VOYAGES EN EQUILIBRE...

YOGA, PHILOSOPHIE & RELIGIONS




Ganesh le dieu à tête d'éléphant

a607de96991f6a26fd5a95bebfb0b194.jpg

Ganesa, ou Ganesh, "souverain des catégories",

ou Ganapati, "Chef des troupes"

 

Dieu à tête d'éléphant aisément reconnaissable, il est l'un des deux fils de Shiva et de Parvati. Il apparaît pour la première fois tel qu'on le connait dans le Mahâbhârata, "La grande épopée de l'Inde" qui raconte comment les dieux essayèrent de rétablir le Dharma (l'ordre cosmique) en se débarrassant des hommes. Il en est le scribe.

Ganesa a le plus souvent quatre bras qui font référence au mental, l'intellect, l'ego et la conscience.

C'est par lui que se meuvent les quatre principes des éléments; c'set également lui qui établit la prédominance des dieux dans le ciel et celle des hommes sur la terre, autrement dit les quatre castes. Tandis que deux de ses mains tiennent le plus souvent une hache héritée de Shiva détruit l'ignorance, parfois un lacet ou un noeud coulant lui permettant de capturer l'Erreur et un crochet ou aiguillon à éléphant symbole de la Maîtrise du monde, les autres font un geste d'apaisement et celui d'accorder un don.

Sa trompe est tordue tantôt à gauche tantôt à droite correspond aux deux voies qui permettent de contourner l'obstacle pour atteindre le but suprême.

Ses défenses dont l'une est cassée signifient sa capacité à surmonter n'importe quel duel. La légende raconte qu'il a lui même brisé l'une d'elle et qu'il sen est servi pour rédiger le Mahabharata.

On raconte aussi qu'une nuit, Ganesh tomba de son rat et se cassa une défense. En voyant cela , la lune éclata de rire. Ganesh lui lança alors la défense brisée, et depuis ce jour lors des processions en l'honneur de Ganesh on évite de regarder la lune.

Ses grandes oreilles révèlent son sens de l'écoute. Son ventre bien arrondi révèle sa capacité à digérer toutes les souffrances de l'univers.

Souvent vêtu de rouge, ses membres sont recouverts par les fidèles d'une pâte de santal rouge.

Le Svastika, symbole graphique, porte bonheur est inscrit dans la paume de sa main.

Le petit trident qu'il porte sur son front évoque le passé, le présent et le futur et indique qu'il est bien le fils de Shiva.

Les sucreries évoquent la douceur et la satisfaction d'une vie de discipline et de connaissance.

Ganesh est le plus souvent assis, sur un trône de lotus, une jambe repliée, l'autre jambe pendante, dans une posture décontractée. Mais il peut être représenté en dansant, car son père est Shiva Nataraja, le roi de la danse. On le trouve aussi allongé sur un sofa, un livre ouvert devant lui, il écrit une histoire.

 

 ganesh21.jpg

   

 

Ganesh détruit les obstacles, il est charitable et dispensateur de dons, considéré comme le dieu du commencement de chaque entreprise, il est vénéré comme tel avec des fleurs rouges. Très populaire, son culte, complémentaire de celui de Shiva , est répandu du nord au sud de l'Inde. Fils de l'énergie divine (Parvati), il subit une épreuve initiatique, mort et renaissance, par l'intervention du dieu suprême Shiva. Celui-ci le décapita, puis posa sur ses épaules une nouvelle tête, celle d'un éléphant, lui conférant ainsi tous les pouvoirs de cet animal royal et majestueux et le nomma "Chef de ses troupes de ganas", des petits génies formant l'armée de Shiva.  

Avec sa tête d'animal et son corps d'homme, son appartenance au règne animal et au genre humain, il est l'union de deux contraires, le microcosme (la souris) et le macrocosme (l'éléphant).

Il a pour monture une souris, "Mûshaka". Elle est placée sous ses pieds et lui sert de véhicule. Elle représente le désir et l'ego en totale soumission au dieu Ganesh.

Incarnation de la notion d'imminence du divin, Ganesa est en outre le dieu du savoir et le protecteur des lettres et des écoles.

Quelques uns de ses autres noms sont:

-Vighneshvara "maître des obstacles "

-Vinâyaka "meilleur des guides"

-Iyeshatha-râja "Roi des ancêtres"

-Gajâdhipa "Roi des éléphants"

 47129749.jpg

Quelque soit l'histoire de sa naissance Ganesh est toujours présenté comme le fils du couple Shiva / Parvati et le frère de Skanda.

 

On dit que que le seigneur Ganesha est né de la création de la déesse Parvati. Un jour, Parvati fut dérangée pendant qu'elle prenait son bain. N'ayant pas apprécié la situation, elle décida de se créer un serviteur pour garder sa porte et veiller à ce que cela ne reproduise plus. Elle se frotta le corps et à partir des vagues parfumées qui s'en dégagèrent conçu un bel enfant qu'elle nomma Ganesh. Un jour, Shiva qui revenait de la guerre ou encore d'une longue période de méditation dans l'Himalaya et qui ne l'avait jamais vu, voulu entrer voulut entrer dans la salle d'eau de Parvati. Ganesh interdit à son père de rentrer où se trouvait sa mère. Furieux d'être contredit par un enfant, Shiva lui trancha la tête. Parvati informa son mari de sa méprise et lui demanda de ramener son fils à la vie. Shiva promit de remplacer la tête par celle de la première créature qui se présenterait, plus exactement par la tête du premier enfant hors de la vue de sa mère. Le premier être fut un éléphanteau dont la mère dormait en lui tournant le dos... Par cet acte, et bien que Ganesh ait été conçu sans lui, Shiva assuma sa paternité.

 

Symbolisme: Le fait qu'il faille trancher la tête pour accéder à la Shakti. L'intellect doit se retirer pour faire place à l'énergie divine.

 

Une version moins connue raconte qu'à la demande des dieux, qui veulent distinguer le bien et le mal, Shiva créa Ganesh, un fils à son image: très beau et très intelligent.  Tant et si bien qu'il séduit toutes les femmes et en oublie sa tâche. Aussi sa mère Parvati, le condamna à avoir une tête d'éléphant et un gros ventre.

 

Selon une légende tamoule, la tête d'éléphant serait due au fait que lors de leurs ébats ayant conduit à la conception de l'enfant divin, Shiva et Parvati avaient adopté la forme d'un couple d'éléphants.

 

Dans une autre histoire, Parvati présenta son fils à Shiva qui ouvrit son troisième oeil et transforma sa tête en cendres. Parvati demanda alors que Shiva remplace cette tête, et comme un éléphant vint à passer...

 

8c6dc10bd313eeeae2b28616f5186de3--lord-shiva-ganesh.jpg

 

Ganesh, dieu de la sagesse, enjoué et généreux fait l'objet de nombreuses vénérations.

Pour illustrer la sagesse de Ganesh on évoque cette légende:

 

Shiva et Parvati avaient acquis le fruit qui contenait le nectar de la connaissance et de l'immortalité. Ganesh et son frère Skanda, se disputaient le fruit. Le couple divin décida que le premier ayant effectué trois fois le tour de l'univers posséderait le nectar. Ganesh savait qu'il était plus lourd et que sa monture ( la souris) ne l'aiderait pas dans sa course. Il fit alors sept fois le tour de ses parents en déclarant: "Mes parents Shiva et Parvati sont la totalité du monde. En eux se trouve concentré l'univers entier. Je n'ai pas besoin d'aller plus loin."

 

 Censé apporter la prospérité, protecteur du foyer, patron des commerçants, des voyageurs et des voleurs, c'est le dieu de toutes les premières fois !

Les festivités en son honneur culminent à Mumbai, où les quartiers rivalisent d'imagination pour confectionner l'effigie la plus impressionnante. Les fidèles préparent lumières, décorations, chants de dévotion et activités culturelles pour une période de 2 à 10 jours. Lors de Ganesh Chaturthi, des milliers de processions convergent vers la plage de Chawpatti, où des images du dieu seront immergées. Chantant et dansant au rythme des tambours, les participants exhortent Ganesh à revenir l'année suivante. Cependant, si Ganesh est capable de lever tous les obstacles, il peut aussi en mettre sur le chemin de celui qui ne l'honore pas convenablement...C'est pourquoi toutes les divinités craignent sa puissance.

 

 Ganesh-Chaturthi.jpg

 

 

Om Gam Ganapataye Namaha est le mantra de Lord Ganesha. 

"Invocation à Lord Ganesh, fils de Shiva, qui détruit les obstacles et garde la porte des royaumes éclairés."

 

Connu pour supprimer les obstacles, le Seigneur Ganesh est le gardien de la prospérité, de la beauté, de la grâce et de la compassion. Il est révéré au début de toutes les cérémonies et rituels spirituels. Il est également l'incarnation de trois vertus : Siddhi (la réalisation, spiritualité), Buddhi (l'Intelligence, sagesse) et Riddhi la richesse, (prospérité) qui sont les trois filles de Brahma. 

On considère que réciter ce mantra apporte richesse, succès, prospérité, chance et paix. Récité ou chanté avec dévouement et sincérité, il améliore la discipline et élimine les peurs et les phobies.Chanter ce mantra permet de lever les obstacles lorsqu'on entreprend quelque chose. 

 

Rappelons que les mantras sont des formules sonores puissantes qui ont une signification profonde qui nous transporte comme par magie d'un monde matériel à un espace sacré spirituel. Le mantra participe à la modification de nos états de conscience, grâce à la vibration du son, sa tonalité, son rythme...

De manière traditionnelle, il est répété 108 fois, soit un collier mala.

 

Om  le mantra universel qui représente la naissance de l'univers

Gam le son du chakra racine muladhara, à la base de la colonne vertébrale, réveille l'énergie cosmique Shakti qui va permettre de renforcer l'estime de soi...Il est le maître de la Kundalini et des canaux subtils.

Ganapataye est un des noms de Ganesh surnommé le briseur d'obstacles.

Namaha formule de salutation 

 

Vous pouvez installer une représentation de ce dieu au dessus de votre porte d'entrée, ou encore décorer l'avant de votre véhicule d'une petite statuette ...Dans chaque nouvelle étape de votre vie , Ganesh est là en tant que protecteur. N'hésitez pas à faire appel à lui !

 

 Ganesh.jpg

 

 

A bientôt !

                 Corinne


21/09/2018
0 Poster un commentaire

Comment bien vivre son été avec la médecine chinoise...

lampions-rouges-chine.jpg

" Jusqu'à la fin de l'été...

 

Profitez des bienfaits des plantes chinoises pour vous rafraîchir et vous détendre:

Peut-être avez vous les jambes lourdes, gonflées...Votre circulation sanguine est perturbée par la chaleur ambiante et réclame des bains de pieds pour apaiser le feu de l'été.

La menthe, plante de nature fraîche est alors très utile apporter une agréable sensation de fraîcheur à vos jambes.

Remplir une grande bassine d'eau froide. Disposer au fond du récipient une dizaine de billes en verre et ajouter un bouquet de menthe fraîche dont vous aurez pressé les feuilles entre vos doigts.

Asseyez-vous sur une chaise et plongez vos pieds dans l'eau froide et parfumée en faisant rouler doucement les billes de verres sous vos plantes de pieds, afin de masser et de stimuler la circulation sanguine.

Observez les sensations au niveau de vos plantes de pieds et visualisez la fraîcheur mentholée qui remonte le long de vos jambes, de votre corps , jusqu'au sommet du crane.

Moment de calme...

 

Au milieu de la journée, profitez de l'énergie Yang du ciel, de la lumière et de la chaleur du soleil pour effectuer quelques mouvements de QI GONG en plein air :

-Placez-vous debout, pieds joints, le dos droit, coccyx et sacrum légèrement rentrés vers l'avant pour étirer doucement les lombaires. 

Le sommet de la tête est étiré vers le ciel, les épaules relâchées.

-Monter les bras latéralement en inspirant, paumes vers le ciel, épaules relâchées, pour que les mains arrivent à hauteur des épaules.

Fléchir les coudes et les poignets, les mains à plat comme si vous souteniez deux plateaux, les doigts de mains étirés.

-En expirant pivoter doucement vers la gauche, à partir de la taille, en gardant le bassin et les genoux de face.

Revenir de face en inspirant et tourner de la même façon vers la droite en expirant... 

Pensez à garder les lombaires étirées, en gommant légèrement la cambrure naturelle du bas du dos...

 

 -En fin de journée, asseyez- vous en tailleur, pour méditer ... Posez votre conscience sur le moment présent, sur la belle lumière du soleil qui décline à l'horizon...

Ressentez la chaleur, soyez à l'écoute de la nature qui vous entoure...

Posez vos paumes de mains sur vos genoux, massez doucement vos genoux, de façon circulaire, dans les deux sens... 

Le centre de chaque paume de main, abrite le point lao gong qui est en connexion avec le coeur et le feu,

en posant les mains sur les genoux, ancrez cette énergie pétillante et tumultueuse avec l'élément terre, calme et paisible.

Puis posez simplement les paumes de main au-dessus des genoux, les doigts sur les rotules. Respirez, portez votre attention sur la douce chaleur qui nourrit votre corps."

 

"De l'amertume la plus amère naît le meilleur des hommes."

 

Article librement inspiré du livre de Véronique Liégeois "10 mn pour se sentir bien grâce à la médecine chinoise"

 

IMG_9863.JPGOn se retrouve pour la rentrée,

en espérant vivre un bel été indien !

                                                        A bientôt !

                                                                        Corinne


31/08/2018
1 Poster un commentaire

Comment bien vivre son été avec la médecine chinoise

 Old_Summer_Palace_Palace_Gates_of_Qichunyuan.jpgAncien Palais d'été à Pekin

 

 

      " L'été est la saison de la maturité, de l'épanouissement.Ce que nous avons semé en hiver et qui s'est déployé au printemps est alors mûr, prêt à être récolté.

L'été est lié au soleil, à la chaleur, mais aussi à l'activité. La médecine chinoise voit en l'été une période intense et joyeuse, en référence à la nature et au rythme agricole...

L'élément de l'été est le feu, de nature yang. Il est associé à la chaleur, à la lumière, la vitesse et à la joie. Attention cependant à ne pas trop s'embraser, la modération caractérisée par l'élément eau est toujours la bienvenue...Quoi de plus agréable qu'une douce pluie d'été...Le feu est aussi en relation étroite avec l'élément terre qui évite toute dispersion.

La couleur de l'été est le rouge, comme le sang propulsé par le coeur dans notre organisme. C'est une couleur forte et stimulante qui ne doit pas rester unie, mais plutôt être assortie à d'autres teintes qui auront le pouvoir de tempérer son action... La recette d'un bel été serait de profiter de tout sans excès!

La saveur de l'été est le goût amer parce qu'il draine la chaleur excessive et protège le coeur...Pensez à consommer des endives, de la slade frisée, de la roquette, du pamplemousse...Et le soir pour une nuit sereine, dégustez une infusion de fleurs d'oranger, de camomille et de verveine.

Il est recommandé de se masser les mains qui sont en relation avec le coeur, le matin et en milieu de journée...

Voilà peut-être l'origine de l'expression : Avoir le coeur sur la main? 

Et pour mieux ouvrir son coeur et son esprit, en milieu de journée pratiquer la  posture du Salut au Soleil :

Debout, pieds joints. Le dos est droit, menton rentré.

Sur l'inspiration lever les bras latéralement, paumes de mains tournées vers le ciel, jusqu'à ce que les bras soient tendus à la verticale et les mains à l'aplomb des épaules. 

Etirez le bout des doigts de mains au maximum, doigts largement écartés.

Puis, fléchissez les poignets en orientant le bout des doigts de mains vers les côtés extérieurs, tout en montant sur les demi-pointes de pieds.

Sur l'expiration reposez les talons au sol, et ramenez les doigts de mains vers le ciel, puis descendez doucement les bras, paumes de mains tournées vers la terre.

Au milieu de toute l'agitation de cette période estivale, pensez à dédier un moment dans votre journée à la méditation. "

 

Source de cet article: "10 mn par jour pour se sentir bien grâce à la médecine chinoise". Véronique Liégeois.

 

"Un mot venu du coeur tient chaud durant trois hivers"

 

Suite de l'article le mois prochain...

Portez-vous bien !  A bientôt ! 

Corinne


31/07/2018
0 Poster un commentaire

Réflexion sur la mauvaise foi...

f295cc_f75ba7e780b24123a4a6f214f3d0b3e4_mv2.jpg

 

 

Ce visage respire la bonté, il est beau, serein, animé par des pensées justes, il sourit pacifiquement à la vie...

 

Comment parvenir à cet état de sérénité en étant confronté à la mauvaise foi, qui est partout, et contre laquelle il est si difficile de lutter ?

Les hommes accusent les femmes d'être de mauvaise foi... Les femmes disent que c'est particulier au caractère masculin...

Même en flagrant délit, prise la main dans le sac, la personne de mauvaise foi ne reconnait jamais ses torts. Même lorsqu'il n'y a aucun doute, elle nie avec aplomb  en vous regardant droit dans les yeux.

Mieux, elle fait en sorte de retourner la situation à son avantage, jusqu'à arriver parfois à culpabiliser sa victime, tant elle est persuasive dans ses propos...

Que faire face à la mauvaise foi ?  Chacun sait en son fort intérieur où se trouve la vérité, si l'enjeu n'est pas vital, mieux vaut laisser tomber, car lutter contre la mauvaise foi est un long combat, une guerre sans fin...

La mauvaise foi est surement le pire des mensonges.

La pratique posturale, ne fait pas le yogi. La personne qui ne tient pas compte des règles qui régissent le Yoga et en font une discipline à part entière, ne peut pas progresser. Extérieurement elle pourra par sa souplesse physique donner le change et passer pour une élève accomplie, mais intérieurement aucune transformation ne se produira, elle restera hermétiquement fermée, alors que le but du Yoga c'est l'ouverture.

Si j'insiste sur ce sujet, c'est qu'en en tant que professeur de Hatha-Yoga, je rencontre souvent des élèves trop pressés, trop critiques, trop égocentriques... Pas assez de tolérance, de bienveillance, ni de respect.

Il faut considérer le Yoga comme un système de vie global, qui ne fait abstraction de rien... Vous pouvez vivre heureux en Yoga, en étant juste, tant au niveau de l'action que de la parole.

En étant de bonne foi ... On est capable de reconnaître ses erreurs sans faiblesse, de constater sans jugement, de trouver son centre et son équilibre.

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 

Il me semble important de commencer par le rappel des bases essentielles du Yoga, énoncées dans les Yoga-Sutras de Patanjali:

 

-1)  Yama ou règles de vie dans la relation aux autres: contrôle, maîtrise, observance, règle, discipline

"Les Yamas sont la non-violence, la vérité, le désintéressement, la modération, le refus des possessions inutiles."

"Ils constituent une règle universelle, cars ils ne dépendent ni du mode d'existence, ni du lieu, ni de l'époque, ni des circonstances."

-Satya: réalité, vérité, exactitude

 

"La non-violence complète est absence de mauvaise foi envers tout ce qui vit. La non-violence, sous sa forme active est bonne volonté pour tout ce qui vit. Elle est amour parfait."

Gandhi

 

-2) Niyama ou règles de vie dans la relation à soi-même : répression, limitation, contrainte, règle, observance

"Les Niyamas sont la pureté, la satisfaction, l'ascèse, la connaissance, le lâcher-prise."

"Etre clair dans ses pensées et ses actes, être en paix avec ce que l'on vit, sans désirer plus ou autre chose, pratiquer avec ardeur, apprendre à se connaître et à agir dans le mouvement de la vie, telles sont les règles de vie que propose le Yoga."

Les Niyamas font la transition entre le code moral exprimé dans les Yamas, et la pratique.

"Quand on est établi dans un état de vérité, l'action porte des fruits appropriés."

Quand on est vrai, on échappe à l'illusion, aux pièges du mental. Alors la conscience profonde guide des actes qui deviennent justes, adéquats, et produisent des fruits appropriés.

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

Définition de la Mauvaise Foi :

Mensonge à soi, où l'on se trompe soi-même.

- Sartre: "La mauvaise foi a en apparence la structure du mensonge. Seulement ce qui change tout, c'est que dans la mauvaise foi, c'est à moi-même que je masque la vérité. La mauvaise foi implique par essence l'unité d'une conscience." (Extraits de "L'Etre et le Néant")

- Dictionnaire de Philosophie-J. Russ

La mauvaise foi tient une place importante dans la philosophie de Sartre, car elle est l'envers de la liberté, comme le mensonge est l'envers de la vérité. Il s'agit d'une fuite volontaire et consciente face à la vérité. 

Derrière ce comportement, il existe souvent un rapport biaisé à la vérité qui s'enracine dans l'enfance: la valeur du "vrai" n'a pas été intégrée.

 

 - Simone de Beauvoir: "Le propre de la mauvaise foi est de permettre des affirmations passionnées et contradictoires."

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 

La mauvaise foi trouve son origine dans l'enfance.

 

 Les enfants ne doutent pas du fait que leur entourage puisse percevoir le monde comme eux et à travers eux lorsqu'ils racontent des "histoires" plutôt que dire la vérité.

"Les personnes de mauvaise foi restent dans l'exercice de cette toute puissance infantile. Par leur comportement, elles témoignent d'un ego surdimensionné, d'une prétention à se considérer au-dessus de tout, y compris de la vérité."

Si, dans l'environnement familial de l'enfant le mensonge n'est pas puni ou si le courage d'avouer une faute n'est pas reconnu, mensonge et vérité ne sont pas clairement distingués. "Quand le mensonge tient lieu de bouclier, la mauvaise foi peut devenir un mode de fonctionnement systématique et perdre sa dimension immorale."explique Yolande Mayanobe, psychologue clinicienne.

Cette force de conviction révèle souvent une fragilité narcissique profonde. Pour la personne de peu d'assurance, devoir défendre ses arguments envers et contre tous devient paradoxalement un moyen de s'affirmer.

 

"La mauvaise foi relève aussi d'un processus dans lequel une personne cache ce qu'elle veut afin de mieux l'obtenir, persuadée que c'est le seul moyen d'y parvenir."

Cette incapacité à exprimer ses vrais désirs tient au fait que l'adulte n'a pas bénéficié, enfant, d'une écoute et d'une mise en confiance suffisantes.

"S'il ne peut pas passer par la porte, il passera par la fenêtre." conclut Hervé Magnin thérapeute spécialisé dans la communication.

La personne de mauvaise foi risque de ne jamais construire de relations durables et de confiance, sans compter le risque d'être démasqué. 

Extraits de la revue Psychologies.

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 

 Morceaux choisis:

 

-"Si, dans leurs relations, les individus se conduisaient avec autant de mauvaise foi et de méfiance que les peuples entre-eux, aucune société ne pourrait durer." 

Gustave Le Bon

 

-"En escrime, la mauvaise foi disparaît dés qu'on a l'avantage"

Jules Renard

 

-"Escroquerie : une bonne affaire qui a rencontré une mauvaise foi."

Alfred Capus

 

-"La mauvaise foi c'est prêter à Dieu de mauvaises intentions."

Michèle Bernier

 

-"L'existence de la mauvaise foi prouve que la foi n'est pas une croyance forcément bonne. C'est rassurant."

Jean-Michel Ribes

 

-" La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat."

Friedrich Nietzsche

 

-"La mauvaise foi ne s'apprend pas."

Jules Renard

 

-"Reconnaître sa mauvaise foi n'est pas forcément reconnaître la fausseté du but."

Robert Sabatier

 

-"Les uns pêchent par paresse, d'autres par suffisance, d'autres par mauvaise foi."

Jules Romains

 

-"Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leurs croyances indépendamment de leur condition."

Claude Lévi-Strauss

 

-"Les femmes, le vin, le jeu et la mauvaise foi diminuent la fortune, et augmentent les besoins."

Benjamin Franklin

 

-"On appelle mauvaise foi les convictions d'autrui qu'on ne partage pas."

Philippe Bouvard

 

-Dans les débats politiques, l'orgueil, toujours injuste, accuse de mauvaise foi ceux qu'il n'ose taxer d'ignorance."

Louis de Bonald

 

-"Qu'est-ce que cela peut faire que je lutte pour la mauvaise cause puisque je suis de bonne foi ?  Et qu'est-ce que ça peut faire que je sois de mauvaise foi puisque c'est pour la bonne cause."

Jacques Prévert

 

Une pépite : 

"Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas ."

proverbe chinois. 

 

Mais on peut toujours jouer à faire semblant !

 

Pour sa poésie

"On ne peut que rêver dans les crépuscules de la mauvaise foi sur la réalité positive du mystère."

Simone de Beauvoir.

 

watercolor-yoga02-567x800.jpg

A bientôt, 

               Corinne

 

 

 


07/06/2018
0 Poster un commentaire

Sri Aurobindo

sri-aurobindo.jpg

 

 

Sri Aurobindo est né le 15 août 1872 à Calcutta. A l'âge de sept ans, il fut envoyé en Angleterre pour y être éduqué.

Après de brillantes études à la St. Paul's School de Londres et au King's Collège de Cambridge, il retourna en Inde en 1893.

Pendant quatorze ans, il travailla dans divers services de l'Etat de Baroda, comme secrétaire particulier du Mahârâja et comme professeur au Collège de Baroda.

C'est alors qu'il apprit le sanscrit et le bengali et qu'il écrivit de nombreuses oeuvres poétiques. Il participa aussi aux préparations secrètes d'un soulèvement armé contre le Râj britannique.

 

Après la partition du Bengale en 1905, Sri Aurobindo démissionna de son poste à Baroda et partit à Calcutta, où il devint l'un des Chefs du mouvement nationaliste.

En tant qu'éditeur du quotidien Bande Mataram, il émit avec hardiesse l'idée de l'indépendance complète de l'Inde.

Arrêté trois fois pour sédition ou trahison, il fut relâché faute de preuves.

 

Sri Aurobindo commença sa pratique du yoga en 1905. Incarcéré pendant un an (1908-1909) à la prison d'Alipore, il eut des expériences spirituelles décisives. 

En 1910, à nouveau menacé d'arrestation, il se rendit à Pondichéry avec l'intention de se consacrer un an ou deux à la méditation ; mais il se rendit bien vite compte que son travail spirituel exigeait toute son attention

et il coupa progressivement toute relation avec le mouvement révolutionnaire qu'il avait contribué à lancer.

Pendant les quarante ans de sa vie à Pondichéry, il mit au point un nouveau système de développement spirituel auquel il donna le nom de Yoga Intégral.

En 1926, il confia la charge des disciples, qui s'étaient groupés autour de lui, à sa compagne spirituelle, le Mère.

C'est ainsi que se trouva fondé son ashram où la devise "Toute la vie est un Yoga" pourrait être mise en pratique. Parmi ses nombreux écrits de cette période, figurent La Vie Divine, La Synthèse des Yogas et

son poème épique Savitri. 

Sri Aurobindo quitta son corps à Pondichéry, le 5 décembre 1950.

 

2.jpg

 

Je vous livre quelques extraits choisis  du "Yoga Intégral" de Sri Aurobindo:

 

"Les changements que nous voyons dans le monde aujourd'hui sont intellectuels, moraux, physiques dans leur idéal et leur intention. La révolution spirituelle attend son heure et, pendant ce temps, fait surgir des vagues ici et là. Jusqu'à ce qu'elle vienne, le sens des autres changements ne peut pas être compris ; et jusqu'à ce moment-là, toutes les interprétations des événements présents et toutes les prévisions de l'avenir humain sont choses vaines. Car la nature de cette révolution, sa puissance et son issue sont ce qui déterminera le prochain cycle de notre humanité."

 

"La vie nous enseigne que tout dans ce monde trahit toujours l'homme: seul de Divin ne le trahit point, s'il se tourne entièrement vers le Divin. Ce n'est pas parce qu'il y a en vous quelque chose de mauvais que vous recevez des coups: tous les êtres humains reçoivent des coups, car ils désirent des choses qui ne peuvent pas durer et les perdent, ou s'ils les obtiennent, elles les déçoivent et ne peuvent les satisfaire. Se tourner vers le Divin est la seule vérité dans la vie."

 

"On ne peut parler de chakras que par référence au yoga. Chez les gens ordinaires, les chakras ne sont pas ouverts, c'est seulement quand ils font la sâdhanâ que les chakras s'ouvrent. Car les chakras sont les centres de la conscience intérieure et appartiennent à l'origine du corps subtil. Seule une très petite partie en est active chez les gens ordinaires car, chez eux, c'est la conscience extérieure qui est active."

* Sâdhanâ: la discipline spirituelle.

 

"L'être extérieur n'est qu'un moyen d'expression, il n'est pas le moi. On ne doit pas s'identifier à lui, car il exprime une personnalité formée par la vieille nature ignorante. Si l'on ne s'identifie pas à lui, on peut le transformer , afin d'exprimer la vraie personnalité intérieure de Lumière."

 

"Le Divin est la Vérité suprême parce qu'il est l'Etre suprême de qui tous sont issus et en qui tous demeurent."

 

"La voie du Yoga doit être une chose vivante et non un principe mental ni une méthode fixe à laquelle on s'accroche en dépit de toutes les variations nécessaires."

 

"Tout devrait être fait tranquillement du dedans: travailler, parler, écrire, comme faisant partie de la vraie conscience, non dans le mouvement dispersé et agité de la conscience ordinaire."

 

"Le Moi est existence, il n'est pas un être. Par Moi on entend l'existence consciente essentielle, une en tous."

 

"En général, la conscience supérieure ne commence pas par transformer la nature extérieure: elle agit sur l'être intérieur, le prépare et se dirige ensuite vers l'extérieur. Auparavant, toute transformation accomplie dans la nature extérieure ne peut l'être que par le psychique".

 

"L'intellect peut être un obstacle aussi grand que le vital, quand il décide de préférer ses propres constructions à la vérité."

 

"Ne laissez jamais cette idée "je ne suis pas capable", "je n'en fais pas assez" venir vous tourmenter; c'est une suggestion tamasique, et qui entraîne la dépression, et la dépression ouvre la voie aux attaques des forces mauvaises. Votre position doit être: "Que je fasse ce que je peux; la Force de la Mère est là, le Divin est là pour veiller à ce que tout soit fait en temps voulu."

 

"Dans le yoga, l'amitié peut rester, mais l'attachement doit disparaître, comme toute affection assez absorbante pour vous maintenir enchaîné à la vie et à la conscience ordinaires."

 

"Le Gourou est le Guide dans le Yoga. Quand le Divin est accepté comme Guide, Il est accepté comme Gourou."

 

Sri Aurobindo et Mère sont à l'origine d' Auroville 

 

 logo.png              plan.jpg

 

" Un Rêve... Il devrait y avoir quelque part sur la terre un lieu dont aucune nation n'aurait le droit de dire: "Il est à moi"; où tout homme de bonne volonté ayant une aspiration sincère pourrait vivre librement comme un citoyen du monde et n'obéir qu'à une seule autorité, celle de la suprême vérité; un lieu de paix, de concorde, d'harmonie, où tous les instincts guerriers de l'homme seraient utilisés exclusivement pour vaincre les causes de ses souffrances et de ses misères, pour surmonter ses faiblesses et ses ignorances, pour triompher de ses limitations et de ses incapacités; un lieu où les besoins de l'esprit et le soucis du progrès primeraient sur la satisfaction des désirs et des passions, la recherche des plaisirs et de la jouissance matérielle.

Dans cet endroit, les enfants pourraient croître et se développer intégralement sans perdre le contact avec leur âme; l'instruction serait donnée, non en vue de passer des examens ou d'obtenir des certificats et des postes, mais pour enrichir les facultés existantes et en faire naître de nouvelles. Dans ce lieu, les titres et les situations seraient remplacés par des occasions de servir et d'organiser; il y serait pourvu aux besoins du corps également pour tous, et la supériorité intellectuelle, morale et spirituelle se traduirait dans l'organisation générale, non par une augmentation des plaisirs et des pouvoirs de la vie, mais par un accroissement des devoirs et des responsabilités. 

La beauté sous toutes ses formes artistiques- peinture, sculpture, musique, littérature, serait accessible à tous également- la faculté de participer aux joies qu'elle donne étant limitée uniquement par la capacité de chacun et non par la position sociale ou financière. Car dans ce lieu idéal, l'argent ne serait plus le souverain seigneur; la valeur individuelle aurait une importance très supérieure à celle des richesses matérielles et de la position sociale. Le travail n'y serait pas le moyen de gagner sa vie, mais le moyen de s'exprimer et de développer ses capacités et ses possibilités, tout en rendant service à l'ensemble du groupe qui, de son côté, pourvoirait aux besoins de l'existence et au cadre d'action de chacun.

En résumé, ce serait un endroit où les relations entre êtres humains, qui sont d'ordinaire presque exclusivement basées sur la concurrence et la lutte, seraient remplacées par des relations d'émulation pour bien faire, de collaboration et de réelle fraternité. "

                                            Mère, août 1954

 

Lors de la cérémonie d'inauguration d'Auroville, le 28 février 1968, en un geste symbolisant l'unité humaine les représentants de 124 nations et 23 états indiens  jettent une poignée de terre de leur pays natal dans une urne en forme de lotus... En 1988 le Auroville Foundation Act, une loi passée par le gouvernement de l'Inde, a établi une fondation dans le but de veiller à ce qu'Auroville fonctionne et se développe suivant les principes énoncés dans sa Charte.

Charte d'Auroville: Auroville n'appartient à personne en particulier. Auroville appartient à toute l'humanité dans son ensemble. Mais pour séjourner à Auroville, il faut être le serviteur volontaire de la Conscience Divine.

                             Auroville sera le lieu de l'éducation perpétuelle, du progrès constant, et d'une jeunesse qui ne vieillit point. 

                             Auroville veut être le pont entre le passé et l'avenir. Profitant de toutes les découvertes extérieures et intérieures, elle veut hardiment s'élancer vers les réalisations futures.

                             Auroville sera le lieu des recherches matérielles et spirituelles pour donner un corps vivant à une unité humaine concrète.       28 février 1968

 

 

Retour à Pondichery... Un autre monde !

 

P1100724.JPG    P1100722.JPG   P1100735.JPG  P1100736.JPG
                                                                                     Où le vilain monsieur ne m'a pas regardé et n'a pas voulu me servir des samoussas,

il ne s'est adressé qu'à Eric...comme si je n'existais pas !

Inde. À 50 ans, la “cité idéale” d’Auroville se cherche encore un avenir

Publié le 
Vue du Matrimandir d’Auroville, en Inde (Tamil Nadu), le 25 février 2018. PHOTO ARUN SANKAR / AFP AFP or licensors

La communauté utopiste fondée en 1968 à proximité de l’ancien comptoir français de Pondichéry célèbre son demi-siècle d’existence. Ses fondateurs espéraient attirer à terme 50 000 habitants. Ils ne sont aujourd’hui que 2 500, qui peinent toujours à s’intégrer à la population locale.

Les utopies sont-elles destinées à demeurer des utopies ? Telle est la question soulevée par le 50e anniversaire d’Auroville, la communauté fondée en 1968 près de Pondichéry, dans le sud de l’Inde. Le lieu est notamment célèbre pour son impressionnant temple sphérique doré (le Matrimandir), qui se visite sur rendez-vous. À l’occasion du jubilé de ce qui devait au départ devenir une “cité idéale”, Narendra Modi a fait le déplacement le 24 février, raconte The Indian Express, afin de rappeler le rêve initial de ce projet qui s’efforce aujourd’hui de survivre à ceux qui l’ont imaginé.

“Auroville a réuni des hommes et des femmes, jeunes et vieux, en transcendant les frontières et les identités”, a déclaré le Premier ministre indien, rappelant que c’est “une Française” aux origines égyptiennes et turques, Mirra Alfassa, qui en a été à l’origine, après avoir adopté la pensée du philosophe Sri Aurobindo et s’être fait appeler “Mère”. D’après Narendra Modi, Auroville parvient à faire “coexister en harmonie le matériel et le spirituel”, ce qui lui donne encore tout son sens “dans un monde pétri de science et de technologie qui aura de plus en plus besoin de repères pour assurer l’ordre social et la stabilité”.

 

Relations difficiles avec les villages voisins

DailyO observe qu’il aura fallu une loi rédigée dans les années 1980 par le Parti du Congrès (socialiste) alors au pouvoir “pour qu’Auroville devienne une entité légale et voie son autonomie sauvegardée”. Sa communauté, souvent comparée à une secte, a toujours été un théâtre “d’expérimentations futuristes, dans les domaines de l’énergie, de l’écologie, de l’économie ou de l’éducation”. Pour assurer l’épanouissement de ses membres, elle affirme bannir toute forme d’ego, “que celui-ci soit individuel ou collectif”, tout en respectant “le caractère unique de chaque individu”, explique le site d’information.

Un idéal qui peine manifestement à susciter l’engouement espéré au départ, puisqu’“en cinquante ans la population d’Auroville s’est […] réduite à 2500 personnes, très loin des 50 000 imaginées au départ”, tempère Carlo Pizzati, correspondant du journal italien La Stampa, installé depuis des années dans la région. D’après lui :

Au-delà des querelles et des commérages, compréhensibles au sein d’un petit groupe d’Occidentaux réfugiés au fin fond de l’Inde, la communauté entretient toujours des relations difficiles avec les villages voisins et ne parvient pas à s’imaginer un futur.”

Une communauté humaine comme les autres

Le journaliste cite l’anthologie récemment publiée par son confrère indien Akash Kapur, Auroville. Dream and Reality (“Auroville. Rêve et réalité”, non traduit en français). Si l’on en croit ce dernier, cette manifestation de l’utopie soixante-huitarde qu’est Auroville rassemble finalement “des gens normaux” et incarne, avec ses écoles, ses restaurants, ses boutiques et ses terrains de sport, toutes “les certitudes et les ambiguïtés de l’humanité”. Rien que de très banal en somme pour Carlo Pizzati, aux yeux duquel Auroville est loin d’avoir découvert “le secret de la prétendue unité humaine internationale” que recherchaient ses fondateurs.

Guillaume Delacroix
 
P1100737.JPG          P1100776.JPG         P1100738.JPG
Invitation au voyage à l'entrée d'une magnifique demeure exotique...
 
Lors de notre séjour à Pondichery, nous sommes allés à Auroville mais comme nous n'avions pas réservé au préalable, nous n'avons pu entrer à l'intérieur du Matrimandir.
Il nous a semblé qu'il était plus question, derrière les hauts murs qui protègent les propriétés des regards des visiteurs,  d'une société de privilégiés très argentés que d'une communauté universelle...
En tout cas c'est surprotégé et très peu accessible au visiteur lambda, à part la boutique immense et très occidentalisée qui offre un éventail assez impressionnant de produits dérivés, un peu trop éloignés de l'artisanat que l'on trouve en Inde du Sud. J'avoue que malgré les tarifs élevés, je me suis laissée tentée par des livres et des CD que je n'avais pas trouvé ailleurs.
Dans l'ensemble je ne peux pas dire que nous avons été emballés par l'ambiance assez mercantile qui se dégage de ce lieux à vocation spirituelle... mais c'est tout à fait personnel.
 
Pour plus d'info contacter:
-Auroville Guest Service
Solar Kitchen Complex - Auroville 605101
tél: (0413) 2622704 (le matin seulement)
-Auroville Information Service
Auroville Visitors Centre- Auroville 605101
tél: (0413) 262-2239
-Web: www.auroville.org
 

                                                                P1100748.JPG    P1100749.JPG 

 

Quelques clichés de Pondichery, ancien comptoir français... Où se côtoient encore de nos jours la ville noire et la ville blanche...

 

  P1100761.JPG   P1100728.JPG    P1100758.JPG   P1100759.JPG



P1100760.JPG   P1100766.JPG    P1100763.JPG  P1100767.JPG


     
             
                P1100773.JPG     P1100730.JPG     P1100774.JPG 

 

En souvenir d'une rencontre sympathique entre routards à Pondichery ...

   P1100753.JPG
                                                                                                                 A bientôt ! 

                                                                                                                                    Corinne
                                                                                                                      








04/05/2018
0 Poster un commentaire