VOYAGES EN EQUILIBRE...

Méditation du mois de septembre 2018

L'été Indien...

 

eteindien4.jpg

 

 

A L'automne, les feuilles des arbres prennent de riches teintes d'or, de pourpre et de violet;

- le soleil pare les nuages de couleurs plus splendides; - les forêts exhalent une odeur enivrante; 

- et les feuilles qui tombent, et commencent à joncher les sentiers, avertissent que tout va disparaître, que tout va mourir, 

et invitent à contempler, avec plus d'attention et de recueillement, ces splendeurs qui vont s'effacer.

Alors tous les sentiments prennent une teinte de douce mélancolie, l'amour s'empare du coeur avec une puissance jusque-là inconnue.

 

AlphonseKarr, Geneviève, Desessart,1839.

Extrait d'un beau petit livre "L'arbre philosophe" de Luciano Melis, paru aux presses du Châtelet.

Anthologie des plus beaux textes sur les arbres, dont Pierre Rabhi a écrit la préface.

téléchargement (1).jpg

 

L'été indien nous rappelle bien sur une chanson de Joe Dassin...

Cette expression est apparue à la fin du 18e siècle et décrit une particularité du climat continental d'Amérique du Nord.

Il s'agit d'une période de douceur tardive de 3 à 8 jours qui se produit après les premiers gels en octobre ou novembre au canada. (Equinoxe d'automne)

Ce terme ne correspond au climat français, beaucoup plus océanique, bien que le pays soit situé à la même latitude que le sud du Quebec.

Dans la vallée du Saint-Laurent, on parle de l'été des indiens ou de l'été des sauvages ... L'appellation viendrait du fait que les Amérindiens profitaient de ce temps doux et sans précipitations pour préparer leurs habitations avant l'hiver. Ils profitaient des derniers beaux jours pour la cueillette et la chasse;

Les Amérindiens de Nouvelle-Angleterre croyaient que ce doux temps était envoyé par une divinité du sud-ouest nommée Coutantowit.

C'est durant cette période que les indiens nomades quittaient leur campements d'été et remontaient les rivières vers les forêts pour y passer l'hiver.

En France, on parle de l'été de la St-Denis (9 octobre), été de la St-Géraud (13 octobre) ou été de la St-Martin (11 novembre).

Parfois l'été indien ne fait pas que des heureux: Pollution atmosphérique, feux de forêts, sécheresse...Mais ce qui est certain, c'est que ce phénomène est plus qu'une simple légende,

c'est une réalité climatique... Aux doux air romantique.

 

 A bientôt !

                 Corinne



26/09/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres