VOYAGES EN EQUILIBRE...

Voyage en musique


Autant en emporte le Sud...

Le Sud des Etats-Unis d'Amérique, ne m'aurait jamais autant fait voyager si je n'avais pas vu ce chef d'oeuvre du 7ème Art ... 

 

 s-l640.jpg

 

Si je n'avais pas écouté les mélodies de blues ... Ol' man river,

 

Cette version de Franck Sinatra est magnifique, 

 

images (14).jpg

 

Cliquez sur le lien ci-dessous:

 https://www.youtube.com/watch?v=fwySOwzouz4&list=RDfwySOwzouz4&index=1

 

Celle de Sammy Davis Jr est des plus touchante,

 

 artiste_sammy-davis-jr.jpg

cliquez sur le lien ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=5D7RvKw3wDY

 

 Ou entendu ce texte en hommage au Sud des Etats- Unis...

 

Mississippi River
 
 unnamed (1).jpg

Un kilomètre d'une rive à l'autre, quelques bateaux à roues
Pour touristes en mal d'argonautes et de machines à sous
Et les champs de coton défilent mais l'oncle Tom est mort
Ne chantent plus que les oiseaux un peu perdus
Plus de tricheurs, plus de danseuses, plus d'orpheline en pleurs
Et plus de barmaid amoureuse, du filon des trappeurs
Plus de lingots plus de pépites, on a trouvé l'or noir
Mais y'a toujours des bars pour Blancs, des bars pour Noirs
Mississipi River
N'oublie pas que toi
Toi, tu chantais la liberté des opprimés
L'espoir du peuple Noir
Dans un beuglant d'Outre-Atlantique, le vieux barman s'endort
On assassine sa musique, au fond du transistor
Et sa mémoire fait des gammes, ses doigts se posent encore
Sur le piano désaccordé qui n'est pas mort
Mississipi River
N'oublie pas que toi
Toi, tu chantais la liberté des opprimés
L'espoir du peuple Noir
Mais un jour autour de ta tombe, tous tes copains viendront
Les trombones sortiront de l'ombre, ils réinventeront
Cette musique un peu bizarre qui vous sortait du coeur
Quand le sang rouge devenait noir au fond des pleurs
Mississipi River
N'oublie pas que toi
Toi, tu chantais la liberté des opprimés
L'espoir du peuple Noir
Mississipi River
N'oublie pas que toi
Toi, tu chantais la liberté des opprimés
L'espoir du peuple Noir
Mississipi River
N'oublie pas que toi
Toi, tu chantais la liberté des opprimés
L'espoir du peuple Noir.
 
Cliquez sur le lien ci-dessous:
 
unnamed (2).jpg
A bientôt !
                Corinne

17/06/2020
0 Poster un commentaire

La fin de la parenthèse ( ... )

Pour fêter le déconfinement en musique...

Je sais que pour certains la parenthèse aura été magique !

 97877_1.jpg

 

 55 jours 55 nuits

 

Et salut on s'en va.
Nos taxis sont en bas.
55 jours, 55 nuits,
Presque deux mois de vraie folie.
On a tous un amour sublime
Caché dans sa mémoire intime.
Chaque homme a sa musique à lui
55 jours 55 nuits.
On a tous une passion perdue,
Un rêve qui n'est pas revenu,
Des souvenirs pour toute une vie
55 jours 55 nuits
Et salut on s'en va.
Nos taxis sont en bas.
On fait comme on s'était promis
Pas une minute après minuit.
Chacun reprend sa vie normale.
La parenthèse était géniale.
Le hasard ne revient jamais.
Personne ne pleure, tout l'monde le sait.
On a tous un amour sublime
Caché dans sa mémoire intime.
Chaque homme a sa musique à lui
55 jours 55 nuits
On a tous une passion perdue,
Un rêve qui n'est pas revenu,
Des souvenirs pour toute une vie
55 jours 55 nuits
 
Paroles : Michel Sardou
 
Pour écouter la chanson, cliquez sur le lien ci-dessous:
 

12/05/2020
2 Poster un commentaire

L'âme d'un voyageur s'en est allée...

Pour rendre hommage à Charles Aznavour nous avons choisi un de ses plus grands succès: Emmenez-moi... 

Invitation intemporelle au grand  voyage, comme un nouveau départ, 

le voyage d'une vie, l'espoir d'être  enfin heureux ailleurs, de se faire une place au soleil...

 

charles-aznavour-posant-324a-diaporama.jpg

 

 

Emmenez-moi

 

Vers les docks où le poids et l'ennui 

me courbent le dos

Ils arrivent le ventre alourdi

de fruits les bateaux

 

Ils viennent du bout du monde

apportant avec eux

Des idées vagabondes

aux reflets de ciel bleu

De mirages

 

Traînant un parfum poivré

de pays inconnus

Et d'éternels étés 

où l'on vit presque nu 

Sur les plages

 

Moi qui n'ait connu toute ma vie

que le ciel du nord

J'aimerais débarbouiller ce gris 

en virant de bord

 

Emmenez-moi au bout de la terre

emmenez-moi au pays des merveilles

Il me semble que la misère

serait moins pénible au soleil

 

Dans les bars à la tombée du jour

avec les marins

Quand on parle de filles et d'amour 

un verre à la main

 

Je perds la notion des choses

et soudain ma pensée

M'enlève et me dépose

un merveilleux été

Sur la grève

 

Où je vois tendant les bras

l'amour qui comme un fou

Court au devant de moi

et je me pends au cou 

De mon rêve

 

Quand les bars ferment que les marins

rejoignent leur bord

Moi je rêve encore jusqu'au matin

debout sur le port

 

Emmenez-moi au bout de la terre

emmenez-moi au pays des merveilles

Il me semble que la misère

Serait moins pénible au soleil

 

Un beau jour sur un rafiot craquant

de la coque au pont

Pour partir je travaillerais dans 

la soute à charbon

 

Prenant la route qui mène

à mes rêves d'enfant

Sur des îles lointaines

où rien n'est important 

Que de vivre

 

Où les filles alanguies

vous ravissent le coeur 

En tressant m'a-t-on dit 

de ces colliers de fleurs

Qui enivrent

 

Je fuirai laissant là mon passé

sans aucun remords 

Sans bagage et le coeur libéré

En chantant très fort

 

Emmenez-moi au bout de la terre

emmenez-moi au pays des merveilles

Il me semble que la misère

Serait moins pénible au soleil...

 

 

 

Paroles et musique: Charles AZNAVOUR

 

Pour écouter la chanson cliquez sur le lien ci-dessous:

 https://www.youtube.com/watch?v=0OrKMaeQUx0

 

161102_piano_player_banner1.jpg

 


25/04/2020
2 Poster un commentaire

Les mots bleus...Les paradis perdus.

Les mots bleus... 

images (18).jpg

 

Il est six heures au clocher de l'église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l'attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle
À tout prix
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m'élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l'instant fragile
D'une rencontre
D'une rencontre
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je l'appellerai sans la nommer
Je suis peut-être démodé
Le vent d'hiver souffle en avril
J'aime le silence immobile
D'une rencontre
D'une rencontre
Il n'y a plus d'horloge, plus de clocher
Dans le square les arbres sont couchés
Je reviens par le train de nuit
Sur le quai je la vois
Qui me sourit
Il faudra bien qu'elle comprenne
À tout prix
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Toutes les excuses que l'on donne
Sont comme les baisers que l'on vole
Il reste une rancœur subtile
Qui gâcherait l'instant fragile
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Une histoire d'amour sans paroles
N'a plus besoin du protocole
Et tous les longs discours futiles
Terniraient quelque peu le style
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Je lui dirai tous les mots bleus
Tous ceux qui rendent les gens heureux
Tous les mots bleus
Tous les mots bleus
 
Paroliers : Daniel Bevilacqua / Jean-Michel André Jarre
 Pour écouter ce texte magnifique cliquez sur le lien ci-dessous:
 

 

Les paradis perdus ...

 a314dccbad011ea45b458fafb4b834bc.jpg
Dans ma veste de soie rose
Je déambule morose
Le crépuscule est grandiose
Peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus
Dandy un peu maudit, un peu vieilli,
Dans ce luxe qui s'effondre
Te souviens-tu quand je chantais
Dans les caves de Londres
Un peu noyé dans la fumée
Ce rock sophistiqué
Toutes les nuits tu restais là
Peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus
Bandit un peu maudit, un peu vieilli,
Les musiciens sont ridés
Ce clavier que c'est joli
J'essaie de me rappeler
Encore une fois
Les accords de ce rock
Qui bétonnait comme les anglais
Peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus
 
Paroliers : Daniel Bevilacqua / Jean-Michel Jarre
A écouter sans modération... cliquez sur le lien ci-dessous:
 

En bonus cette superbe reprise de Christine and the Queens

Pour écouter cliquez sur le lien ci-dessous

https://www.youtube.com/watch?v=PPjazi4mQSQ 

  

 

Petite fille du Soleil... Slow de l'été 1975, du temps où il y avait des slow...

 

img041.jpg

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la chanson:

https://www.youtube.com/watch?v=MH98PM9c7Fs

 

Pas que de simples tubes, Christophe c'était une atmosphère particulière, un peu baroque, des textes écrits par un poète, des mots envoûtants, pleins de spleen, qui laissent à l'esprit la liberté d'imaginer tout un monde , toute une palette de couleurs et d'émotions si difficiles à saisir, que parfois l'histoire qu'on se raconte nous échappe. 

 

Corinne

                                                         

 

 


18/04/2020
0 Poster un commentaire

Road Trip ... Années 70

 Copie-de-Crédit-photo-Florian-Lanni-@flolanni-1080x675.jpg

 

Une belle histoire

C'est un beau roman, c'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard
Elle descendait dans le midi, le midi
Ils se sont trouvés au bord du chemin
Sur l'autoroute des vacances
C'était sans doute un jour de chance
Ils avaient le ciel à portée de main
Un cadeau de la providence
Alors pourquoi penser au lendemain

Ils se sont cachés dans un grand champ de blé
Se laissant porter par le courant
Se sont racontés leur vie qui commençait
Ils n'étaient encore que des enfants, des enfants

Qui s'étaient trouvés au bord du chemin
Sur l'autoroute des vacances
C'était sans doute un jour de chance
Qui cueillirent le ciel au creux de leurs mains
Comme on cueille la providence
Refusant de penser au lendemain

C'est un beau roman, c'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard
Elle descendait dans le midi, le midi
Ils se sont quittés au bord du matin
Sur l'autoroute des vacances
C'était fini le jour de chance
Ils reprirent alors chacun leur chemin
Saluèrent la providence en se faisant un signe de la main
 
Il rentra chez lui, là-haut vers le brouillard
Elle est descendue là-bas dans le midi
C'est un beau roman, c'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui ...
 
        Michel Fugain 
 
images (7).jpg

Pour écouter cette chanson, cliquez sur le lien ci-dessous:
 Summer-Driving-main-1200x520.jpg
 
 
Nostalgie ! Que de bons souvenirs...
 
J'espère que nous serons bientôt à nouveau sur les routes !
Corinne

24/03/2020
2 Poster un commentaire