VOYAGES EN EQUILIBRE...

Séville, la belle andalouse...

 P1110719.JPG

 

Voici le carnet de voyage de notre trip à Séville. Un séjour magnifique, légèrement perturbé par une météo moins clémente que prévue, mais qui nous aura quand-même enchantés. Période : fin avril.

 

20220419_152705.jpg

 

Jour 1 : Départ à 6h30 de l’aéroport de Nice pour Séville via Madrid. Vols Ibéria, assurés par Air Nostrum et Ibéria Express. Achetés en ligne sur le site Ibéria, 539 euros pour deux. Bon à savoir : des compagnies low-cost, notamment Easyjet, Volotéa et Vueling,  assurent, en saison des liaisons entre les principaux aéroports français et Séville à des prix plus compétitifs si on s’y prend à l’avance.

20220419_062645.jpg

20220419_070011.jpg

Arrivée à Séville à 13h30 où, après un petit cafouillage au moment de la livraison des bagages de soutes, nous prenons un taxi pour La casa Del Maestro, l’hôtel où nous avons réservé une chambre pour les cinq prochaines nuits. Le forfait taxi aéroport-centre ville, dans les deux sens, est fixe : 30 euros. Idem pour Madrid.

 

 

Hôtel Casa del Maestro

20220421_154329.jpg 20220421_154335.jpg
 20220420_090333.jpg 20220420_090426.jpg
La casa del Maestro, ci-dessus, ancienne maison d’un grand guitariste, transformée en hôtel, très bien située dans le quartier Alfalfa. Chambres à partir de 110 euros en petit déjeuner. Réservée sur le site Booking.com

 

 

Palacio de las Duenas

P1110008.JPG P1110079.JPG

P1110082.JPG
20220419_150423.jpg
Sitôt nos bagages déposés que nous partons pour une visite du Palacio de las Duenas, ci-dessus, pas très loin du quartier du Métropol Parasol. Un Palacio de toute beauté, intime, avec un jardin magnifique qui restera notre préféré à Séville. 12 euros/pax.

P1100981.JPG

Visite ensuite du Métropol Parasol, étonnante sculpture en bois, donnée pour être l’une des plus grandes du monde. Beaucoup de monde, c’est photogénique, peu commun, et entouré de bars, restaurants et bodegas où nous goûterons nos premiers tapas…

20220419_162807.jpg

20220419_173702.jpg

  P1110228.JPG 20220419_165520.jpg

P1110233.JPG

 

Visite ensuite de la vieille-ville et ses zones piétonnes où nous ferons une pause déjeuner, à 16 heures…, face à la cathédrale pour déguster notre première paëlla.

P1110281.JPG

P1110248.JPG

P1110244.JPG

P1110258.JPG

 

Avec un réveil à 4 heures du matin, la fatigue commence à se faire sentir, mais pas question de rentrer se reposer car nous avons réservé pour 20 heures une balade d’une heure sur le fleuve Guadalquivir. 18 euros/pax, réservé en ligne sur le site de la société, avec départ et arrivée face à la Torre de Oro. On ne va pas se mentir, nous n’avons pas été follement emballés par cette mini-croisière et nous pensons qu’elle n’est pas absolument indispensable.

P1110313.JPG

P1110322.JPG

P1110330.JPG

P1110347.JPG

 20220419_202420.jpg 20220419_202737.jpg

Nous rentrons ensuite à La Casa del Maestro où nous arriverons à 22 heures passées, longue journée…

P1110352.JPG

P1110359.JPG

 20220419_212423.jpg 20220419_211829.jpg

Jour 2 : Nous partons après le petit déjeuner pour la cathédrale et la Giralda, dont nous avons réservé la visite pour 10 heures 30. Billets achetés en ligne, 11/ pax. Les files horaires sont respectées et surveillées, inutile donc d’arriver plus tôt car vous ne pourrez entrer qu’à l’heure indiquée sur votre billet. Une très belle visite, la cathédrale est grandiose et la vue depuis le sommet de la Giralda tout simplement magnifique.

P1110389.JPG

20220420_112026.jpg

P1110406.JPG

P1110545.JPG

P1110448.JPG

 

Nous ferons ensuite une pause déjeuner au restaurant Los Coloniales. 30 euros pour deux avec boissons et copieux plat du jour.

20220420_132539.jpg

On poursuit par une visite des arènes de Séville, 10 euros/pax. (Gratuit le mercredi après-midi à partir de 15h30).

20220420_143725.jpg

20220420_143718.jpg

P1110580.JPG

P1110573.JPGP1110576.JPG

18 heures : nous rejoignons le théâtre du flamenco où nous allons assister à un spectacle de dans flamenco. Billets achetés sur place, 25 euros/pax. Beau spectacle dans une belle salle, nous avons apprécié.

20220421_143602.jpg

P1110589.JPG

P1110604.JPG

P1110585.JPG

P1110238.JPG

Nous finirons la soirée dans une bodega du quartier Alfalfa où nous nous régalerons de tapas et sangria pour moins de 20 euros à deux…

 P1110756.JPG

20220420_203941.jpg

        20220420_203000.jpg 20220420_203141.jpg

Jour 3 : 10h00. Nous patientons dans la file d’attente du Real Alcazar. Billets achetés en ligne sur le site du Real Alcazar, 14.50/pax. Bon, on va être honnêtes, nous avons été déçus. De tous les palaces, et autres maisons de maître, visités à Séville, c’est celui qui nous aura le moins emballés, le moins fait rêver. Immense, c’est certain, mais nous l’avons trouvé trop touristique et dénué du charme intimiste des petites maisons. Bien-sûr, il faut le visiter lors d’un séjour à Séville, mais il ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. C’est notre avis et seulement le nôtre.

20220421_094050.jpgP1110646.JPG
P1110658.JPG
20220421_110328.jpg
20220421_111154.jpg 20220421_110256.jpg

20220421_110041.jpg

 

12 heures, Coco, fatiguée rentre se reposer un moment à La Casa del Maestro pendant que je poursuis la visite de la vieille-ville. Une balade qui se traduira par les visites de l’église San Leandro, quartier Alfalfa. Puis de l’église San Salvador sur la place du même nom à proximité de la cathédrale, entrée 5 euros, mais est compris dans le billet d’entrée cathédrale-Giralda.

20220421_115337.jpg 20220421_115439.jpg

20220419_175949.jpg
20220421_121312.jpg
20220421_121413.jpg

Balade jusqu’à la Piazza Nueva, belle et moderne, et déjeuner dans une bodega du quartier pour 14 euros, boisson comprise…

20220421_124412.jpg20220421_141613.jpg

20220421_135013.jpg
20220421_143155.jpg

16 heures, Coco a récupéré et nous partons pour le barrio Santa Cruz. Superbe quartier, proche de l’Alcazar, très touristique, où il fait bon déambuler. Dégustation de quelques tapas arrosés d’un verre de vin à la bodega Las Teresas. 14 euros pour deux, un régal et une ambiance de circonstance.

P1110673.JPG

Nous poursuivrons ensuite vers ce qui restera notre coup de cœur à Séville : la place d’Espagne et l’immense par qui l’entoure. Une place exceptionnelle par son architecture et sa fréquentation. C’est magnifique, on profite à fond de l’endroit.

P1110737.JPG

P1110739.JPG

20220421_180005.jpg

20220421_174859.jpg

 

Retour par le quartier de Santa Cruz où nous nous arrêterons dans une bodega spécialisée dans les churros et le chocolat chaud. Bon, étonnant, pas cher, une expérience à faire.

20220421_191957.jpg

On poursuit ensuite par la visite de deux églises du quartier, un stop dans une bodega à tapas du quartier Alfalfa et nous rentrons à La Casa del Maestro pour prendre un repos bien mérité. Encore une journée bien remplie.

20220421_182611.jpg

20220422_104314.jpg

P1110754.JPG

 Jour 4 : La pluie s’est invitée aux réjouissances, la fraîcheur aussi. Comme nous n’avions pas prévu une telle météo à Séville, nous sommes donc obligés de faire un stop au Décathlon local pour acheter de quoi affronter les intempéries. 10 heures, nous partons pour le quartier Triana où se trouve le musée des beaux arts. Entrée gratuite. Magnifique musée que l’on recommande. Nous y passerons près de trois heures.

P1110798.JPG

P1110796.JPG

P1110854.JPG

P1110851.JPG

 

Marche ensuite vers le Ponte Isabelle, avec visite de la place de Armas, au passage. Pas un hasard le Ponte Isabelle, car Coco a décidé de déjeuner au marché Triana qui se trouve sur l’autre rive du fleuve Guadalquivir juste après le pont. Super ambiance et bon repas de poisson pour 34 euros à deux, boissons comprises.

P1110860.JPG

20220422_145813.jpg

20220422_150307.jpg

 

16 heures, il pleut de plus en plus fort et nous sommes trempés. Nous retournons donc à La Casa del Maestro pour nous changer avant de repartir pour le Museo Baile Flamenco, quartier Alfalfa, où nous avons réservé des places pour un spectacle de danses flamenco. Réservation en ligne sur le site du musée, 58 euros pour deux, visite du musée comprise. Encore un superbe spectacle qui nous emballera et que nous conseillons fortement.

20220422_183141.jpg

20220422_183426.jpg

P1110866.JPG

P1110881.JPG

Nous finirons la soirée dans une bodega du quartier, 38 euros pour deux, tapas et sangrias. Ambiance comme on les aime, à deux pas de la place Alfalfa.

20220422_203441.jpg

 

Jour 5 : 10 heures, départ pour la Casa del Pilatos. 10 euros/pax. Un superbe palace, un de nos deux préférés à Séville.

20220423_114042.jpg 20220423_112529.jpg

P1110987.JPG

 

 

11 heures 45, les rues de la ville sont en ébullition, envahies par des milliers de supporters de l’équipe de football de Valence qui affronte ce soir le Bétis Séville en finale de la Coppa del Rey. Pétards, chants, fumigènes, explosions, alcool… Ambiance.

20220423_144405.jpg

 20220423_144336.jpg

 

Nous reprenons le chemin du barrio Santa Cruz où nous allons visiter la Casa Fabiola, une autre maison de maître. 3 euros/pax, cash only. Un havre de paix au milieu des explosions qui retentissent dans le quartier…

20220423_132736.jpg

20220423_134426.jpg

 

Déjeuner dans le quartier, rythmé par les chants des supporters Catalans. 38 euros pour deux, boissons et explosions comprises…

La pluie a fait de nouveau son apparition, mais cette fois nous sommes équipés. Nous partons pour la rue Cuna, pas très loin du Métropol Parasol où nous allons visiter une dernière maison, Le Palacio della Condesa de Lebija. 10 euros/pax.

P1120116.JPG

P1120124.JPG

Une jolie maison, pas notre préférée qui a le mérite d’être voisine avec le Centro Cultural de Flamenco où nous avons réservé des places pour le spectacle de 18 heures. Billets achetés sur place, la veille, 22 euros/pax. Un très beau spectacle, différent des précédents que nous recommandons fortement.

20220419_174927.jpg

20220423_191458.jpg

P1120134.JPG

 

Dîner dans le quartier de l’Alfalfa, étrangement calme et désert, pour cause de match… 36 euros pour deux avec boissons.

20220423_194305.jpg 20220423_194314.jpg

Jour 6 : matinée tranquille à la Casa del Maestro car notre vol pour Nice via Madrid est prévu à 13h00. C’est donc en taxi que nous rejoignons l’aéroport en fin de matinée. L’escale à Madrid étant de plus de huit heures, et l'ultime vol à 22 heures, nous en profiterons pour aller déjeuner en ville et visiter la capitale espagnole que nous ne connaissons pas. Une sortie de l’aéroport que nous conseillons fortement, tant il est facile de quitter et de revenir à l’aéroport en taxi, bus ou métro.

P1120174.JPG

P1120172.JPG
P1120228.JPG

Notre avis :

 

Séville, notre première expérience en Andalousie !

Depuis l'enfance, j'ai une fascination pour les gitanes, et je me souviens de ce livre de la bibliothèque verte que j'avais lu en CM1 "L'éventail de Séville", au coeur de l'Espagne sous un soleil éclatant, j'en rêvais encore !

Nous avons eu de belles journées, et puis la pluie s'est invitée... ce n'était pas la chaleur d'été, mais bien qu'il y ait du monde, ce n'était pas la cohue non plus !

Les vols ont été agréables dans des petits avions comme j'aime, nous sommes restés sereins en ne voyant pas arriver nos bagages à l'aéroport de Séville, il faut dire que nous n'étions pas les seuls, il semblerait que ce soit coutumier, le retard, la désorganisation ... personne ne s'est énervé, et puis ils sont apparus d'on ne sait où comme par magie !

La Casa del Maestro est un endroit charmant, parfaitement situé, d'où l'on peut à pied rayonner dans tous les quartiers touristiques de Séville. Le personnel est aux petits soins, et le déjeuner servi dans une jolie bibliothèque est savoureux, on s'est régalé ! C'est un véritable hôtel de charme.

Nous avons aimé nous balader dans les vieilles rues de Séville qui regorgent de boutiques, de bodegas, de jolies places ombragées, d'églises... C'est très vivant ! Les anciens palaces, qui ouvrent leurs portes aux visiteurs sont des havres de paix, très bien entretenus, aux jardins luxuriants qui donnent une idée de la richesse des nobles aux siècles passés.

Le palacio de las Duenas, La Casa de Pilatos, La Casa Fabiola offrent des visites des plus agréables.

Les bars à tapas ! Nous ne sommes pas allés au restaurant, nous avons préféré cette ambiance, où le jeu consiste au bar à capter l'attention d'un serveur pour réussir à passer commande !

Eric dira qu'ils ont réussi à faire de leur jambon une oeuvre d'Art !

Du bon vin, de la sangria, du Serrano et quelques toast parfumés à l'huile d'olive ont fait notre bonheur durant ce séjour Ibérique !

La bonne nouvelle: pas d'attrape touristes, même dans les quartiers super touristiques ! On avait déjà apprécié cette honnêteté aux Canaries, et ça fait toujours plaisir lorsque le service, la nourriture, l'ambiance sont au rendez-vous quel que soit le montant de votre commande ! 

J'ai trouvé des similitudes avec Naples. 

Mes quartiers préférés: L'Alfalfa et le barrio Santa Cruz.

La Cathédrale de Séville ! Je ne m'attendais pas à un édifice aussi majestueux ! On est dans la démesure, c'est presque trop, toutes ces dorures, cette hauteur, cette richesse, cette grandeur ... On ne peut s'empêcher de faire un retour en arrière et de songer aux pauvres gens venus de leur campagne lointaine, qui découvraient la puissance divine symbolisée par ces murs ouvragés, érigés vers le ciel ! Quel choc violent ce devait être, ce pouvoir écrasant de l'Eglise sur les simples gens.

La Giralda, se gravit facilement, ici pas d'escaliers étroits aux marches innombrables comme ceux des Campaniles de Toscane ! Tout en haut une vue panoramique sur la ville ! 

Les arènes de Séville , évidemment à la gloire des toreros, sont superbes !

Nous n'avons pas eu à nous poser de problèmes de conscience: le Féria débutait le jour de notre départ.

La place d'Espagne pourrait être le point d'orgue de notre visite à Séville !

Elle s'offre au regard, délicate et majestueuse à la fois, son architecture harmonieuse ne pouvait qu'inspirer les cinéastes ! La dolce vita Andalouse, avec les petites barques qui passent sous les ponts, le spectacle de rue des musiciens de Flamenco et les calèches tirées par de beaux chevaux ... Superbe.

J'ai gardé le Flamenco pour la fin. Il y a de très nombreuses scènes à Séville sur lesquelles se produisent les artistes de Flamenco. Nous avons eu la chance d'assister à trois spectacles de qualité. On a adoré l'ambiance, les danseuses et les danseurs dont les visages se transforment comme s'ils entraient en transe au son de la musique, les chanteurs qui racontent et accompagnent au rythme de leurs voix teintées d'orientalisme en frappant dans leurs mains et puis le guitariste, inspiré,

intimement lié aux pas frénétiques de son danseur, en parfaite symbiose, si bien qu'on ne sait plus lequel des deux accompagne l'autre ...

C'est envoutant, du grand Art !

Enfin, pour clore ce chapitre Espagnol: l'après-midi à Madrid !

Une belle avenue dont l'architecture nous a fait penser à New-York, un immense parc verdoyant, on a juste envie de revenir pour découvrir cette ville qui nous a plu  au premier coup d'oeil !

Viva Espana ! Olé ! On reviendra !

 

 

Vous pouvez consulter les montages photos de ce trip  en cliquant :  ICI

 

                            Éric et Corinne

   20220424_153213.jpg 20220424_153022.jpg

Ci-dessous un petit bonus photos: 

20220419_150408.jpg

20220419_145620.jpg

20220419_154954.jpg

20220419_151858.jpg

20220419_210723.jpg

20220421_143129.jpg

20220420_110618.jpg

20220421_175429.jpg

20220421_180840.jpg

20220421_181315.jpg

20220422_201750.jpg

20220423_105829.jpg

20220423_110256.jpg

20220423_111014.jpg

20220423_113524.jpg

20220423_190940.jpg

P1100986.JPG

P1110028.JPG

P1110038.JPG

P1110092.JPG

P1110113.JPG

P1110131.JPG

P1110178.JPG

P1110189.JPG

P1110207.JPG

P1110277.JPG

P1110547.JPG

P1110928.JPG

P1110929.JPG

P1110990.JPG

P1120033.JPG

P1120144.JPG

 



03/05/2022
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres