VOYAGES EN EQUILIBRE...

COURS DE YOGA


Cours de Yoga mai 2020

vijfster-1200.jpg

 

Ce mois-ci je vous propose une posture qui parait toute simple...

Stabilité, équilibre, centre, ouverture... L'étoile n'a que des qualités à vous faire découvrir !

 

UTTHITA TADASANA

 

nom sanscrit  qui signifie:    Tada : monatgne      Utthita: étendu    Asana: posture

Souvent connue sous le nom de la posture de l'étoile à cinq branches, composée de la tête, des deux bras et des deux jambes.

 

Dans la famille des postures debout, c'est une posture idéale en début de séance. Juste après la posture de la montagne, elle permet à l'adepte de s'intérioriser en posant sa conscience sur le moment présent et sur la manière dont sa posture s'inscrit dans l'espace.

Le rythme respiratoire est normal, régulier et équilibré.

Elle peut précéder les postures du Triangle, on la retrouve aussi dans le déroulé de la Salutation à la Lune. La posture de l'Etoile a vocation a bien aligner les différents segments du corps les uns par rapport aux autres.

 

En alignant la colonne vertébrale, elle réduit les douleurs lombaires, ouvre la cage thoracique, et active le Chakra du coeur.

 

L'étoile étire tout le corps: du sommet du crâne qui tend vers le ciel aux plantes de pieds bien ancrées dans le sol. Relation Terre/Ciel , sentiment d'élévation de l'élément matériel, vers l'élément spirituel.

 

Cet alignement dans l'étirement est gage de justesse et n'oublions pas que dans une posture juste on ne se fait jamais mal ! 

Cette posture dont la forme ne pose aucun problème physique particulier, n'est pas pour autant réservée aux débutants. Elle est très riche à expérimenter pour tous car elle permet du fait de sa simplicité de s'installer confortablement dans un espace stable et équilibré, qui laisse au mental une grande liberté de recherches au niveau de l'énergie, de la visualisation, du symbolisme, de la respiration, du ressenti... 

 

Déroulement de la posture:

 

- Debout dans la posture de la montagne, les pieds biens ancrés dans le sol, le menton légèrement rentré, nuque étirée, épaules détendues, le dos est droit dans ses courbures naturelles, jambes serrées, bras le long du corps. Prendre conscience de sa verticalité, de son équilibre, de son souffle.

-Inspirer et écarter largement les jambes (au- delà de la largeur des épaules), pieds ouverts orteils tournés vers l'extérieur, talons vers l'intérieur, parallèles.

-Inspirer et lever les bras tendus sur les côtés en les amenant à hauteur des épaules, les paumes de mains soit tournées vers le ciel, la terre, l'avant , l'arrière et les doigts de mains largement écartés. Les poignets sont à l'aplomb de vos chevilles.

-Grande ouverture de la cage thoracique, les omoplates se rapprochent, détendre les épaules. Le ventre est tenu.

-Etirer la colonne vertébrale: le sommet du crâne vers le Ciel, la pointe du coccyx vers la terre, aérer chacune de vos vertèbres. Ressentir l'énergie, le prâna qui circule le long de l'axe vertébral au rythme de la respiration. Porter plus particulièrement votre attention sur le coeur, Anahata Chakra, là où résonne le OM.

-Porter le regard sur le bout de votre nez vous permet de vous concentrer durant la posture, vous pouvez aussi regarder vers l'infini, ou fermer les yeux...

-S'installer dans la posture et ressentir l'équilibre harmonieux qui s'en dégage.

-Votre respiration est régulière. Relâcher les parties du corps qui n'ont pas besoin de travailler. 

-Vous êtes une étoile scintillante de lumière, parfaitement à votre place, ici et maintenant, centrée et équilibrée, au beau milieu de nulle part.

 

- Après plusieurs respirations, inspirer profondément et expirer en vous penchant vers l'avant, relâcher tout...Détendre et revenir tout doucement sur une inspiration en redressant le dos vertèbre après vertèbre, la tête en dernier.

 

L'astre étoilé, l'étoile de mer, mais aussi à l'Homme de Vitruve de Léonard de Vinci sont des images et des symboles de perfection du fait des lignes et des proportions, dont l'équilibre si parfait s'apparente à Dieu...

Ainsi depuis le moyen âge, le pentacle ou  pentagramme est un signe magique de conjuration (magie blanche ou magie noire si elle est inversée) qui revêt de nombreuses significations:

Pythagore voit en l'étoile à 5 branches un signe sacré, symbole d'harmonie du corps et de l'âme.

Les Gnostiques manichéens placent l'étoile au centre des 5 éléments (lumière, air, vent, feu et eau), ce qui induit l'idée alchimique de la quintessence, d'un Dieu inconnu...

 

homme-vitruve.jpg

 

Nous voilà centré, notre posture s'inscrit dans un cercle qui symbolise les puissances célestes, lui même inscrit dans un carré, périmètre familier représentant la Terre qui permet à l'homme de s'orienter dans l'espace. La "quadrature du cercle" symbolise le voeu d'instituer entre le céleste et le terrestre une harmonie idéale. 

 

La posture apporte de la lumière, celle de l'étoile qui brille en nous et qui réchauffe le coeur. Lumière de connaissance et d'énergie positive qui se diffuse jusqu'au sommet du crâne, le long de nos bras jusqu'à l'extrémité de nos doigts de mains, le long de nos jambes jusqu'à nos orteils. La perfection faite homme.

Son mantra pourrait-être: -"Je rayonne sans modération d'énergie positive".

 

wORsdRm.jpg

 

Le cosmos est aussi en nous.
Nous sommes faits de poussières d'étoiles...
Extrait de "COSMOS" de Carl Sagan - Astrophysicien .

 

 -Découvrir le Katonah Yoga : comprendre la géométrie du corps, pour trouver la posture idéale, dans l'esprit de "L'homme de Vitruve" 

 

A bientôt !

Corinne


20/05/2020
0 Poster un commentaire

Cours de Yoga avril 2020

Quatre pattes et  Yoga !

 

 La marche à 4 pattes est  une étape naturelle d'évolution de posture en appui sur les genoux et sur les mains, avant de trouver l'équilibre pour se tenir debout sur ses pieds.

C’est un stade indispensable, entre la position couchée et la position debout, à ne pas négliger pour le jeune enfant qui apprend à se déplacer dans l’espace qui l’entoure.

La marche à 4 pattes permet de développer la latéralité : les connexions neuronales entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche du cerveau. 

 

téléchargement (2).jpg

Le jeune enfant apprend à se déplacer seul, il expérimente le fait de se sentir autonome  en marchant à quatre pattes, il va naturellement là où se pose son regard sans se préoccuper de la position de ses pieds. C’est l’oreille interne qui envoie des informations au cerveau concernant le positionnement de la tête, la direction du regard, et qui fait prendre conscience du positionnement du corps dans l’espace, en recherchant l’équilibre et la stabilité. Le mouvement s’ajuste au niveau du cou, de la colonne vertébrale et le corps se balance tantôt à gauche tantôt à droite dans une progression croisée.

L’hémisphère droit du cerveau gouverne le côté gauche du corps et inversement, dans un mouvement coordonné du corps. Les sens en éveil, les deux  hémisphères du cerveau sont alors connectés entre-eux, ce  qui  facilite l’apprentissage chez l’enfant.

En résumé :

Le mouvement croisé au niveau de la ligne médiane (la colonne vertébrale) dans le déplacement à quatre pattes permet d’apprendre à coordonner le bas et le haut du corps, le côté droit et le côté gauche du corps en stimulant les échanges entre les deux hémisphères du cerveau.

Ce qui va faciliter chez l’enfant l’apprentissage de la lecture,  améliorer la concentration, l’écoute, la compréhension, ainsi que la mémorisation des sujets étudiés.

 

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 

Eva RUCHPAUL  quant à elle cite la marche à quatre pattes comme une posture d’appoint, un exercice qui peut trouver sa place au début d'une séance de Yoga, en guise de mise à niveau.

Il s’agit alors pour l’adulte quel que soit son âge, de faire l’expérience de ce déplacement  sans aucun a priori, et de l’envisager  comme une véritable expérience en  tenant compte de l’aspect ludique de ce mouvement et de tout ce qui nous revient en mémoire en évoluant ainsi sur le sol.

Laisser la déambulation à quatre pattes faire son effet, prendre conscience des appuis corporels au sol qui s’enchaînent naturellement sans qu’on ait à y penser. Cette marche à quatre pattes lubrifie les articulations, éveille les muscles et remet les différentes parties du corps en harmonie.

Nous ne sommes pas dans une démarche habituelle, marcher à quatre pattes ne fait pas partie du monde adulte et c’est ce qui rend l’expérience intéressante. Car on a oublié les bienfaits sur la colonne vertébrale, qui n’est plus sous pression, mais comme libérée d’un poids, suspendue.

La sangle abdominale est stimulée (le ventre est tenu sans crispation), la région lombaire suit naturellement le mouvement.

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 Dans leur livre "Yoga sans dégâts" le Dr Bernadette de Gasquet et Jean-Paul Bouteloup, mettent en évidence les bienfaits apportés par ces postures à quatre pattes dans la pratique du Yoga:

-"Changer l'impact de la gravité que nous subissons dans le quotidien en tant que bipède;

-Changer les points fixes (les pieds, le bassin, les mains et les genoux) et les possibilités d'étirement;

-Ressentir la respiration abdominale: tous les quadrupèdes ont les narines qui s'ouvrent et le ventre qui se détend à l'inspiration, le ventre qui rentre (et l'anus !)à l'expiration.

-Dans une posture à quatre pattes bien placée, en étirement, la respiration va du nez au périnée !

-Soulager le dos, la symphyse pubienne (l'articulation du bassin au-dessus des organes génitaux), stimuler les abdominaux qui travaillent contre résistance et sont retendus à leur longueur efficace."

 

Les auteurs ensuite nous mettent en garde sur les positionnements qui peuvent faire plus de mal que de bien lors de la pratique de cette famille de posture, qui semble à tort très vite accessible. 

Il y a des erreurs à ne pas faire comme dans toutes les postures de Yoga, la première étant de ne pas composer avec ses possibilités du moment et de ne pas être à l'écoute des signaux d'alerte que le corps envoie au cerveau. En cas de douleurs au niveau des genoux (rotule), des poignets...Ne pas insister, choisir une variante ou composer la posture mentalement. La visualisation en Yoga apporte de nombreux bienfaits, donc ne pas hésiter à fermer les yeux pour construire la posture parfaite et la ressentir en respirant profondément.

Car les risques de se faire mal existent en Yoga comme dans la pratique de toute activité physique, et ce serait vraiment dommage de se faire mal en pratiquant une discipline sensée nous faire nous sentir mieux !

-"Le risques de lordose et de poussée vers l'avant sur le ventre (diastasis), risques de flexion lombaire avec pincement des disques, hyperpression abdominale, risque au niveau de la nuque sont surtout liés aux erreurs de placement, de prise de distance, et de construction de la posture." 

 

Ce qu'il faut retenir pour être dans une posture juste:

- Pour construire la posture à 4 pattes: oublier les poignets à l'aplomb des épaules et et les genoux à l'aplomb des hanches, comme on vous l'a appris en cours de Yoga.

"Le bon départ est de partir de la position de la feuille pliée, assis les fessiers sur les talons, les genoux écartés de la largeur du bassin, le ventre sur les cuisses, les bras tendus, les mains au sol le plus loin possible vers l'avant. Cette distance entre les épaules et le bassin est essentielle: il faut toujours rechercher la plus grande distance entre le pubis et le sternum. 

Attention à ne pas mettre le poids du corps vers l'avant !

 

images (7).jpg

 Pour venir à 4 pattes sans se faire mal, il suffit alors de tirer le corps avec les bras qui tractent, tandis que le bassin est une force d'inertie qui suit passivement.

Les mains en appui au sol pouces ouverts sur une même ligne sont écartées de la largeur des épaules. Observer l'étirement maximum entre les appuis sur les genoux et sur les mains. Respiration abdominale.

(Attention à ne pas mettre le poids du corps vers l'avant !)

 

 

images (9).jpg

            t3af9gStWdw79djJPqQq_Quadrupe_die_correcte.jpeg

 

Portez à présent votre attention sur le dos , éloignez les deux extrémités de la colonne vertébrale l'une de l'autre, le sommet de la tête le plus loin possible des ischions. Pour cela commencer par contracter le périnée en imaginant que vous retenez un besoin naturel. Chez l'animal, ce geste en retenue ramène la queue entre les jambes et arrondit le dos. Chez nous, il fait avancer le coccyx vers le pubis et fait ensuite tourner le bassin en rétroversion, amorçant un dos rond. Mais comme le haut du dos est plates omoplates "emboîtées"et que nous résistons en poussant sur le sommet de la tête, le dos rond ne peut se réaliser et vous arrivez à un dos plat bien construit et solide.

Faites le lien entre la sensation et la position dans l'espace des parties de votre corps, ressentir la face antérieure et postérieure de votre colonne vertébrale."

 

 (Ressentez l'alignement de chacune de vos vertèbres et l'étirement de toute votre colonne vertébrale comme ci-dessous- dos plat)

 etirement-dos-debout-mur-e1519726500380-300x174.jpg
Profitez du confinement pour marcher à 4 pattes à  la maison !

 

A bientôt ! 

                       Corinne

 

 

 

 


24/04/2020
1 Poster un commentaire

Cours de Yoga mars 2020

Trikonâsana

La posture du triangle

 

365217-la-posture-du-triangle-trikonasana-990x0-1.jpg

 

1- Selon l'école de Shri Mahesh :

Tri: trois ; Kona: angle 

Posture du triangle

Le triangle est formé par les deux jambes écartées. 

Il symbolise la trinité : Sat (existence), Chit connaissance) et Ananda (félicité)

Les mains et les pieds représentent le ciel (domaine spirituel) et la terre (domaine matériel). En touchant un pied d'une main, tout en levant l'autre main et le regard vers le ciel, l'adepte cherche à relier la matière et la spiritualité, à s'unir au cosmos.

Le traingle exprime également les 3 états de notre conscience, qui sont l'état d'éveil, l'état de rêve et l'état de sommeil profond.

Trikona  asana s'exécute avec douceur et lenteur. Si l'on désire trouver l'équilibre physique, psychique et spirituel, il faut respecter les 4 phases de la respiration lors de la réalisation de la posture.

 

20200305_154742.jpg

 

-Debout, les jambes tendues, écartées d'une distance égale à deux coudées.

-Inspirer en écartant les bras, buste droit, les mains au niveau des épaules.

-Expirer en inclinant le buste en avant et en poussant les fessiers vers l'arrière.

Les épaules légèrement plus hautes que le bassin, le dos droit, le menton rentré, ventre tenu. Inspirer et revenir à la position initiale.

-Expirer en penchant latéralement le corps sur le côté droit, le regard fixé sur le pied droit. Poser la main sur le pied droit.

-Tourner la tête et regarder la paume de la main gauche, bras tendu vers le ciel.

Le buste se rapproche de la cuisse, mains, bras et épaules sont sur la même ligne, à la  verticale du pied droit. 

Garder la posture en rétention poumons vides. (posture réalisée en 1mn) -

Si vous voulez rester plus longtemps dans la posture, respirez régulièrement au lieu de retenir le souffle.

Il s'agit d'une posture facile, qui comporte peu de contre-indication, sauf en cas d'arthrose de la hanche et de douleurs de l'articulation sacro-iliaque.

Source: "Yoga et Symbolisme" Shri Mahesh

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 

2- Selon l'école de B.K.S Iyengar :

Utthita Trikonasana  

Utthita : étendu, étiré.

Tri: trois   ;   kona: angle ;   Trikona : triangle

Cette posture debout est celle du Triangle étiré.

Cet asana tonifie les muscles des jambes, assouplit les jambes et les hanche, corrige toutes sortes de petites déformations des jambes et leur permet de se développer harmonieusement. Il soulage les douleurs du dos et les torticolis, renforce les chevilles et développe la cage thoracique.

 

Utthita Trikonasana.jpg

 

- Depuis la posture de la montagne... Inspirez profondément et, en sautant, écartez les pieds latéralement d'environ 1 m. 

Placez les bras à l'horizontale en alignement avec les épaules, les paumes de mains vers le sol.

- Tournez le pied droit de 90° vers la droite ; tournez  légèrement le pied gauche vers la droite, en gardant la jambe gauche étirée de l'intérieur et tendue au genou.

- Expirez, fléchissez le buste et le bassin vers la droite en approchant la main droite de la cheville droite. La main droite doit, si possible, s'appuyer complètement sur le sol.

- Etirez le bras gauche vers le haut en le plaçant en ligne avec l'épaule droite et étirez le buste. L'arrière des jambes, le dos et les hanches doivent être sur une même ligne.

Regardez le pouce de votre main gauche étiré au maximum.

Gardez le genou droit tout à fait tendu, en montant la rotule, et maintenez le genou droit face aux orteils.

- Restez dans cette position pendant une demi-minute à une minute, en respirant régulièrement et profondément. Puis ôtez la main droite du sol. Inspirez et revenez , bras à l'horizontale.

-Maintenant tournez le pied à gauche de 90° vers la gauche, gardez les jambes tendues aux genoux et inversez droite et gauche pour équilibrer la posture...Tenez la posture pendant le même laps de temps sur le côté gauche.

- Expirez et sautez pour revenir en Tadasana.

Source: "Bible du Yoga" B.K.S Iyengar 

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 Il existe d'autres variantes autour de la posture du triangle, mais n'oubliez pas d'y aller doucement en étant à l'écoute de votre ressenti personnel: l'asana ne constitue pas une prouesse physique, même si parfois les postures sont visuellement spectaculaires, l'essentiel ne se trouve pas à l'extérieur, c'est en vous que se trouve la richesse intérieure, uniquement en vous, ici et maintenant, dans un espace heureux !

 

Bonne pratique !

                        A bientôt !

                                        Corinne

 


06/03/2020
0 Poster un commentaire

Cours de Yoga Février 2020

 HALASANA    &    SARVANGASANA

 

      Sivananda-Yoga.jpg        yoga_chandelle_sarvangasana.png

Ce mois-ci je vous propose de mettre en lumière deux postures inversées:

La Charrue : Halâsana

et La Chandelle: Sarvangâsana

 

Selon les écoles, elles se placent juste avant ou juste après l'une de l'autre, en tout cas elles se suivent de très près !

Dans la pratique, ces deux postures peuvent parfaitement se combiner car elles s'articulent très bien entre elles. Il faut pour cela placer son attention au niveau de la colonne vertébrale, afin que la prise de posture, l'enchaînement qui suit et le retour à une posture neutre se fasse sans danger.

 

L'école Sivananda commence par la chandelle avant de passer à la charrue, et inscrit ces deux postures dans les 12 asanas de bases d'une pratique régulière:

-Sarvangâsana:

-Les bénéfices au niveau Physique:

-Le menton pressé contre la gorge, apporte un afflux sanguin

-Massage de glande thyroïde qui augmente son activité

-Apport de sang dans la CV , assouplissement et renfort des vertèbres 

-Prévient les varices et aide le retour veineux

-Renforce la sangle abdominale, et masse le coeur

-Les bénéfices au niveau mental:

-Combat la fatigue et la léthargie

-Aide en cas d'insomnie et de dépression

-Les bénéfices au niveau du prana:

-La conscience se situe à hauteur de la gorge, vishudda chakra (expression orale)

-Stimule l'énergie au niveau de l'estomac, de l'intestin, de la vessie, de la vésicule biliaire, du péricarde et des reins.

-Halâsana:

-Les bénéfices au niveau physique: 

-Stimulation du système nerveux, de la circulation sanguine

-Relâchement des tensions au niveau des cervicales

-Massage des organes internes qui agit sur les problèmes de digestion et de constipation.

-Les bénéfices au niveau mental:

 -Améliore la qualité du sommeil et Combat les insomnies

-Induit une détente  physique et  mentale

-Aide à développer un mental équilibré

-Les bénéfices au niveau du Prana ( énergie subtile):

-Fait circuler le prana dans la nuque, les cervicales et la gorge

-Stimule l'estomac, la rate, l'intestin, le coeur, le foie,la vésicule et les reins

 

                                   images (11).jpg    téléchargement (2).jpg

Tandis que l'Ecole de Shri Mahesh (F.F.H.Y) commence par la charrue avant de monter en chandelle... Selon lui avec la posture du Cobra,  Halâsana et Sarvangâsana  occupent une place de premier ordre parmi les 84 000 postures de Yoga, puisque les textes anciens les désignent comme étant les "rois des asanas"

 

Voici comment Shri Mahesh présente ces deux asanas dans son livre "Yoga et Symbolisme"

511ED1P2GXL._AC_UY218_ML3_.jpg

-Halâsana: 

Hala: charrue

-La respiration est naturelle...

- Au niveau du symbolisme, cette asana "développe les potentialités latentes et la créativité, clarifiant le mental avant d'étendre ses bienfaits au corps et à l'intellect... 

Le nom de cette posture découle de la ressemblance avec la charrue, mais aussi des qualités qu'elle évoque: profondeur, rectitude, fertilité et abondance... Cet asana est une des bases de la philosophie du Yoga."

- Au niveau de la concentration, "diriger son attention sur Anahata Chakra, le coeur, centre d'énergie lié à la dévotion."

-Au niveau physiologique," la pratique de la posture permet d'étirer toute la région postérieure du corps, depuis le cou jusqu'aux talons... Cet assouplissement libère les profondes tensions musculaires dorsales...Le corps doit être le plus solide possible, ce que l'on obtient par l'extension complète des membres inférieurs et par la position des pieds, le plus éloignée possible de la tête."

-La prise de posture:

1-Sur le dos, bras le long du corps, menton rentré

2-Inspirer: les paumes de mains appuient sur le sol, le bassin bascule, les jambes viennent à la verticale.

3-Expirer: les jambes descendent derrière la tête, la nuque reste étirée sur le sol.

4-Poser les pointes de pieds au sol, puis le dos des pieds au sol.

5- Pour revenir, amener les genoux sur le front, et garder le contact front/genoux le plus longtemps possibles, tandis que la CV se déroule au sol doucement, le mouvement étant contrôlé par l'appui des mains au sol.

Sarvangâsana:

Sarva: Tout     Anga: corps    "Posture de tout le corps à l'envers"

-La respiration est "lente et régulière... au niveau des côtes, renforcement musculaire du diaphragme" 

-Au niveau du symbolisme:

"Sarvangâsana active les 5 airs vitaux et contrôle ainsi les organes de l'action, de même que toutes nos manifestations mentales...Cet asana exprime l'équilibre du corps, la paix de l'esprit et la spiritualité de l'âme. Il est unique dans le yoga car il symbolise la parfaite harmonie de l'homme et de l'univers".

-Au niveau de la concentration:

-"Respirer en regardant ses orteils"

-Au niveau physiologique:

"Le retour veineux sera considérablement favorisé au niveau des membres inférieurs, des organes du petit bassin et des viscères abdominaux, tandis que l'afflux artériel se trouvera augmenté au niveau des membres supérieurs et surtout de la tête... 

 

Conseil: fermer les yeux pour ne pas être tenté de regarder autour de vous, ainsi vos cervicales resteront bien dans l'axe de votre CV, bien protégées.

Attention : Les femmes qui ont leur règles s'abstiendront de faire des postures inversées, ainsi que les personnes ayant de gros problèmes au niveau du dos (rhumatismes).

Quitter la posture des l'apparition de troubles de la vue, de l'audition, de maux de tête...

 

6143ba7d45cb40f22b69af484b4daa76.jpg

Pratiquez ces deux postures et voyez dans quel sens, elles vous paraissent le mieux s'enchaîner !

                      A bientôt !

                                        Corinne

 


11/02/2020
0 Poster un commentaire

Sur votre tapis de Yoga en janvier 2020...

centre_final-1-1024x744.jpg

 

 

"Siddhâsana"

 

Pour débuter l'année 2020 , j'ai choisi de présenter "La posture parfaite".

Mes recherches sur le sujet m'ont conduit tout droit vers B.K.S Iyengar, grand maître de Yoga,

si parfaitement investi dans la posture qu'il ne fait plus qu'Un avec l'asana.

 

 Petit Lexique

-"Siddha" :

Un sage, voyant ou prophète. Egalement une créature semi-divine d'une grande pureté et

d'une grande sainteté.

-"Asana": 

Posture. C'est le 3ème membre ou pilier du Yoga.

-"Samâdhi":

Etat dans lequel le disciple est uni avec l'objet de sa méditation, l'Esprit Suprême qui imprègne l'univers.

Il éprouve alors un sentiment indicible de joie et de paix.

-"Brahman":

L'Esprit Suprême, la cause de l'univers, l'esprit imprégnant tout l'univers.

-"Atman":

L'Ame Suprême ou le Brahman.

-"Prâna":

Souffle, respiration, vie, vitalité, vent, énergie, force. Désigne également l'âme.

 

Ce que disent les textes anciens:

"Quand on a maîtrisé Siddhâsana, le Samadhi vient naturellement et sans effort apporter son enchantement."

-"L'âme possède trois avastha ou états qui sont eux-mêmes compris dans un quatrième. 

Ce sont les états de veille, de rêve et de sommeil et ce qui est appelé Turiya. 

-Le premier état est celui de plein éveil, où le soi est conscient du monde des objets ordinaires. Il s'intéresse aux chose ordinaires. Ici prédomine la dépendance du corps.

-Le second état est celui de rêve, où le soi s'intéresse à des choses subtiles, façonnant pour lui-même un monde de formes nouvelles à partir d'éléments provenant de ses expériences vécues. On dit que l'esprit erre librement, détaché des sujétions du corps.

-Le troisième état est celui du profond sommeil, où nous n'avons ni rêves ni désirs. On l'appelle susupti. On dit que dans cet état l'âme s'unit temporairement avec le Brahman et goûte la béatitude. Dans le sommeil, l'homme est élevé au-dessus de tout désir, et libéré des tourments de l'esprit... Bien qu'enchaînée au corps, l'âme est, par nature, divine. Dans le sommeil, on dit q'elle est libérée de ses attaches corporelles et regagne sa propre nature. Mais cela, cet état de sommeil éternel sans rêves est peu distinct de la véritable inconscience...

-L'état le plus élevé n'est pas celui de sommeil sans rêves, mais un autre, un quatrième état de l'âme, un état de pure conscience intuitive où on ne connaît ni objet interne ni objet externe. Dans le profond sommeil, l'esprit réside en un lieu situé loin au-dessus de la vie changeante des sens, en union parfaite avec le Brahman. L'état de turiya fait ressortir l'aspect positif de ce qui est négatif dans l'état de profond sommeil."

"-Cette quatrième condition est décrite dans la Mandukya Upanishad (texte védique de l'Inde ancienne) de la façon suivante: "Le quatrième état, dit le sage, n'est pas une expérience subjective, ni une expérience objective, ni quelque chose d'intermédiaire ; ce n'est pas non plus un état négatif où il n'y a ni conscience ni inconscience. Ce n'est pas une connaissance des sens, ni une connaissance relative, ni encore une connaissance déductive. Au-delà des sens, au-delà de l'entendement, au-delà de toute expression se trouve le quatrième état. C'est la conscience universelle pure, où toute perception du monde et de la multiplicité est complètement effacée. C'est le bien suprême. C'est l'Un sans second. C'est le Soi. Ne cherchez que cela !"-

La Hatha Yoga Pradipika précise: "Raja-yoga (Yoga-Royal), Samadhi, Unmani, Manomani, Immortalité, Concentration, Sunyasunya (vide et cependant non vide), Parama Pada (l'Etat Suprême), Amanaska (l'arrêt du fonctionnement de l'esprit), Advaita (la non-dualité), Niralamba (sans support), Niranjana (pur), Jivanmukti (l'état d'émancipation), Sahajavastha (l'état naturel), et Turya (littéralement : le Quatrième), tous ces mots signifient la même chose. 

Comme un grain de sel jeté dans l'eau s'unit à elle et devient un avec elle, ainsi l'esprit s'unit-il à l'Atman ; une telle union est Samadhi. Quand Prana et manas (l'esprit) sont absorbés, il se développe une harmonie qui est appelée Samadhi."

 

Les bienfaits de la posture:

- La position assise permet au corps de se reposer, tandis que l'esprit garde son attention et son agilité grâce à la position croisée des jambes et à la verticalité du dos. Cet asana est également recommandé pour la pratique du pranayama (contrôle du souffle) et de la méditation. 

- Du point de vue purement physique, cet asana est excellent pour assouplir les genoux et les chevilles. 

Il provoque un afflux de sang dans la région lombaire et dans l'abdomen et il tonifie la partie inférieure de la colonne vertébrale et les organes abdominaux.

 

Technique:

1-Asseyez-vous sur le sol,les jambes allongées droit devant vous.

2-Pliez la jambe gauche au genou. Prenez le pied gauche avec les mains, placez le talon près du périnée et appuyez la plante du pied gauche contre la cuisse droite.

3-Pliez maintenant la jambe droite au genou et placez le pied droit sur la cheville gauche en appuyant le talon droit contre le pubis.

4-Placez la plante du pied droit entre la cuisse et le mollet gauches.

5-Ne mettez pas de poids sur les talons

6-Tendez les bras devant vous et posez l'arrière des mains sur les genoux, paumes tournées vers le haut. Joignez les pouces et les index en laissant les autres doigts étendus.

7-Conservez cette position aussi longtemps que vous le pouvez en gardant érigés le dos, le cou et la tête. Maintenez le regard tourné vers l'intérieur, comme si vous fixiez l'extrémité de votre nez.

8-Relâchez les pieds et relaxez-vous pendant quelques instants. Puis reprenez la posture pour la même durée en plaçant, cette fois, le talon droit, le premier, près du périnée et le pied gauche sur la cheville droite, comme décrit plus haut.

 

Textes et Photographie extraits de la "Bible du Yoga"  de B.K.S Iyengar

Livre de référence à avoir dans sa bibliothèque !

 

 A bientôt !

Corinne

téléchargement (2).jpg


17/01/2020
0 Poster un commentaire