VOYAGES EN EQUILIBRE...

Canada, Colombie Britannique


Road-trip en Colombie-Britannique

Trip Colombie-Britannique 2022

002-P1160894.JPG

 

Ce carnet de route est le résumé d'un trip de 36 jours, dont 29 en road-trip, 5700 kilomètres parcourus, à travers la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'île de Vancouver, en octobre/novembre 2022.

 

  Capturecb1.PNGCapturecb2.PNG

 

Notre voyage...

 

001-P1160076.JPG

 

Jour 1 : Départ à 18h00 pour le Novotel Nice arénas aéroport où nous allons passer la nuit car notre vol du lendemain matin est prévu à 6h00. Très bel hôtel, réservé sur Booking, pour sa proximité de l’aéroport et sa navette H24. Parfait dans tous les sens du terme.

 

1-20221021_080439.jpg

2-20221021_112005.jpg

 

Jour 2 : départ pour le terminal 2 à 4h00 et décollage pour Roissy à 6h00 où après un transit de deux heures nous repartirons à 10h15 pour Vancouver. Vols assurés par Air France et voyage excellent. Sièges duo pour nous, personnel au top. Un régal qui nous a permis d’arriver encore frais à Vancouver malgré les 10 heures de vol et les 9 heures de décalage horaire. Arrivée à 11h15 locales, passage immigration et douane, récupération bagages et nous voilà dehors à 12h30, roulant dans un taxi (38 CAD) pour rejoindre notre hôtel Best Western Sand Plus sur Davies street downtown. Une arrivée à 13h30, mais la chambre ne sera pas disponible avant 16h00. Tant pis, il fait beau, on en profite et on part pour le Stanley Park tout proche. Premier contact avec la ville et sa situation en bord d’océan, balade dans le parc qui nous conduira au Ghost Lagoon puis à l’aquarium de Vancouver. Très bel aquarium, nous nous sommes régalés. La fatigue se faisant sentir, nous rentrons sur l’hôtel où nous arriverons pour 17h30. Une douche et hop, premier dîner canadien au Restaurant des Sports en dessous de l’hôtel. Ecrans géants, rires, bruit, ambiance, et excellent dîner. Il est temps d’aller récupérer après cette journée de 24h00 non-stop…

 

4-20221021_163134.jpg

3-P1140470.jpg

 003-P1140510.JPG 005-P1140552.JPG

007-P1140600.JPG
004-P1140524.JPG 5-20221022_091420.jpg

 

Jour 3 : le temps est avec nous. Toujours pas de pluie. C’est donc tout naturellement que nous louons deux vélos, boutique en face de l’hôtel, pour partir faire le tour du parc Stanley. C’est magnifique, pas mal de monde, là encore un régal. Visite du pôle Totems où sont exposés des totems indiens, balade dans le parc, bref nous ne serons de retour qu’à 13h00… 50 CAD les 3 heures de location pour deux. Déjeuner dans un restaurant Perse sur Denman street puis nous rejoindrons Robson street que nous remonterons à pied jusqu’à la Rogers Aréna où nous avons réservé des places pour le match de hockey sur glace des Canucks à 19h00. Très belle avenue, beaucoup de boutiques et de choses à voir. Nous croiserons également une manifestation d’Iraniens protestant contre les violences en Iran. Visite de la cathédrale de Vancouver sur Richard’s street et nous monterons également au Top of Vancouver d’où nous aurons une vue aérienne sur la ville, le tout sous le soleil… 18 heures, nous rejoignons la Rogers Arena où nous allons assister à un match fou dans une ambiance dingue… Places réservées en ligne sur Ticketmaster 170 CAD pour deux. Fin du match à 22h30 et retour à pied à l’hôtel par Robson street. Minuit, la journée a été longue et sportive et c’est avec plaisir que nous retrouverons notre chambre…

 

008-P1140671.JPG

010-P1140699.JPG
011-P1140700.JPG
013-P1140913.JPG

 

Jour 4 : Nous partons après le petit déjeuner pour le M.O.A  qui se trouve à une dizaine de kilomètres de Davies street. Un trajet que nous imaginons faire à pied en longeant le bord de mer. Mais nous avons été trop ambitieux, faire le trajet à pied relève plus de la pratique du running que de la marche balade. Une évidence qui nous obligera, à l’aller comme au retour à utiliser les taxis boat et les bus pour rejoindre le musée. Une petite galère, mais nous finirons par arriver au M.O.A. Un beau musée sur la culture des indians natives. 18 euros/pax. Visite de trois heures et retour en bus et à pied jusqu’à l’embarcadère des bateaux taxis qui nous conduiront à Island Granville où nous irons déguster un délicieux Fish and chips. Retour à pied jusqu’à l’hôtel rue Davis.

 

015-P1140923.JPG

017-P1140995.JPG

018-P1140946.JPG

016-P1140933.JPG

 

Jour 5 : récupération de la voiture chez Hertz Granville et départ pour Whistler. Agréable surprise chez Hertz où nous récupérons un SUV Chevrolet quasiment neuf. Véhicule réservé en ligne sur le site Hertz.

 

05-20221025_112746.jpg

 

 

Nous quittons Vancouver par la R99 qui va nous emmener jusqu’à Whistler. Non sans faire un stop au parc Shanon pour voir la cascade qui surgit de la montagne au milieu des couleurs d’automne de la végétation. Nous irons ensuite au Sea to Skye Gondola, un téléphérique qui vous emmène, en quelques minutes au sommet de la montagne. 134 CAD pour deux. Cher, mais ça vaut le coup, pont suspendu au sommet, itinéraires randos, rien ne manque pour les amateurs de nature et de frissons. C’est superbe, nous avons adoré. Nous repartons à 14h00 pour Whistler et son village olympique 2010 où nous descendons au Summit Lodge. Très bel établissement, réservé sur Booking.com, au milieu d’un village où les arbres arborent leur feuillage été indien, mélange de rouges, de jaunes, de bruns, d’oranges, et de verts… Une palette de couleurs qui donne un charme irrésistible à la petite ville. Nous finirons la journée à la piscine chauffée de l’hôtel et au sauna avant d’aller dîner à la Cantina, un restaurant mexicain renommé…

 

019-P1150025.JPG

021-P1150063.JPG

023-P1150145.JPG

025-P1150163.JPG

026-P1150167.JPG

 

 Jour 6 : journée road-trip. Après un délicieux petit déjeuner sur la place olympique de Whistler, nous prenons la route pour Clearwater. Plus de 5h00 d’un trajet qui nous fera traverser de somptueux paysages tout au long des routes R99, R97 et R5, le tout sous un ciel clément avec même du soleil par moment… Nous arriverons à Clearwater à 17h30 et déposerons nos bagages au Hummingbird, un BnB réservé sur booking.com. Dîner au Caboone, un restaurant local, puis retour au BnB pour un repos bien mérité…

 

027-P1150171.JPG

028-P1150173.JPG

033-P1150251.JPG

035-P1150293.JPG

034-P1150284.JPG

 

Jour 7 : Petit déjeuner avec Doris, la charmante gérante du Hummingbird et départ pour le parc Welles Gray à une quarantaine de kilomètres de Clearwater. Un parc magnifique, sous le soleil, où nous serons seuls… Quand je dis seuls, c’est vraiment seuls !  Pas un seul visiteur rencontré et une seule voiture croisée… Ce qui nous a permis de faire le parc en entier puisque nous n’avons eu aucune attente pour nous garer et aller voir les attractions, principalement des chutes d’eau, toutes plus magnifiques les unes que les autres. Nous effectuerons également plusieurs petites randonnées pour rejoindre les différents points de vue. Nous commencerons par les chutes de Helmcken. Une merveille, l’eau de la rivière chutant de plus de 145 mètres de hauteur dans un ravin. Nous poursuivrons par les chutes de Bailey’s où en été les saumons tentent de remonter le cours de la rivière. Pas de saumon aujourd’hui, mais de très belles chutes d’eau, pas très hautes, auxquelles on accède en suivant un sentier de randonnée. On poursuivra la route jusqu’à son terme, au bord du lac Clearwater. Pas de balade en canoë en cette période de l’année, mais l’endroit est superbe et le lac très beau, du moins ce que l’on voit car il fait plus de 28 km de long… On poursuit par les chutes de Dawson qui, à la façon d’un barrage, barrent entièrement la rivière, cela permet de se rendre compte de la puissance du courant. On n’y accède par un sentier de randonnée qui chemine dans les bois. On terminera par les chutes de Saphat à une dizaine de kilomètres de Clearwater. Des chutes qui ne sont pas les plus répertoriées sur nos guides mais qui nous laisseront sans voix tant l’endroit est impressionnant, l’eau chutant d’une hauteur de 75 mètres dans un canyon géant entre deux montagnes. Le tout au milieu des couleurs de l’été indien et de roches qui semblent peintes… Une journée comme on aime, seuls au monde à quelques minutes seulement d’une des routes les plus fréquentées du Canada… 16h00, la faim commence à se faire sentir, on se met donc à la recherche d’un fast-food, à défaut d’autre chose, pour se caler un peu l’estomac en attendant d’aller dîner ce soir… Deux heures de repos au BnB et nous partons pour le Gateway un resto BBQ local, conseillé par Doris.

 

039-P1150415.JPG

041-P1150452.JPG

044-P1150524.JPG

049-P1150630.JPG

048-P1150614.JPG

 

Jour 8 : Départ pour Jasper, 370 km, après le petit déjeuner avec Doris. Le soleil sera de nouveau au rendez-vous tout au long de la road 5 North jusqu’à la jonction avec la road 16. Une route qui est longée par les travaux du pipeline transcanadien qui devrait approvisionner la région en gaz depuis les U.S.A. Pas mal de camions jusqu’à Mount Robson Park où nous ferons un arrêt face à la chaine montagneuse et ses sommets enneigés. Il commence à faire plus frais. Nous arrivons au péage à l’entrée du parc où nous nous acquitterons de 105 dollars de droit d’entrée, pour deux, pour 5 jours. Nous arrivons à Jasper sous un ciel bas et un petit vent glacial. Récupération de la chambre au Forrest Park, notre hôtel pour 3 jours, réservé sur Booking.com, et nous partons à la découverte de la petite ville de montagne. Shopping et balade, renseignements aussi, auprès des gardes du parc au visitor center. 18h00, le froid devient mordant, nous rentrons nous réchauffer à l’hôtel avant de ressortir dîner dans un restaurant coréen, histoire de changer un peu du burger…

 

052-P1150690.JPG

056-P1150721.JPG

055-P1150711.JPG

053-P1150691.JPG

 054-P1150707.JPG057-P1150728.JPG

045-P1150545.JPG

 

Jour 9 : Jasper. Petit déjeuner dans une délicieuse pâtisserie du centre. On attendait la pluie, la neige et le vent, c’est le soleil qui nous attend ce matin au réveil. Une chance inespérée de pouvoir prendre le Tram sky de Jasper, le téléphérique qui en quelques minutes relie Jasper au sommet de l’une des plus hautes montagnes environnantes. La vue durant l’ascension et au sommet est, selon Autentik Canada, l’une des plus belles sur les rocheuses canadiennes. Nous avons de la chance car le téléphérique ferme ses portes dans 2 jours jusqu’au printemps prochain. 120 CAD pour deux, ce n’est pas donné, mais ça vaut le coup… Et la vue est au rendez-vous, le soleil aussi, du moins les premières trente minutes avant que les nuages ne recouvrent la montagne, que la neige se mette à tomber et que le blizzard se mette à souffler, nous obligeant à abandonner la randonnée dans la neige que nous avions entamée, les températures chutant dans le négatif très rapidement… C’est donc sous la neige que nous prendrons le chemin du retour. Une neige qui va se transformer en pluie et nous décidons de rejoindre la route des glaciers pour faire la randonnée des cinq lacs, dont le départ se trouve sur le parking 15 situé 2 km après la guérite de contrôle d’accès au parc des glaciers. Et là, nouveau coup de bol, le soleil revient dans la partie et ne nous quittera plus jusqu’à 16h00, à notre retour de randonnée. Une très belle rando, dans un cadre merveilleux qui permet de découvrir cinq lacs aux eaux bleues ou vertes selon la luminosité ou l’endroit où l’on se trouve. Une rando de 4.5 km pour la plus petite boucle, nous ferons le double car évidemment nous avons loupé une intersection entre deux sentiers…, qu’il faut absolument faire si vous passez à Jasper. Retour au Forrest Camp et dîner dans un restaurant indien sur Connaught avenue.

 

058-P1150732.JPG

060-P1150747.JPG

062-P1150769.JPG

066-P1150851.JPG

068-P1150873.JPG

 

Jour 10 : Jasper. Après un breakfast dans notre bakery préférée, nous partons pour le lac Maligne situé à 48 km de Jasper. Une route into the wild, où nous aurons la chance d’apercevoir mouflons et wapitis. Nous commençons la route par la visite du canyon de la Maligne. Un canyon profond et étroit au fond duquel s’écoulent les eaux bleues de la rivière. Rando d’une heure qui nous permettra de voir et d’emprunter 5 des six ponts qui enjambent le canyon. Vraiment superbe. Nous poursuivons ensuite vers le lac Medecine à 21 km de là. Un lac aux eaux basses recouvertes de glace au milieu d’un décor grandiose de montagnes. 27 km plus loin, c’est le bout de la route et le lac Maligne qui s’offre à nous yeux. Nous resterons peu de temps car le vent violent qui souffle sur les berges est vraiment glacial. Paysage blanc de neige sous le soleil, encore une fois, nous avons de la chance. Nous reprenons la route pour Jasper d’où nous partons pour le lac Pyramide situé à 6 km de la ville dans un époustouflant décor de montagne. Vraiment très beau, nous croiserons même un troupeau de cervidés. 16h00, la faim nous tenaille, nous retournons à Jasper où nous allons manger un burger face au défilé des trains qui traversent la gare, un décor avec un parfum d’aventure. Nous rentrons ensuite à l’hôtel récupérer du froid qui nous a épuisés… Dîner et nuit au Forest Camp.

 

074-P1160061.JPG

076-P1160103.JPG

079-P1160157.JPG

078-P1160136.JPG

081-P1160168.JPG

082-P1160216.JPG

 

Jour 11 : départ pour Lake Louise par la Promenade des glaciers, Route 93. Une balade qui débutera par la visite de sublimes chutes d’eau, sous un ciel clément de bon augure pour la suite de la journée. Les sites de visites, tout comme les parkings sont vides, la nature est à nous… Nous poursuivons la route, mais rapidement, le temps se gâte et la neige fait son apparition. Une neige accompagnée de vent et de températures négatives qui vont transformer en aventure la seconde partie du parcours. Route verglacée, voitures en travers de la chaussée, nous resterons bloqués près d’une heure, le temps que la circulation soit rétablie, sous la neige qui tombe à gros flocons. Pas de secours ici, chacun se débrouille comme il peut, aidé par les autres automobilistes, compagnons d’infortune… Nous finirons par repartir et, en roulant au pas, nous finirons par rejoindre Lake Louise vers 16h00. Nous récupérons notre chambre pour deux nuits au Lake Louise Inn, réservée sur Booking, puis nous roulerons jusqu’à l’hôtel Fairmont qui se trouve en bordure du lac Louise. Trop tard pour faire le tour du lac, la nuit tombe déjà, nous redescendons en ville (du moins ce qui fait office de centre-ville, un parking et quelques boutiques autour du visitor center. Là aussi, tout ferme déjà et nous irons donc dîner au restaurant de l’hôtel lodge « HI Lake Louise » qui se trouve en face du nôtre… Nuit au Lake Louise Inn…

 

083-P1160235.JPG

085-P1160266.JPG

091-P1160416.JPG

089-P1160361.JPG

092-P1160420.JPG

 

Jour 12 : C’est Halloween… Petit déjeuner au HI Lake Louise, toujours aussi agréable, et nous partons pour le Lac Louise. Une pure merveille de la nature au bout de laquelle se trouve le prestigieux hôtel Fairmont Château Lake Louise. Nous partons en randonnée le long du lac, 2 km de paysages féeriques, puis nous poursuivons vers la vallée des six glaciers située à 3.5 km de la fin du lac Louise. Une rando dans la neige poudreuse, sur un sentier de montagne qui sinue entre les arbres. Paysages grandioses des Rocheuses canadiennes qui s’offre à nous sous un ciel blanc où le soleil tente de percer. Une rando de rêve de près de 10 km en aller-retour dans une contrée où le grizzly est roi… nous n’en croiserons pas, mais des traces de pattes marquent la neige à certains endroits… Nous finirons la rando par un passage visite à l’hôtel Fairmont, alors que la neige commence à tomber dru. Nous irons ensuite faire un passage à l’ancienne gare de Lake Louise, ancien terminus de la ligne transcanadienne, pour prendre quelques photos des wagons qui s’y trouvent, transformés en restaurant, hélas fermé en octobre… Nous finirons la journée par une petite séance shopping et retournerons dîner au HI Lake Louise pour clore notre séjour.

 

093-P1160439.JPG

094-P1160489.JPG

096-P1160524.JPG

098-P1160569.JPG

100-P1160627.JPG

 

Jour 13 : Départ tôt en direction de Banff par la highway 1. Ce n’est pas l’itinéraire prévu mais la 1 est coupée à quelques kilomètres de Golden et il n’y a pas d’autre route. Ce sera donc la 1 puis la 93 et la 95 via Radium Hot Springs, Golden, le parc des glaciers et le Roger Pass, pour arriver enfin à Revelstoke en Colombie-Britannique, vers 14h30, où nous allons passer la nuit… Cinq heures de road-trip qui nous régaleront malgré la glace et la neige du début de parcours. Nous arriverons à l’hôtel Régent Revelstoke, réservé sur Booking, sous le soleil… Nous ferons en cours de route un arrêt visite au sommet du Roger pass, où se trouve le visitor center et un petit musée expliquant la construction de la route, de la voie ferrée et la gestion de la neige. C’est gratuit, on conseille. Nous déjeunerons à Golden, puis nous irons voir le barrage de Revelstoke en arrivant en ville. On tentera le musée du rail, mais il est fermé le mardi, dommage. Balade en ville, shopping, et dîner dans un restaurant à côté de l’hôtel, rythmé par le passage des trains qui traversent la ville. Revelstoke, une ville de westerns… La journée est passée, demain route pour Harrison Mills.

 

102-P1160785.JPG

103-P1160797.JPG

105-P1160828.JPG

106-P1160843.JPG

107-P1160861.JPG

108-P1160887.JPG

 

Jour 14 : Petit déjeuner à l’hôtel et reprise de la route… Il est 10 heures, le temps est au froid. Le passage quasi ininterrompu des trains, longs de plusieurs kilomètres, la route, le ciel bas, confèrent à Revelstoke un petit air de ville Western. La route sera longue aujourd’hui. La 1 d’abord jusqu’à Sicamous, puis la 97, la 5 et enfin la 7 jusqu’à Harrison Mills où nous allons rester 3 nuits dans un BnB éco-lodge, situé dans un bâtiment historique, véritable petit musée de la culture indienne locale. Réservé sur Booking, c’est beau, isolé, calme et perdu au milieu de nulle part… La route donc, qui nous prendra six heures, nous fera traverser les villes de Sicamous, Vernont, Kelowa, Hope, ainsi que des sommets où la température avoisine les -7° Celsius. Le tout sous un ciel bleu, presque sans nuage, et un soleil puissant qui nous fera plisser les yeux et fera monter la température à 11° lors de notre arrivée au Sasquatch BnB éco-lodge… 18h30, nous partons à la recherche d’un restaurant ou d’un diner, tout est bon pour soulager nos estomacs affamés. Notre choix se portera sur le pub du golf de Sasquatch…

 

109-P1160916.JPG

110-P1170011.JPG

115-P1170094.JPG

116-P1170183.JPG

 

Jour 15 : Journée découverte de la région. La pluie a fait son apparition ce matin, et la neige n’est pas loin… Nous décidons de garder Harrison Hot Springs et ses sources chaudes pour demain et partons pour Hope, la ville où a été tourné Rambo First Blood, le premier volet de la saga.

 

     1-20221103_205916.jpg 3-20221103_125054.jpg

 

Une ville dont on nous a dit le plus grand bien, avec ses galeries d’art et ses boutiques de chocolats. Surprise, une fois à Hope, nous nous retrouvons dans une ville rurale, où les boutiques à prix bradés cohabitent avec d’autres plus chères. Point de galeries d’art, encore moins de chocolat, mais une manifestation d’homeless, qui protestent contre la rudesse de leur vie, tout en portant le drapeau canadien à bout de bras… Il fait froid, nous faisons un peu de shoping, quelques photos des magnifiques sculptures en bois qui décorent la ville et sont la spécialité du coin. Un café chaud au Hope Moutains   Coffee et nous reprenons la route pour Harrison Mills en faisant un stop dans la jolie petite ville d’Agassiz. Une ville en bordure de la voie ferrée qui ressemble à une ville de western, elle aussi. Nous irons visiter le musée local du chemin de fer, encore un peu de shoping, surtout Corinne, et retour sur le Sasquatch éco-lodge, non s’en faire un stop au Sasquatch Inn, un pub restaurant typiquement local, envahi d’une clientèle locale, qui dîne à 16h30… Très bel endroit à la déco qui nous enchantera. Trop tôt pour nous pour dîner mais pas pour une bière… L’ambiance et le lieu nous plaisent, et nous décidons de rentrer au BnB puis de revenir dîner ici…

 

111-P1170041.JPG

112-P1170046.JPG

113-P1170064.JPG

 

Jour 16 : Départ pour Harrison Hot Springs après le petit déjeuner… Il pleut, et pas qu’un peu, pas comme la veille où la bruine nous permettait de nous balader sans trop de difficultés. Brouillard et pluie rendent la suite de la journée improbable et nous font nous demander si nous n’avons pas fait une erreur de timing en programmant trois nuits à Harrison Mills… Tant pis, on tente le coup et on file vers Harrison Hot Springs pour essayer de profiter des sources chaudes. Peine perdue, la piscine publique est fermée, pourtant indiquée ouverte sur le Routard. Nous tentons notre chance au Hot Springs Hôtel, un palace équipé de piscines d’eau chaude et de SPA. Mais nous essuyons un refus, les piscines sont réservées aux clients de l’hôtel… Nous allons donc nous balader, en voiture, le long du lac, mais le temps est trop mauvais et nous décidons de repartir. Pas vraiment emballés par notre étape à Hot Springs, nous décidons de pousser jusqu’à Chilliwak à 30 bornes d’Agassiz. Nous ferons la route mais le temps empire et ne nous autorise pas grand-chose. C’est décidé, nous plaçons la journée en off et nous rentrons au BnB pour finir l’après-midi en attendant d’aller dîner à 19h00…

 

3-20221105_100939.jpg

2-20221104_182537.jpg

1-20221104_132724.jpg

4-20221105_102052.jpg

 

Jour 17 : Départ pour Richmond, proche de Vancouver où nous allons passer la nuit car nous prenons le ferry pour l’île de Vancouver le lendemain. Il fait très beau ce matin et nous profitons du soleil pour faire quelques photos tout au long de la Highway 7 qui nous emmène vers Vancouver et Richmond. Une route qui se mêlera rapidement à d’autres puis d’autres encore, ce qui, avec la circulation, mettra à mal notre carte papier… Deux erreurs de route plus tard, nous demanderons de l’aide à Sygic, notre application voyage, qui nous remettra sur le bon chemin et nous emmènera tout droit au Stevenson hôtel & café à Richmond où nous allons passer la nuit. Il n’est pas encore 13h00 lorsque, après avoir récupéré notre chambre (réservée sur Booking.com), nous partons en balade sous un soleil des plus agréables. Stevenson Village, ses boutiques, ses restaurants, ses quais et son musée de la pêche canadienne, n'ont plus de secret pour nous. Il fait bon en ce samedi et la fréquentation est élevée. Nous serons surpris par l’importante présence de la communauté asiatique, chinoise et japonaise. Visite, balade, farniente, et dégustation d’un délicieux fish and chips au saumon sauvage… Une journée vacances qui fait du bien.

119-P1170257.JPG

120-P1170318.JPG

118-P1170218.JPG

117-P1170215.JPG

 

Jour 18 : Nous partons à 7h30 pour Tsawwassen où nous allons embarquer sur un ferry à destination de Victoria sur l’île de Vancouver. Ferry réservé en ligne sur le site BC Ferry.  Il pleut, mélange de pluie et de neige fondue auquel se joint le vent. Rien qui laisse espérer une amélioration pour la journée. Embarquement impeccable, départ à l’heure, 9h00, et arrivée également à l’heure à 10h35. Nous prendrons un copieux petit déjeuner à bord, le temps de la traversée. 10h35, débarquement à Victoria, le mot n’est pas trop fort, tous les véhicules quittent le navire en même temps sur la même route, sous la pluie… Première impression, nous n’avions pas imaginé, encore moins hors-saison, qu’il y ait autant de voitures sur l’île. Voie express à 3 voies, embouteillages… Nous finirons par sortir du troupeau mécanique pour arriver, seuls, à Victoria où nous tombons, par hasard, sur le Day Inn que nous avons réservé sur Booking.com. Il n’est même pas midi, mais on se présente quand-même à l’accueil, des fois que la chambre soit prête. Elle l’est, parfait. Nous déposons nos affaires et nous sortons découvrir la ville sous un incroyable soleil. Les nuages ont disparu, le ciel est bleu, Victoria s’offre à nous dans toute sa beauté… Une ville superbe que nous allons découvrir, à pied. D’abord le quartier du port, puis en remontant Whales avenue jusqu’à Chinatown et la vielle ville. Visites, balade, un peu de shoping et même une séance de cinéma Imax au musée de Victoria. Nous irons ensuite jusqu’à Fisherman, mais tout est pratiquement fermé. Nous reviendrons donc sur le port et Governement street pour aller dîner dans un excellent pub irlandais, que du bonheur…

122-P1170332.JPG

123-P1170344.JPG

124-P1170357.JPG

125-P1170368.JPG

126-P1170389.JPG

 

Jour 19 : Victoria. Départ pour la Highway 14 entre Victoria et Port Renfrew. La Pacific marine circle route. Une route qui nous permettra de découvrir la côte de l’île tout au long de la journée en faisant plusieurs stops et petites randonnées qui nous ferons découvrir les plages et leur côté sauvage. Nous débuterons par un phare, juste après la ville de Sooke, puis par la French Beach, une très belle plage de galets, encombrée de bois flotté. Magnifique. Nous poursuivrons par la rivière Jordan qui disparaît sur la plage à son embouchure, puis par la China Beach à laquelle on accède après une rando d’une vingtaine de minutes. Le tout sous un ciel tantôt gris, tantôt bleu ou blanc, avec des températures ne dépassant guère les 4 degrés… Nous ferons un stop café dans une sympathique bakery, chez Shirley, et passerons le reste de la journée entre plage et forêt. Nous retournerons sur Victoria à 17h00, dans d’énormes embouteillages causés par un accident. À ce propos, nous avons été surpris par l’importance de la circulation aux abords de Victoria et jusqu’à Sooke. Retour en ville sous la neige qui tombe à gros flocon en tourbillonnant dans le vent. Il fait froid et nous décidons d’aller directement manger à Chinatown. Non sans être aller prendre un pot, avant, dans un magnifique pub irlandais sur Governement Street. C’est au Boa à Chinatown que nous choisissons de dîner et ce en toute sécurité, la table voisine étant occupée par quatre policiers en tenue… Nuit au Day Inn.

 

127-P1170441.JPG

128-P1170487.JPG

129-P1170549.JPG

130-P1170569.JPG

132-P1170644.JPG

 

Jour 20 :  départ sous le soleil pour le lac Cowichan où nous allons passer deux nuits. Nous ferons un stop à Cowichan Bay, jolie bourgade au bord de l’océan où nous irons voir les phoques qui occupent les quais du port. Il fait beau mais très frais, nous irons donc nous réchauffer dans l’un des rares restos ouverts, dans notre cas un superbe pub donnant sur le port. Soupe du jour aux champignons et cheesecake parviendrons à nous réchauffer. On poursuit sur la highway 1 North en direction de Dungan. Une ville historique de la nation native où se trouvent, pas moins, de 40 totems. Petite ville sympa, du moins le centre historique, nous ferons quelques achats dans des boutiques indiennes puis nous reprendrons la route pour Cowichan Lake où nous avons réservé, sur Booking.com, un BnB pour deux nuits. La gérante du Crown, fait partie de ces personnes qui nous font préférer aller à l’hôtel plutôt qu’en BnB. Trop de consignes, port du masque obligatoire alors que le Canada a supprimé toutes les mesures depuis plus d’un mois, chaussures interdites… Bref, pas vraiment notre tasse de thé, même si la chambre est très belle, le jacuzzi top et les petits déjeuners excellents. Nous en tiendrons compte lors de nos prochaines réservations. Nous irons ensuite dîner en ville après avoir parcouru quelques kilomètres sur les berges du lac Cowichan. Un très bel endroit.

 

134-P1170723.JPG

135-P1170754.JPG

137-P1170800.JPG

138-P1170806.JPG

139-P1170814.JPG

 

 Jour 21 : petit déjeuner au Crown, la gérante s’est radoucie et c’est tant mieux… Nous partons pour Port Renfrew à 58 kilomètres de Cowichan Lake sous un ciel bleu sans nuage et un soleil éclatant. Une très belle route qui sinue au milieu de la forêt, montagnes et vallées. Nous longeons lacs et rivières, apercevrons un couple d’aigle, une multitude d’oiseaux mais toujours pas d’ours malgré les 12000 ours noirs qui peuplent le nord de l’île, mais nous ne désespérons pas, il nous reste 15 jours pour en apercevoir… Stop à Port Renfrew, terre First Nation.  C’est très beau, très peu peuplé, encore moins hors saison et c’est vraiment le top, même les locaux le disent. Vive le hors saison ! Nous poursuivons jusqu’au bout de la route où démarre le fameux trail Juan de Fucas, mais aussi trois randos, plus ou moins longues dont une boucle qui relie les plages et le trail botanique créé par les indiens First Nation. Nous le choisirons, par la force des choses, car les trois s’enchainent… Et c’est tout simplement un régal, pour les yeux bien-sûr, mais également pour le corps, les poumons, et l’esprit. C’est vraiment magnifique et, ce qui ne gâche rien, nous sommes seuls sur les plages et sentiers de randonnées… Pas plus d’une dizaine de personnes rencontrées au cours de la journée. Nous finissons notre rando vers 15h30 et décidons de rentrer sur Cowichan Lake. Petite pause-café à l’arrivée au Coffee House, dont le gérant et les clients sont très sympas, et nous rentrerons au Crown pour une séance de SPA bien méritée… Nous irons ensuite dîner au Jack the Lake en centre-ville, un des seuls restos encore ouverts après 19h00…

 

140-P1170822.JPG

143-P1170896.JPG

147-P1180065.JPG

148-P1180145.JPG

146-P1170979.JPG

 

Jour 22 : départ après le petit déjeuner nous partons pour Tofino où nous allons passer 3 nuits. Longue route depuis Cowichan Lake jusqu’à Tofino. Une route qui nous surprendra par la densité de la circulation et par la neige qui nous accompagne un bout de chemin… Nous ferons un stop à Cathédrale Grove où nous irons faire deux balades au milieu des arbres centenaires dont certains sont plus haut que la tour de Pise… Un bel endroit, malgré le froid, accessible à tous y compris aux personnes en fauteuil roulant. Nous poursuivrons ensuite jusqu’à Port Alberni, une petite ville que le Routard qualifie de sympa et jolie, nous n’avons pas dû voir la même chose… mais nous irons quand-même sur les quais, déjeuner dans une adresse donnée par le guide en sac à dos, ainsi que dans une boutique de donuts également citée dans le guide. Reprise de la route pour Tofino où nous arriverons après 17h00 à cause de travaux qui bloquent la circulation de longues minutes. Récupération de la chambre au Shoreline, réservée sur Booking.com, une jolie chambre, atypique, avec une vue incroyable sur l’océan. Nous irons ensuite dîner en ville. Enfin, je devrais plutôt dire essayer de dîner. Les trois ou quatre restos sont pris d’assaut par des jeunes surfeurs ou autres, alors qu’il n’est même pas 19h00, l’attente est de minimum 40 minutes pour avoir une place en salle, sinon en terrasse extérieure alors qu’il fait 3 degrés… Nous choisirons donc d’aller dîner au Wolf in the Fogg, un resto pas trop fréquenté, et pour cause… 55 CAD le moindre morceau de viande, 16 le verre de vin… Nous prendrons un carpaccio de bœuf, 5 tranches et deux cuillères à soupe de légumes râpés (28 CAD) et une entrée de saumon fumé, au même prix, qui s’avère être une mousse… Bref, ridicule, tant au niveau des prix pratiqués, que du service… nul. On tirera les conséquences de la leçon. Terminé les restos bobos à Tofino, notre chambre dispose du nécessaire, nous irons faire un tour au supermarché pour les deux jours restants…

 

153-P1180336.JPG

152-P1180260.JPG

151-P1180249.JPG

154-P1180418.JPG

157-P1180456.JPG

156-P1180448.JPG

 

Jour 23 : Le soleil est encore au rendez-vous. Ciel bleu, Tofino brille de mille éclats, et c’est magnifique, de quoi nous faire ravaler notre déception post restos de la veille… Photos, balade en bord de mer, café…, début de journée idéal. 10h00, nous partons pour Ucluelet, à 30 bornes de Tofino. Non sans faire plusieurs sorties. La première, Radar Hill, une colline où se trouvait un radar anti-aérien pendant la guerre froide. Nous achèterons sur le parking le pass obligatoire pour le parc Pacific Rim, 21 CAD pour deux, valable jusqu’au lendemain 16h00. Superbe endroit avec une vue à couper le souffle sur le nord de l’île. Second arrêt, la Rain Forest. Deux boucles sont proposées, d’un kilomètre chacune, nous choisirons la B et gardons la A pour le lendemain. 1 km sur un sentier passerelle en bois. Absolument magnifique, aussi beau qu’une forêt tropicale. Le troisième arrêt se fera à Ucluelet où nous allons faire la boucle du phare qui donne le départ du Pacific Wild Trail. Une boucle donnée pour 2.6 km, mais suite à une erreur d’aiguillage, nous en ferons 5… Une très belle rando, facile, avec de magnifiques paysages, que nous conseillons fortement. Nous partirons ensuite pour l’aquarium, mais ce dernier est fermé. C’est donc au COOP, supermarché, que nous finirons notre journée en faisant les courses qui nous éviterons les restaurants de Tofino…

159-P1180477.JPG

161-P1180574.JPG

162-P1180588.JPG

163-P1180612.JPG

164-P1180651.JPG

 

 Jour 24 : Départ pour Tonquin Trail, tout au bout de la ville de Tofino. Mais le trail qui conduit à la plage est fermé, nous en suivrons donc un autre de deux km qui traverse la forêt en aller-retour. Pas exceptionnel mais agréable pour une mise en jambe. Nous partions ensuite vers Long Beach, étonnante plage, longue de plusieurs km qui fait le bonheur des surfeurs locaux qui viennent affronter les rouleaux du Pacifique. Eau froide, vent… faut vraiment en vouloir pour surfer ici. Mais le coin est sympa et l’ambiance bon enfant. Une belle balade si vous faites l’aller-retour jusqu’au bout de la plage. 13h00, la faim commence à se faire sentir et nous décidons d’aller déjeuner à Ucluelet. Un restaurant sympa où nous nous régalerons de brochettes de crevettes. Nous retournerons ensuite à Rain Forest pour faire le trail A que nous n’avions pas fait la veille. Comme pour le B, nous sommes émerveillés par la beauté de la forêt de pluie. Nous conseillons, même sentier en bois sur passerelle que pour le B mais plus ancien. Retour en fin de journée à Tofino pour visiter quelques galeries d’art, puis nous rentrerons au Shoreline, profiter de la soirée face à la baie…

 

166-P1180694.JPG

167-P1180704.JPG

170-P1180829.JPG

169-P1180815.JPG

173-P1180886.JPG

172-P1180880.JPG

 

Jour 25 : départ pour River Campbell, à 270 km de Tofino, où nous allons passer 2 nuits. Le soleil est au rendez-vous ce matin, nous en profiterons pour retourner à long Beach qui brille de mille feux sous le soleil (ci-dessus). Route pour Campbell River, stop à Port Alberni pour acheter quelques donuts comme à l’aller…, et nous arrivons en terre promise, où plutôt en terre des saumons, Campbell River est la capitale mondiale de la pêche aux saumons, à 13h30. Ni une ni deux, nous filons direct vers Elk Falls park, où nous allons faire une très belle rando de 6 km et quatre heures, qui nous permettra de longer la rivière et d’aller voir les  belles cascades du parc. Parcours sympa, pont suspendus, tout y est. Mais surtout un chemin qui nous permettra de voir, enfin, nos premiers ours, deux gourmands qui se délectaient des saumons morts échoués sur les berges. Impressionnant quand-même… Récupération de la chambre à la tombée de la nuit au Héron’s Landing, réservé sur Booking.com et dîner, copieux, en ville à la Tour Blanche, un resto sur lequel nous sommes tombés par hasard…

 

175-P1180951.JPG

177-P1180996.JPG

176-P1180988.JPG

178-P1190027.JPG

179-P1190025.JPG

180-P1190040.JPG

 

Jour 26 : Journée rando dans le Strathcona Park, le plus ancien du Canada et une pure merveille. Le ciel, encore avec nous, est d’un bleu limpide sous un soleil éclatant. Le Park se situe à 49 kilomètres de Campbell River. Une route longe le magnifique lac Buttle et se termine en cul de sac. Des activités sont à faire tout au long de la route. De petites randos qui mènent à des cascades, des plus longues, des boucles entre les pins Douglas, il y en a pour tous les goûts et c’est magnifique. Une journée de rêve sur des sentiers où nous sommes seuls, avantage du hors saison, avec les ours… Des ours que nous croiserons à nouveau le long de la Campbell River, où quatre d’entre eux, dont un ourson, se régalaient de saumons. Une rencontre qui nous a valut une petite frayeur lorsqu’au détour d’un sentier nous nous retrouvâmes nez à nez avec un jeune ours noir. Nous ne saurons jamais qui de lui ou de nous a eu le plus peur, mais après ce face-à-face de quelques secondes, nous avons été rassurés de le voir faire marche arrière… Nous irons ensuite dîner au Pub 50ème Parallèle, Campbell River se situe sur le 50ème parallèle, avant de regagner le Héron’s Landing pour un repos bien mérité.

 

182-P1190072.JPG

181-P1190061.JPG

184-P1190129.JPG

193-P1190345.JPG

190-P1190270.JPG

187-P1190214.JPG

 

Jour 27 : départ pour Port Hardy après le petit déjeuner. Le soleil est de nouveau au rendez-vous et la route longue mais superbe. 256 km séparent Port Hardy de Campbell River. Première halte à Télégraphe Cove, petite ville de carte postale, style western, au bord de l’océan, Il n’y a personne, l’endroit est magnifique et l’impression d’être dans une ville fantôme très réelle… Nous ferons ensuite un stop pour déjeuner à Port Mc Neil, une petite ville sympa en bord de mer puis nous poursuivrons vers Port Alice, une autre ville très agréable tout au bout de la route 30. Là encore, soleil et brouillard font planer sur l’endroit une onde de mystère… Nous arriverons, peu avant la nuit, à Port Hardy, où allons descendre pour deux nuits au Quater Inn sur la marina (réservé sur Booking). Dîner en ville.

 

201-P1190462.JPG

200-P1190459.JPG

199-P1190437.JPG

202-P1190529.JPG

205-P1190555.JPG

203-P1190546.JPG

 

Jour 28 : Port Hardy. Soleil, ciel bleu et température basse… Tout est paré pour faire de cette journée de découverte de la région, un succès. Nous avons décidé d’explorer le secteur en utilisant les deux ou trois routes découvertes sur Google Map. La première nous conduira à Coal Harbour, un tout petit village de pêcheurs perdu dans la brume que l’on atteint après une trentaine de minute de route. Quelques photos et nous repartirons pour Winter Harbour, situé à 35 km de Port Hardy par la Route 30. Une formalité, sauf qu’au bout d’un kilomètre, la route se transforme en chemin de terre… Nous abandonnerons après une heure de trajet, par peur d’abimer la voiture, le chemin devenant de plus en plus mauvais… Retour sur Port Hardy pour faire le plein d’essence et quelques courses au supermarché pour le repas de midi que nous dégusterons face à la baie. Nous décidons, ensuite, de retourner à Port Alice, visité la veille, et de pousser la route jusqu’au bout. Hélas, le ciel est contre nous et le superbe ciel bleu/soleil se transformera en un brouillard épais à un kilomètre de Port Alice Visibilité nulle, nous sommes obligés de faire demi-tour. Nous rentrons sur Port Hardy, non sans avoir fait un stop à l’aéroport, tout mignon, et à ses abords avec une petite marche sur la plage. Nous croiserons même un ours noir qui traverse la route… Dîner en ville, comme la veille.

 

207-P1190590.JPG

209-P1190629.JPG

210-P1190646.JPG

206-P1190558.JPG

208-P1190595.JPG

 

 Jour 29 : Départ pour Nanaimo, 387 kilomètres de route nous attendent. On the road again ! une route que nous ferons pour moitié sous le soleil et pour moitié en plein brouillard. Un brouillard que nous rencontrerons à Campbell River et qui ne nous lâchera plus jusqu’à Nanaimo où se trouve le BnB Océan Melody, réservé sur Booking où nous allons passer deux nuits.  Nous ferons une halte à l’aéroport de Campbell River pour déjeuner, oui c’est étrange, mais ces petits aéroports, où il n’y a quasiment personne, offrent la possibilité de se restaurer à bon prix, sans trop avoir à chercher un resto, souvent rare hors saison et selon le secteur… Nous ferons également une pause à Qualicum Beach ainsi que dans la ville du même nom qui s’avèrera très agréable. Dîner à Nanaimo.

 

213-P1190738.JPG

212-P1190733.JPG

214-P1190767.JPG

215-P1190782.JPG

 

Jour 30 : avant dernier jour à Nanaimo. Nous partons en balade vers la ville. Un arrêt à Necq Point, accompagné d’une petite rando, vue magnifique sur le Pacifique et le continent, le tout sous un ciel bleu sans nuage… Second arrêt à Pipper Lagoon, là encore, une jolie balade en bord de mer dans un air vivifiant. Nous partons ensuite pour Matteo Park qui jouxte le port de Nanaimo. Une belle surprise, le port et ses abords sont très agréables, on passe du temps à flâner sur les quais et on décide de revenir visiter le coin le lendemain. Nous prenons ensuite la route en direction d’Englishman River Falls, on en profite pour donner un coup de propre à la voiture en chemin… Englishman River Falls est un parc provincial, recouvert d’une belle forêt et dans lequel se trouvent, sur la rivière Englishman, une série de cascades. Nombreux sentiers de randonnées, le tout à moins de 40 kilomètres de Nanaimo. Nous finirons la journée par la visite du village de Coomps, à quelques kilomètres de là. Un village d’artistes et de loisirs sur la route de port Alberni. C’est très sympa, ça doit l’être encore plus en saison. Là encore, nous sommes quasiment seuls, mais cela nous convient parfaitement. Retour sur Nanaimo, sans oublier de faire un stop au magasin Outdoor Bass, on adore, puis comme la veille nous irons dîner au Pipper Pub pas très loin de notre BnB…

 

216-P1190829.JPG

217-P1190836.JPG

218-P1190839.JPG

219-P1190879.JPG

220-P1190889.JPG

 

Jour 31 :  Dernière journée sur l’île de Vancouver avant notre départ en ferry, réservé en ligne sur le site BC Ferry, à 18h00.  Nous partons pour Chemainus, la capitale de la fresque murale, à 40 km de Nanaimo. Une très belle surprise, d’abord par la beauté des fresques de toutes tailles qui ornent les murs, plus d’une cinquantaine, mais aussi par l’architecture de la ville et la gentillesse de ses habitants. Nous serons gâtés, c’est jour de marché de Noël… Père Noël en calèche et associations caritatives occupent les lieux, un régal pour les yeux et les papilles… Nous repartirons ensuite pour Nanaimo où nous devons prendre le ferry pour Horseshoes. Nous en profiterons pour aller visiter la vieille ville et la zone commerçante. Pas absolument emballés, on ressent la misère en certains secteurs de la ville qui contrastent avec le quartier chic et nickel du port. Nous passerons tout de même deux heures à arpenter le pavé, à visiter. 18h00, nous embarquons pour le continent. 1h35 de traversée avant de débarquer à Horseshoes Bay à une vingtaine de kilomètre de Capilano où nous allons descendre pour trois nuits dans un Best Western, réservé sur Booking.com, choisi pour sa position au nord de Vancouver…

 

221-P1190918.JPG

222-P1190928.JPG

223-P1190940.JPG

224-P1190943.JPG

225-P1190967.JPG

 

 Jour 32 : Départ pour Deep Cove à une quinzaine de kilomètres de Capilano. Nous voulons visiter la ville, véritable carte postale du Canada selon le Routard et faire le trail de six kilomètres qui démarre en centre-ville au milieu de Panorama drive. Carte postale…, bof, on a vu mieux et beaucoup plus beau au Canada. Mais surtout nous n’avons pas apprécié le côté snobinard des lieux et des gens. Même le trail est fermé pour soi-disant raison sanitaire, car il longe, à son début, des maisons. N’importe quoi. C’est aussi le seul endroit de notre village où les gens ne nous disaient pas bonjour spontanément. Bref, vous l’aurez compris, nous n’avons pas aimé et ne conseillons pas. Nous n’irons même pas jusqu’au port et quitterons cette ville de riches pour nous rendre à Granville Island où nous passerons la journée dans une agréable ambiance…

 

1-P1200041.JPG

2-P1200036.JPG

226-P1200047.JPG

3-P1200046.JPG

 

Jour 33 : Nous nous rendons à Capilano Bridge à 10h00, mais le parc n’ouvre qu’à 11h00… Nous en profitons pour aller déjeuner au Denny du coin, puis nous revenons. 39 CAD par personne, l’entrée n’est pas donnée, mais c’est très beau et ça vaut vraiment le coup, autant les parcours dans les arbres que le pont lui-même. De plus il y a peu de monde, quasiment que des Chinois, on se serait crus en Chine… Le parc est décoré pour Noël, lumières, chants, nous avons beaucoup aimé et y avons passé trois heures. 14h00, nous partons pour le centre de convention sur le front de mer à Vancouver Downtown, pour aller voir une expo en immersion sur Toutankhamon… et oui, quand on aime… 37 CAD l’entrée/pax, mais nous ne regrettons pas. Vraiment à voir. Là encore, comme partout à Vancouver, 80 pour cent de Chinois, décidément bien implantés dans la ville. Nous irons ensuite nous balader au marché de Noël au-dessus du Sea Walk avant d’aller voir le Steam Clock, l’horloge à vapeur qui fume tous les quart d’heure, et de terminer la soirée dans un pub de downtown.

227-P1200050.JPG

228-P1200053.JPG

231-P1200107.JPG

233-P1200180.JPG

235-P1200191.JPG

238-P1200243.JPG

239-P1200239.JPG

 

Jour 34 : départ à 8h00 pour le Ramada In downtown, où nous allons déposer nos affaires avant de rendre la voiture de location chez Hertz à 9h00. Dernier jour plein à Vancouver, nous comptons bien en profiter… Nous nous présentons à 8h30 au Ramada que j’avais prévenu par mail, et là, surprise, non seulement nous pouvons laisser nos bagages, mais nous disposons de la chambre dont l’enregistrement est prévu à 16h00… Bravo et merci Ramada. Une attention qui change la donne et nous permet de nous poser deux minutes avant d’aller rendre la voiture chez Hertz, ce que nous ferons à 9h00. Restitution de la voiture sans problème après 29 jours et 5772 kilomètres… Nous irons ensuite déjeuner avant de partir à pied pour Chinatown, sous la pluie qui s’est invitée pour ce dernier jour. Une balade qui nous permettra de voir la misère qui touche certains quartiers comme downtown ou Chinatown. Des SDF par dizaines, junkies et autres âmes perdues qui se droguent sur les trottoirs dans l’indifférence générale. Des scènes parfois difficilement supportables. Il fallait en parler car c’est aussi ça le Canada… Nous rejoindrons Waterfront à 12h00 pour un tour de Fly Over, cette attraction spectaculaire qui vous fait survoler le Canada ou une autre région du monde. 39 CAD par personne pour 25 minutes dont 8 sur l’attraction, cher et court, mais vraiment bluffant. 13h00, déjeuneur au Cambie Pub dans la rue du même nom et repaire des supporters des Canucks de Vancouver. La pluie a cessé et nous en profitons pour continuer notre balade en ville. Soirée dans un pub de Granville Street pour nos dernières heures à Vancouver.

 

241-20221121_202513.JPG

 Jour 35 : départ à 11h00 pour l’aéroport, notre vol, Air France, décollant à 13h30. Bye-Bye Canada.

 Jour 36 : Arrivée à Nice, via Roissy CDG, à 11h00, la boucle est bouclée…

236-P1200224.JPG

 

 Notre avis : 

Vancouver est une belle ville, très agréable à faire à pied, et dans l'ensemble on a beaucoup aimé. Nous en avons profité pour aller voir notre premier match de hockey sur glace, une belle expérience, même si les Canucks ont perdu ! Belle matinée à vélo dans Stanley Park et ses beaux totems colorés au milieu des arbres... Le musée MOA comprend certainement de très belles pièces, mais nous n'avons pas vraiment été touchés lors de notre visite, l'exposition temporaire sur le Mexique a plus retenu notre attention, question de feeling... On a aimé Grandville, son marché, ses boutiques et restaurants  au bord de l'eau. L'envers du décor nous a laissé sans voix, des quartiers entiers à l'abandon, livrés à eux-mêmes, au désespoir, à deux pas du centre des affaires. D'ailleurs partout dans le pays flotte dans l'air l'odeur du cannabis...

La Colombie Britannique se prête au road trip, nous avons roulé avec plaisir. Dans l'ensemble les routes sont sures et les Canadiens très respectueux du code de la route. Parfois presque trop !

Le site de Sea to Skye gondola aurait mérité que nous y passions plus de temps, car les randonnées proposées donnent envie de s'aventurer dans la poudreuse !

La belle surprise c'est Whistler, une charmante station d'altitude qui n'a pas pris la grosse tête ! Très sympa et une pâtisserie qui fait le bonheur des gourmands !

Nous avons adoré nous balader dans les parcs naturels, très souvent nous étions seuls, un peu déçus parfois que toutes les structures soient déjà fermées pour l'hiver, surtout les restaurants !

Nous avons découvert des montagnes entières ravagées par les incendies, le pays subit depuis plusieurs années la sécheresse, du côté de Clearwater les températures sont montées à 45° en été et les saumons sont morts sans parvenir à remonter les rivières qui étaient à sec.

Dans ces régions la différence de territoire est très marquée  entre les  indians natives et le reste de la population, on peut se poser des questions...

On a beaucoup aimé Jasper, petite ville commerçante et dynamique qui offre de nombreuses activités nature. Séquence admiration en découvrant le Lac Louise ! C'est une merveille on ne se lasse pas de le photographier ! La randonnée autour du lac qui monte vers les glaciers est magnifique, une de nos plus belles journées ! 

La ville de Victoria a beaucoup de charme, une belle zone piétonne avec de jolies boutiques et des pubs selects. Nous avons dans l'ensemble moins aimé notre road trip sur l'ile de Vancouver que celui sur le continent, et pourtant... Nous avons été touchés par la beauté des arbres de Pacific Rim, de la rain forest: sentiment de plénitude et d'amour envers cette nature primaire , c'était extrêmement émouvant. Une autre de nos journées de rêve, celle passée à Strathcona park, seuls au monde sur la route qui serpente entre lacs et foret aux arbres immenses.

La petite ville de Tofino est très jolie, notre cabane avec vue sur l'océan était vraiment chouette et nous a fait oublier le côté bobo de cette jeunesse dorée un brin snobinarde qui s'essaie au surf.

La rencontre avec les ours, lorsqu'on y croyait plus, le jour où nous n'avions ni la bombe ni les clochettes pour les avertir de notre présence, on se souviendra de la vue de leur gros popotin tout noir au détour du chemin, on était trop contents ! 

Le park d'English man river falls n'est pas le plus retiré, loin de là, mais c'est celui qui nous a le plus inquiété, la lumière peut-être de fin d'après midi, et la peur de tomber nez à nez avec un puma ... 

Enfin on a beaucoup aimé la petite ville de Chemainus, pour son ambiance chaleureuse .

Le temps est passé très vite, on a profité de la nature encore sauvage qu'offre le pays pour faire de petites randos presque tous les jours, et même si quelques structures étaient fermées, on a eu la chance d'avoir du beau temps, presque pas de pluie durant tout notre périple.

 

Merci de votre visite et à bientôt pour un nouveau carnet de voyage.

 

Eric et Corinne.

 20-20221031_105242.jpg

Vous pouvez visualiser l'intégralité des montages photos de ce voyage en cliquant : Ici (en cours de programmation).

 

Ci-dessous, un petit bonus photos...

01-20221022_101814.jpg

02-20221022_184105.jpg

03-20221024_081502.jpg

04-20221024_122433.jpg

06-20221026_095949.jpg

08-20221027_120407.jpg

10-20221027_163642.jpg

11-20221027_165422.jpg

12-20221028_103624.jpg

13-20221028_104825.jpg

14-20221029_144814.jpg

15-20221030_102934.jpg

17-20221030_114859.jpg

18-20221030_143147.jpg

21-20221103_205117.jpg

22-20221105_180228.jpg

23-20221106_192439.jpg

24-20221106_192258.jpg

25-20221107_200217.jpg

26-20221107_145014.jpg

27-20221109_194817.jpg

28-20221109_194921.jpg

29-20221108_183848.jpg

30-20221109_195222.jpg

31-20221110_123436.jpg

32-20221110_142614.jpg

33-20221111_081959.jpg

35-20221111_101905.jpg

36-20221113_201017.jpg

38-20221114_113040.jpg

39-20221115_122525.jpg

42-20221121_132505.jpg

44-P1150196.jpg

40-20221115_173620.jpg

 

 


09/01/2023
2 Poster un commentaire