dessous, un bonus photos :  comme pour toutes les photos du blog, vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir. Vous pouvez également consulter l’ensemble des montages photos de ce trip en cliquant sur l’onglet Moyen-Orient dans albums photos.

 

Eric

P1200251.JPG

 

P1200311.JPG P1200312.JPG P1200316.JPG
P1200327.JPG P1200328.JPG P1200361.JPG

P1200370.JPG

P1200326.JPG
P1180539.JPG

P1200404.JPG

P1200396.JPG

P1200360.JPG

P1180685.JPG

P1180854.JPGP1180844.JPG
20180609_155535.jpg

P1180572.JPG

20180610_085020.jpg

P1180859.JPG
P1180896.JPG

P1180972.JPG

P1180941.JPG
P1190005.JPG

P1180992.JPG

P1190015.JPG

P1200158.JPG

P1200175.JPG
P1200241.JPG

20180616_104719.jpg

20180616_182002.jpg

P1200409.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 


06/07/2018
1 Poster un commentaire