VOYAGES EN EQUILIBRE...

DIWALI la Fête des lumières

 

 diwali-festival-india-family-members-bholanath-dham-dutta-bari-decorate-their-lawn-soil-made-diyas-kolkata-as-130932281.jpg

 

 

 DIWALI la fête des lumières (20 jours après Dussehra). Il s’agit de la fête Hindoue la plus gaie. Elle célèbre le retour de Râma et de Sîta après la victoire sur le démon Râvana.

Partout, de nombreuses petites lampes étaient allumées pour les accueillir dans leur royaume. Ainsi, durant Diwali le pays entier s’illumine.

 

diwali.jpg

 

On fête la victoire du bien sur le mal : après un combat de 10 jours (festivités), le bien est acquis pour une année. La fête commémore le retour en héros de Râma, exilé volontairement pour satisfaire un vœu imprudent de son père le roi. Matérialisant la dissipation de l’obscurité de l’âme, les lumières illuminent la moindre habitation. 

 ram-sita-images-hd.jpg

C’est un rituel dédié à Lakshmi (épouse de Vishnu) déesse de la richesse et de la prospérité dont Sîta est une incarnation.

Durant les processions on fête le couple Râma et Sîta (qui représente l’abnégation de la femme indienne).

 Lakshmi était la jeune femme de Vishnu, sa compagne des premiers jours de mariage, presque une amante. Chez elle comme chez Sîta ce qui compte le plus est la relation amoureuse, la fidélité, l’attachement héroïque de l’épouse pour l’époux. Lakshmi et ses incarnations correspondrait à Aphrodite, née comme elle de l’écume des flots.

 

img012.jpg
C’est le début de la nouvelle année Hindoue. On repeint les magasins, on fête la fin de l’exercice financier, les commerçants ouvrent de nouveaux livres de comptes, on porte de nouveaux vêtements…Les maisons sont astiquées, décorées de dessins sur le sol et les murs.

 

Dans les familles, les époux se doivent de jouer aux dés lors de la fête de Dîwalî. Selon la légende, Pârvatî avait un jour gagné une partie sur son époux Shiva et celui-ci s’en était offusqué. Il boudait, et la discorde mettait en péril l’équilibre cosmique. Vishnu intervint en suggérant aux époux qu’ils s’offrent une revanche à l’occasion de la fête des lumières. Pârvatî accepta et Shiva l’emporta à son tour en usant d’une tricherie que lui souffla Vishnu. La déesse s’aperçut de la chose mais préféra en rire : les époux se réconcilièrent et l’ordre des choses put reprendre son cours normal. Dans le Brahmanisme le hasard n’existe pas, c’est le destin qui fait rouler les dés, ou si l’on préfère c’est la déesse qui choisit le vainqueur !

 

220px-6_Śiva_and_Pārvatī_seated_on_a_terrace._1800_(circa)_BM.jpg

 A bientôt !

                   Corinne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



18/10/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres