VOYAGES EN EQUILIBRE...

Les Darshanas ou philosophies de l'Inde Ancienne

 P1000592.JPG

 

Les darshanas ne sont pas des systèmes, au sens philosophique occidental du terme, mais des angles de vision sous lesquels tel ou tel groupe de penseurs choisit de considérer le monde.

 

On compte 6 Darshanas Orthodoxes qui reconnaissent l'autorité Brahmanique. De caractère religieux, ils ont pour objet d'apporter une méthode et une discipline intellectuelle qui va conduire l'homme à se découvrir réellement .

Ces systèmes de pensée ont été codifiés entre le II ème et le V ème  siècle de notre ère. 

 Ils sont généralement énumérés par couples:

 

-Les deux Mimânsa ou "investigations": Pûrva (désir de penser avec intensité), considère que connaitre les formules, les rites et les cérémonies, c'est pénétrer les secrets et atteindre le but suprême. Elle reconnait 3 substances éternelles: le temps, l'espace et les atomes et Uttara plus connue sous le nom de vedânta (la fin du Veda). Sa théorie repose sur les Upanishads qui reconnaissent brahman comme seule réalité,

tout le reste n'est qu' illusion. L'homme se libère des cycles des réincarnations par la connaissance.

"Tu es cela" est la parole rituelle que le maître adresse au disciple, clef de la délivrance.

 

-Le Sâmkhya-Yoga. Le Yoga a fait sienne la théorie du Samkhya qui envisage la formation de l'homme à partir de la création de l'Univers.  Le Samkhya consiste en une  énumération, ou une réflexion qui puise son influence dans les Upanishads. Attribuée au sage Kapila, c'est une doctrine dualiste athée, à tendance scientifique qui tend à la délivrance de l'âme individuelle des cycles incessants de réincarnation, grâce au miroir de l'identification de la conscience individuelle à la Conscience Originelle. Il donne naissance à la théorie du Yoga et a influencé la médecine ayurvédique.

Le Yoga est la voie conçue pour amener l'être humain à l'épanouissement de toutes ses potentialités puis au dépassement de son "humanité" même. Depuis le Veda, devient Yoga tout effort méthodique quel que soit le champ de son application. Le terme yoga connote aussi bien le but que le moyen pour parvenir à ce but.  L'homme accompli en yoga (le yogin ou yogi) est à la fois "uni" (au Principe suprême) et "unifié" en soi-même.

 

 

-Le Nyâya (logique de raisonnement scientifique qui analyse les phénomènes) et le Vaisesika (sorte de cosmologie scientifique, qui enseigne l'existence de particules infiniment petites et matérielles créatrices de l'Univers).

Ils ont en commun la théorie de la non-réalité et de l'effet dans la cause et reconnaissent l'existence d'une Conscience suprême créatrice de l'Univers.

 

 

Viennent ensuite les Darshanas hétérodoxes:

 

-Le Bouddhisme né vers 556 avant J-C apparait au moment où le Brahmanisme commence à s'essouffler. La vie est souffrance, et la cause de cette détresse réside dans le désir de vivre. Il prêche la doctrine qui aidera l'homme à se libérer des réincarnations pour plonger dans le Non-Etre. Finalement le Bouddha sera déifié, l'être humain à la recherche de transcendance ayant besoin d'une divinité à qui s'identifier.

 

-Le Jainisme est connu pour sa doctrine de la Non-Nuisance. Il plonge ses racines aux alentours du VIème siècle avant notre ère. Mahâvîra ou le grand héros est le rival de Bouddha et les deux philosophies sont imprégnées de Brahmanisme.  Les 24 " passeur de gué" guident les hommes vers le vrai chemin. Une fois que les âmes sont libérées de la matière, elles deviennent indépendantes et ne sont pas intégrées à une conscience cosmique ou à un Dieu suprême. Tout ce qui est matière doit disparaitre.

 

-Les philosophies matérialistes prennent leurs origines dans le Veda:

 

- Nastika, celui qui nie. Fondée sur le visible, cette doctrine opte pour l'idée qu'il n'y a rien de transcendant.

 

-La philosophie de Kautilya englobe le Samkhya, le Yoga et le Lokayata doctrine ayant trait aux formes mondaines.

 

-Les systèmes de Carvaka et de Barhaspatya font du bonheur, du plaisir et des sens le bien suprême et considèrent le roi comme un Dieu vivant.

 

-Le Svabhava est une doctrine naturaliste, la sagesse s'acquiert par la simple contemplation des lois immuables de la nature. "C'est ainsi parce que c'est ainsi."

 

-Kambalasvatara pense que la vérité se trouve dans les éléments et que la conscience est faite de vie et d'air. Il ne croit pas à la transmigration de l'âme de corps en corps après la mort.

 

Madhava a composé un recueil de toutes ces conceptions philosophiques, qui sont autant de points de vue sur la réalité, appelé le Sarva-Darshana-Samgraha.

 

La pensée matérialiste est officiellement reconnue dans l' Inde ancienne, même si les Brahmanes et les Bouddhistes montrent leur réprobation.

 

 

Mes sources pour écrire cet article:

 

Le Yoga - de Pierre Feuga et Tara Michaël - Collection Que Sais-je ?

Yoga et Estime de soi - de Christine Campagnac- Morette - Edition du Dauphin

Les voies du Yoga- de Tara Michaël - Editions du Rocher- Points

 

Je pense qu'il est intéressant pour nous qui vivons au 21 ème siècle de se rendre compte du nombre impressionnant de courants  philosophiques qui ont vus le jour dans l'Inde ancienne. Il est évident que les mystères de la vie et de la mort préoccupaient au plus haut point les intellectuels de l'époque à la recherche de la vérité sur l'existence de l'homme, de la terre et de l'Univers tout entier. La richesse de tous ces systèmes de pensée est incroyable, ainsi que leur complexité et leur logique de raisonnement...Il y a de véritables réflexions sur la matière, la conscience et le devenir...et, le plus incroyable c'est que ces philosophies ont très peu évolué avec le temps, elles ont traversé les siècles pour arriver jusqu'à nous et nous offrir des pensées originales qui nous amènent aujourd'hui à réfléchir par nous même sur nous même.

 

P1100229.JPG     P1100776.JPG

 

A bientôt.

                Corinne



10/09/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres