VOYAGES EN EQUILIBRE...

- AVRIL


Le Chakra du coeur

images (1).jpg

 

Le Chakra du coeur "Anahata"est le

Siège de l'Amour Inconditionnel 

Il se situe à hauteur de la poitrine : c'est le 4 ème Chakra ,

point d'équilibre entre les chakras "inférieurs" et les chakras "supérieurs",

comme le montre le schéma ci-dessous.

 

c173fd452e505e763adadfb51b5f35ef.jpg

 

 

Il est le maître de tous les chakras, car c'est en lui que naît l'harmonie,

c'est lui  qui transforme l'ombre en lumière,

C'est lui qui s'ouvre et accueille sans jugement la vie sous toutes ses formes,

c'est lui qui éveille la conscience, et qui diffuse dans tout notre être l'Amour...

 

C'est lui qui transforme le souffle en énergie positive, le prana,  le souffle vital qui nous nourrit et qui nous libère de toutes nos tensions:

-Quand vous respirez en pleine conscience, vous dites à la vie:

"J'accueille la vie, j'aime la vie, je mérite la vie, je mérite d'exister, je m'aime".

Le coeur est un lieu de transcendance, il reconnait la souffrance, l'absorbe et la transforme en énergie positive. 

 

images (25).jpg

 

C'est une démarche, un cheminement, une prise de conscience, un long travail en toute humilité pour apprendre à se connaitre et à reconnaître au plus profond de nous le Coeur physique (l'Amour Inconditionnel), le Coeur karmique (les blessures fondamentales) et le Coeur spirituel ( l'élévation de la conscience) .

Lorsque ces 3 Coeurs fusionnent , vous vous libérez de tous vos conditionnements, vous vous affranchissez de tous les regards extérieurs, de toutes attentes, de toute illusion, de tout asservissement pour retrouver l'essence de votre vraie nature et votre propre identité.

 

"Imaginez que vous êtes dans un puits, il y a une échelle et vous montez à cette échelle. Au-dessous de vous, il y a l'obscurité, l'ombre. Au-dessus de vous, il y a la lumière.

Vous montez un, deux barreaux de cette échelle: Au-dessous de vous,vous percevez toujours l'ombre et au-dessus toujours la lumière. Pourtant, vous vous êtes élevé, vous avez traversé l'ombre, vous avez rencontré la lumière. Ainsi qu'est l'ombre, sinon simplement quelque chose que vous n'avez pas encore mis en lumière et transmuté ? ".

 

images (23).jpg

 

 

 

La douleur existe. Choisir de rencontrer sa douleur sans être une victime, sans accuser l'autre, sans se nourrir de ressentiment, sans projeter sa colère sur l'autre...permet de se rencontrer soi-même en allant puiser des forces insoupçonnées au plus profond de soi .

C'est cette force d'Amour en vous, qui va vous permettre d'identifier vos blessures, de les transcender et d'avancer sur le chemin de la guérison.  

 

Il faut faire un travail sur soi-même pour réussir à reconnaître que vous êtes blessé. En identifiant la douleur sans pour autant vous y attacher, vous la mettez à distance de manière à ce qu'elle ne puisse plus vous atteindre.

 

 - Lorsque vous êtes durement confronté à vos blessures en lien avec une personne, visualisez-la mentalement et récitez cette Prière de Pardon:

"S'il y a quelqu'un ou quelque chose qui m'a blessé dans le passé,

Que j'en ai connaissance ou non, je pardonne et je libère;

Si j'ai blessé quelqu'un ou quelque chose dans le passé,

Que j'en ai connaissance ou non, je pardonne et je libère.

Pour le bien le plus élevé des autres et de moi-même."

( Reçue et transmise par Mary Parker et Don Ernesto Ortiz)

 

La méthode Ho'oponopono issue des anciens sages d'Hawaï, offre de travailler sur soi  en récitant simplement cette phrase chargée d'ondes positives qui vont changer votre manière de voir et de ressentir les choses dans vos interactions avec autrui :

"Pardon, je suis désolé, merci, je vous aime."

 

 

images (24).jpg

 

Enfin, Anahata Chakra" le non-frappé "est le lieu où résonne le son perpétuel du OM, le mantra universel.

Ce mantra AUM, germe du son originel qui englobe la trimurti hindoue (Brahma le créateur, Vishnou le conservateur et Shiva le destructeur) s'harmonise avec les battements du coeur...

-Pour maintenir un coeur joyeux, chantez le OM, ressentez en vous et tout autour de vous le son vibratoire de l'Amour infini...

-En cas de peine, de tristesse:

Posez la main droite, la main de votre conscience sur votre coeur. Soutenez-le aussi longtemps que vous en ressentez le besoin.

Posez la main gauche, la main du coeur et laissez vos doigts insuffler la lumière en ouvrant les portes qui emprisonnent le Chakra du coeur.

-Gardez le coeur ouvert en prononçant ces paroles comme un mantra:

"Toute pensée, acte, parole ou geste émis contre moi par qui que ce soit, retourne à son expéditeur, transmuté en amour inconditionnel."

 

-Pour maintenir une posture d'ouverture physique, ouvrez les mains (qui sont le prolongement du coeur) les doigts écartés, décroisez les bras comme vous le feriez avec des ailes, observez la grande ouverture au niveau de la poitrine et du coeur, respirez profondément en ayant conscience d'accueillir et de partager l'Energie vitale, le Prana.

 

 

-Ouvrage de référence: "Le secret de vos chakras" Helvise Gallet

 

 

 vz-BDB3A0C5-6525-4D96-B952-FB7DBB87A85F.jpeg

A bientôt ! 

               Corinne


02/03/2022
2 Poster un commentaire

Les Quatre Accords Toltèques- 2ème partie

 

 

1425.jpg

 

 

Le premier accord Toltèque: 

5-20200524164705045-page-001 (1).jpg "Que ta parole soit impeccable".

 

 

images (7).jpg

 

Le second accord Toltèque:

thumbnail_4-20200524164746075-page-001.jpg

"Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle".

 

 

images (7).jpg

 

Le troisième accord Toltèque:

thumbnail_3-20200524164813312-page-001.jpg

"Ne faites pas de suppositions".

 

 

images (7).jpg

 

Le quatrième accord Toltèque:

thumbnail_2-20200524165130542-page-001.jpg

"Faites toujours de votre mieux".

 

 

images (7).jpg

 

Si vous rompez un accord, recommencez le lendemain, et à nouveau le jour suivant... 

Si votre parole est impeccable, si vous ne faites jamais une affaire personnelle de quoi que ce soit, si vous ne faites aucune supposition, si vous faites constamment de votre mieux, alors votre vie sera magnifique. 

 

 - La voie Toltèque de la liberté: Briser les vieux accords

La véritable liberté est de pouvoir être libre d'être qui nous sommes vraiment.

Qui nous empêche d'être libres à part nous-mêmes ?

L'enfant ne se soucie pas d'hier, de demain, des responsabilités... Il vit pleinement et simplement l'instant présent avec joie ,sans se fixer de limites.

L'adulte a oublié son vrai moi, sa liberté d'être lui même sans avoir à jouer un rôle dans la société. Il est devenu sérieux, responsable, domestiqué, prisonnier.

Or la première étape vers la liberté passe par la prise de conscience de cette souffrance qui nous empêche de nous exprimer.

Le rêve de la planète n'est qu'un rêve, il n'est pas réel, c'est juste un système de croyance.

 

Il y a trois maîtrises pour conduire les êtres à devenir sages, sauvages et libres:

-La maîtrise de l'Attentionc'est être conscient de qui l'on est vraiment, avec tout son potentiel.

-La maîtrise de la Transformation, c'est comment changer, en se libérant de la domestication

-La maîtrise de l'Intentionc'est la vie elle-même, l'amour inconditionnel, Dieu.

La liberté que nous recherchons, c'est d'utiliser notre propre esprit et notre corps, de vivre notre propre vie, et non celle du système de croyances de la société.

 

Apprendre ou réapprendre, comme les enfants qui se rebellent, à dire Non ! 

C'est déclarer la guerre, ne pas se soumettre, c'est conquérir notre indépendance, notre droit a utiliser notre propre esprit et notre propre cerveau.

Le guerrier dans la tradition chamanique est celui qui se bat contre l'oppression pour la liberté en faisant face à ses peurs.

Enfant vous avez conclu des accords en étant innocent, maintenant que vous voilà adulte vous avez le choix de conclure de nouveaux accords avec vous -même et ce en toute conscience.

Vous devenez un Maître de la Transformation, en modifiant les accords basés sur la peur qui vous font souffrir et vous limitent et en reprogrammant votre esprit, à votre manière.

Tout ce processus de réappropriation de son vrai soi prend du temps, et il faut se montrer patient et indulgent envers soi-même, ne pas se juger, rester positif et s'encourager en se disant qu'on a fait le bon choix, qu'on est sur la bonne voie...

 

C'est la répétition qui fait le maître.

J'aime cette citation qui illustre très bien le travail à accomplir jour après jour:

"Hâtez-vous lentement; et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage: Polissez-le; Ajoutez quelques fois, et souvent effacez. " Nicolas Boileau  écrivain, poète, traducteur français (1636-1711)

 

Il est difficile d'abandonner la colère,la haine, la jalousie, la trahison, l'auto-apitoiement, la tristesse ... ces émotions négatives véhiculées par la peur sont des casseroles qui nous suivent depuis si longtemps en nous vidant de toute notre énergie. La prise de conscience consiste à se rendre compte que ces croyances sont toxiques, et à entamer une cure de désintoxication pour renaître en contrôlant ses émotions.

La guérison passe par le pardon. On doit pardonner à tous ceux qui nous ont fait du tort, non parce qu'ils le méritent, mais parce qu'on s'aime tellement soi-même, qu'on ne veut plus continuer à payer pour les injustices passées.

Pardonner c'est décider de ne plus être Victime. Le pardon est la clef pour s'accepter tel que l'on est vraiment sans avoir mal, sans souffrance.

 

Contrôler ses émotions demande de la discipline:

Une victime réprime ses émotions par peur. 

Un guerrier sait gérer ses émotions, il les contient,

les contrôle pour les exprimer au bon moment.

 

Nous devons être conscients que seul le présent nous permet d'être vivant.

Voici ce que l'Ange de la mort nous enseigne, dans la voie Toltèque. Il vient à nous et nous dit: - Vois-tu, tout ce qui existe ici m'appartient; ce n'est pas à toi. Ta maison, ton conjoint, tes enfants, ta voiture, ta carrière, ton argent: tout m'appartient et je peux te le reprendre quand je veux, mais pour l'instant tu peux en faire usage."

L'ange de la mort nous apprend à vivre au présent, libre et sage.

 

6105Q3IWb+L._SY500_.jpg
Il est facile de faire le rapprochement entre cet enseignement et celui du Yoga , tous deux tendent à réveiller la conscience individuelle en développant la discrimination au sens littéraire ( discerner, distinguer les choses les unes des autres), voir ce qui est réellement, sans jugement.

 

Intériorisation et Relaxation : "Le Paradis sur Terre"

"Fermez les yeux, utilisez votre esprit, votre imagination et vos émotions pour rêver le paradis sur terre.

Imaginez que vous avez la permission d'être heureux et de jouir pleinement de votre vie.

Imaginez-vous vivre sans craindre d'être jugé par autrui.

Imaginez-vous vivre sans juger les autres.

Imaginez-vous vivre sans craindre d'aimer et de ne pas être aimé.

Imaginez-vous vivre sans avoir peur de prendre des risques et d'explorer la vie

Imaginez que vous vous aimez tel que vous êtes. 

Visualisez-vous en train de vivre une nouvelle vie, un nouveau rêve, une vie dans laquelle vous n'avez pas à justifier votre existence et où vous êtes libres d'être qui vous êtes vraiment.

Vous vivez pleinement, libre et heureux, sans conflit, sans crainte, sans jugement, détaché, dans le respect des autres et de ce que vous êtes, sans honte, sans avoir à vous justifier.

Imaginez-vous parcourir et explorer le monde le coeur totalement ouvert, sans aucune crainte de vivre la vie que vous avez choisie, ni de mourir.

Vous vous aimez tel que vous êtes. Vous aimez votre corps, vous aimez vos émotions. Vous êtes parfait comme vous êtes. 

 

Vous percevez de l'amour dans tout ce qui vous entoure. Vous percevez directement l'amour en toute chose, y compris en vous-mêmes.

C'est un état de grâce, de béatitude, que de vivre le rêve du Paradis.

Vous flottez dans les nuages, et percevez l'amour où que vous alliez.

Vivre ce rêve est du domaine du possible, il suffit pour cela de faire de l'amour votre mode de vie.

C'est un choix de vie: Vous pouvez ne pas avoir de raison d'aimer et pourtant décider d'aimer parce que l'amour vous rend tellement heureux !

La recherche du bonheur, c'est notre Paradis perdu.

Moïse en parlait comme de la Terre Promise

Bouddha l'appelait Nirvana

Jésus, le Paradis

et les Toltèques, un Nouveau Rêve.

Il est possible que nous ne puissions échapper à la destinée humaine, mais nous avons le choix entre souffrir de cette destinée ou en jouir.

Posez-vous la question : Quel est mon choix ?

 

Lorsque vous maîtrisez les quatre accords Toltèques, 

Le rêve que vous vivez est votre propre création,

C'est votre perception de la réalité et vous pouvez la changer à tout moment.

Vous avez le pouvoir de créer l'enfer, 

Comme vous pouvez créer le paradis.

 

Asseyez-vous, fermez les yeux, ouvrez votre coeur, et ressentez tout l'amour qui en émane...

Concentrez votre attention sur vos poumons, comme si eux seuls existaient.

Ressentez le plaisir qu'ils ont à se dilater pour satisfaire le besoin le plus important du corps: celui de respirer.

Inspirez profondément et sentez vos poumons se remplir d'air.

Sentez que l'air n'est rien d'autre que de l'amour.

Observez le lien existant entre l'air et les poumons, un lien d'amour.

Emplissez vos poumons d'air, jusqu'à ce que votre corps ait besoin de l'expulser.

Expirez, et à nouveau ressentez le plaisir que cela procure.

Car chaque fois que l'on satisfait un besoin humain, on en tire du plaisir.

Respirer, procure beaucoup de plaisir, le simple fait de respirer suffit à nous rendre pleinement heureux, à jouir de la vie. 

Sentez le plaisir que vous avez à être vivant, à ressentir de l'amour...

Respirez l'amour en portant votre conscience sur Anahata Chakra, le siège des émotions, la caverne du coeur, là où résonne le OM, le son perpétuel."

                                                    

OM Shanti

 

images (1).jpg

 

 Les textes de cet article sont extraits de ce très beau livre, joliment illustré, que je vous recommande vivement !

C'est un ouvrage inspirant à garder à portée de main, pour se remémorer les 4 accords qui forment un cadre de bonne conduite envers les autres et envers soi-même, tout comme les Yamas et les Niyamas du Yoga de Patanjali. 

Laisser infuser et se diffuser en vous et tout autour de vous les ondes positives qui émanent de ces 4 accords, c'est toute la magie de cette philosophie d'amour avec un grand A.

 

M02889112918-large.jpg

 

A bientôt ! 

                  Corinne


08/04/2021
0 Poster un commentaire

Expérimenter le pouvoir des formes et des couleurs !

images (20).jpg

 

Bonjour ! 

Pardon pour le retard dans nos rendez-vous Yoga ...

J'ai pris la liberté de ralentir.  Après ce Covid 19 qui nous a confiné de force à la maison, beaucoup se sont empressés de déborder d'activité comme pour compenser, voir rattraper, le temps qui leur semblait perdu. J'ai eu envie de faire l'inverse et de prolonger encore un peu la parenthèse... 

Les habitudes ont la vie dure et reviennent très vite se réinstaller dans nos vies tôt ou tard... Mais, j'ose espérer qu'il nous restera quelque chose de positif, une prise de conscience nouvelle, une écoute attentive à ce que nous vivons et à ce qui se passe tout autour de nous.

J'ai choisi en ce printemps 2020 de marcher en pleine conscience dans la nature, de randonner à mon rythme avec des bâtons et puis de colorier des Mandalas, en me laissant simplement guider par les formes et les couleurs, sans réfléchir davantage, juste assembler, marier, créer, mélanger les couleurs ... 

Ressentir l'harmonie, l'équilibre et le calme... Etre présente, ici et maintenant.

Au mois de Juin, je me suis fait du bien, tout simplement.

 

Les Mandalas sont des supports de méditation dont les formes géométriques symbolisent et expriment avec force la  réalité de l'Univers manifesté. 

Mais ce n'est pas le sujet de notre expérience du moment. Nous nous prenons juste plaisir à colorier avec attention, en profitant pleinement de l'instant présent.

 

Mother-Nature-Gaia-Orion-2.jpg  téléchargement.jpg  thumbnail_1-20200520060906622-page-001[16429].jpg

thumbnail_3-20200524164813312-page-001.jpg  thumbnail_4-20200524164746075-page-001.jpg  thumbs_coloriage-enfant-mandala-toutankhamon.jpg

images (12).jpg  flowers.jpg  images (1).jpg

 

32541008_188969555261361_4623860137587638272_n.jpg  images (14).jpg 5-20200524164705045-page-001 (1).jpg


 téléchargement (2).jpg   images (9).jpg   images (21).jpg

 

images (7).jpg

Dessinez, coloriez ces diagrammes sacrés en pleine conscience.

Si vous voulez expérimenter plus profondément, il y a deux manière d'appréhender le Mandala:

-Soit vous partez du centre et vous progressez vers les bords extérieurs du dessin

en ressentant la force centrifuge qui vous relie à l'Univers ( du microcosme vers le macrocosme)

Respirez... Inspirez profondément et ressentez ce sentiment d'expansion, d'ouverture sur le monde....

-Soit vous partez des bords extérieurs en vous rapprochant du centre, vous

ressentez alors la force centripète qui mène à l'Unité (du macrocosme vers le microcosme)

Respirez... Expirez profondément en ressentant le phénomène de résorption, de repli vers votre refuge personnel ...

 

Quel que soit le chemin de vie emprunté, il nous fait prendre conscience de notre intériorité et de l'interdépendance qui nous lie les uns les autres, du plus petit au plus grand.

Nous avons tous un rôle à jouer dans l'Univers, nous faisons partie d'un TOUT.

 

Votre Mandala terminé, le dernier trait de crayon tracé : L'image réalisée est complète, unifiée, centrée, elle correspond à votre ressenti dans l'instant. 

 

Séquence admiration !

 

4284385_Mandala-du-OM.jpg

 

Namasté

 

A bientôt ! 

           Corinne

 


23/07/2020
0 Poster un commentaire

Les Quatre Accords Toltèques - 1ère partie


ob_fb98d5_carte-1.jpg

 

Un peu d'histoire: Qui étaient les Toltèques ?

 

 Toltèque: maître bâtisseur, artisan, artiste.

 

Plus de 800 ans après leur disparition brutale et inexpliquée, ces bâtisseurs réputés continuent à faire parler d'eux :

 

 Les Toltèques ont régné entre 900 et 1200 au Mexique. Entre le Xe  et le XIIe siècle la civilisation Toltèque est à son apogée et s'étend depuis la région de Mexico jusqu'au Golfe du Mexique. Lorsque les conquistadors Espagnols abordent en Amérique centrale précolombienne en 1519, les Toltèques ont depuis longtemps laissé la place aux Aztèques. 

 

2006.017.065.jpg
 

A cette époque, les Aztèques se revendiquaient comme les dignes descendants des Toltèques qu'ils glorifient en ces mots: " Les Toltèques étaient sages. Leurs oeuvres étaient toutes bonnes, toutes parfaites, toutes admirables, toutes merveilleuses... Ils ont inventé l'art de la médecine...Et ces Toltèques étaient très sages, car c'étaient des penseurs, car ils ont inventé le décompte des années... Ces Toltèques étaient justes. Ils n'étaient pas trompeurs. Leurs mots étaient des mots clairs... Ils étaient grands, ils étaient plus important que les gens d'aujourd'hui... Ils étaient très pieux... Ils étaient riches."

 

280px-Telamones_Tula.jpg

 

Il apparaît aujourd'hui que ce récit est plus proche du mythe que de la réalité.

Les informations sur la civilisation Toltèque sont assez controversée dans le milieu des chercheurs et archéologues. L'existence d'un empire Toltèque qui se serait étendu sur une grande partie du Mexique n'est pas prouvée. Comme les Aztèques, les Mayas se prétendirent aussi descendants des Toltèques.

Ce qui est incontestable c'est que Toltèques, Aztèques et Mayas avaient de nombreux points communs :

-Au niveau culturel on trouve des similitudes dans l'architecture monumentale, pyramide, autels, les hiéroglyphes, l'art des bas reliefs, la sculpture de stèle, la ciselure du jade, le décompte du temps et du calendrier.

-Au niveau de l'ordre social on retrouve chez ces trois civilisations une organisation de type féodale, avec de grands guerriers, de grands prêtres ou chamanes qui communiaient avec les Dieux et la Nature.

Les Toltèques étaient aussi des artisans exceptionnellement doués et raffinés sur le plan artistique et intellectuel: peintres, sculpteurs, architectes, pictographes ont magnifié la culture amérindienne. 

 

A Tula leur capitale ont été découverts de splendides vases d'albâtre ou de cristal de roche, ainsi que des ornements précieux faits de coquillages, de pyrite et de turquoise... On doit aux Toltèques la découverte de la mosaïque.

Tula était une ville de 14 km 2 abritant selon un mythe, un palais "recouvert d'or, de pierres précieuses, de plume multicolores et de coquillages marins."

On y trouve des "colonnades rondes ou carrées", ainsi que "Les Atlantes" ces colosses de pierre hauts de 4,60 m. Ces piliers soutenaient le toit d'une salle au sommet d'une pyramide à quatre degrés.

 

1425.jpg

 

 Les Toltèques initièrent aussi les jeux de balle ( 3 kilos de caoutchouc) dans des stades.

La balle symbolisait par sa trajectoire la course du soleil qui ne doit jamais s'arrêter, sous peine de mort... Le capitaine de l'équipe perdante était souvent sacrifié, et parfois les vainqueurs demandaient l'honneur d'être mis à mort afin d'accéder à l'au-delà comme des guerriers tombés au combat.

 

280px-Quetzalcoatl_1.jpg

C'est à Tula que régnait le sage Quetzalcoatl "le Serpent à plumes", à la fois roi, prêtre et divinité astrale. Sous son règne les sacrifices humains se généralisèrent et Tula fut ensanglantée par les guerres, les prisonniers, les volontaires qui se sacrifiaient pour offrir de l'énergie et perpétuer la vie. Les Toltèques peuvent à de nombreux égards nous sembler ( à nous occidentaux) cruels et violents si on ne prend pas en compte leur conception de l'Univers. Dans les mythologies occidentales, ce sont les Dieux qui président à la marche du monde, chez les Toltèques ce sont les hommes qui ont pour mission de veiller à ce que le Soleil ou la pluie ,qui ne sont pas éternels, soient alimentés en énergie que leur cycles se perpétuent...et pour cela il faut du sang, des sacrifices humains.

Les bas reliefs sur les monuments en témoignent, on y voit des coyotes, jaguars, aigles, se repaître de coeurs humains ou bien des serpents poursuivre et dévorer des squelettes (le mur des serpents).

 

220px-Busto_quetzalcóatl_en_Teotihuacán_(cropped).jpg

 La civilisation Toltèque n'est pas la première à avoir disparu aussi brutalement. En 200 avant J-C la cité de Teotihuacan qui comptait 200 000 habitants et était la plus grande ville du monde à son époque, s'est elle aussi effondrée entre le VIe et le VIIe siècle, sans que l'on sache vraiment si c'était à cause des révoltes contre le pouvoir, de la population trop nombreuse, de l'invasion d'un peuple voisin, d'une catastrophe écologique,  ou d'un bouleversement climatique...

Ce dont on est sur c'est qu'à Tula, en 1168 des envahisseurs ont mis le feu à la ville, comme en témoigne le "Palais brûlé".

 

cite-tolteque-de-tula_1_croped.jpg

Les chroniques anciennes racontent une histoire plus poétique quant à la fin de la civilisation Toltèque: 

-Le sage Quetzalcoatl, dieu-prêtre de la Fertilité agraire et de la Richesse, aurait été trompé par son rival, le belliqueux et malveillant sorcier Tezcatlipoca, qui l'aurait amené, par ruse, à coucher avec sa propre soeur. Vaincu, horrifié d'avoir enfreint son idéal de chasteté, Quetzalcoatl se serait enfui vers l'est, et aussitôt la sécheresse se serait abattue sur la région de Tula. Les temples ont été détruits, les épineux ont dévoré les cultures, et les oiseaux au ramage lumineux se sont envolés à plus de cent lieues, laissant Tula revenir à l'état sauvage...

 Article de référence de Pierre ANTILOGUS - magazine GEO- 09/10/2018 

 

225px-Pirámide_tula.jpg

 De cette civilisation,  nous est parvenue une philosophie de vie ancestrale et pourtant étrangement moderne puisqu'on pourrait parler d'une technique de développement personnel qui s'appuie sur un contrat de confiance avec soi-même pour s'affranchir des règles de vie de la société.

Ce développement passe par une prise de conscience de notre condition actuelle et pose les bonnes questions concernant nos aspirations personnelles :

Qui voulons- nous être ? Comment voulons-nous vivre ?

Comment faire pour pour changer de vie ? 

 

200px-Chichén_Itzá_Goal.jpg

  

"Les quatre accords Toltèques"  ou la voie de la liberté personnelle

 

- A travers toute le sud du Mexique, vivaient les Toltèques, des femmes et des hommes qui avaient une grande connaissance spirituelle, scientifique et artistique. L'ancienne cité des pyramides Teotihuacan était décrite comme le lieu où l'homme devint Dieu.

Les Naguals, les maîtres, ont préservé et transmis secrètement à leurs élèves la sagesse ancestrale de génération en génération, jusqu'à nos jours.

 

4578396-6855290.jpg

 Don Miguel Ruiz, est né au Mexique en 1952, sa mère curandera (guérisseuse) et son grand-père nagual (chaman) lui transmettent leur savoir ancestral , tandis qu'il étudie la médecine et devient chirurgien. Dans les années 70, une expérience de mort imminente suivie d'une expérience extra-corporelle changent sa vie. Il se consacre dés lors à la maîtrise de la sagesse ancestrale. Devenu nagual de la lignée des Chevaliers de l'Aigle, il nous fait partager cet enseignement des anciens Toltèques, véritable mode de vie d'amour qui conduit vers le bonheur en nous libérant du sentiment de peur induit par le conditionnement collectif "Le rêve de la planète".

 

200px-AtlanteDetail-Tollan-Xicocotitlan-Hidalgo_Mexico.jpg
-Tout ce qui existe est une manifestation de ce seul être vivant que l'on appelle Dieu... Et il réalisa que tous rêvaient, mais sans conscience, sans savoir vraiment qui ils étaient.  

"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous. Cette fumée est le Rêve, et le miroir c'est nous, le rêveur."

L'esprit humain tout entier est un brouillard, appelé Mitote par les Toltèques. En Inde on donne au Mitote le nom de Maya, l'illusion. C'est l'idée que se fait la personnalité du Je suis. Tout ce que vous croyez à propos de vous même et du monde, tous les concepts et es programmes que vous avez en tête, tout cela est Mitote. Etre simplement soi-même, est notre plus grande peur. Les humains se punissent indéfiniment, à défaut d'être ce qu'ils croient devoir être. L'idée que l'on se fait de la perfection (à laquelle il est impossible de se conformer) est la raison du rejet de soi-même.

 

-Le processus de Domestication et le Rêve de la Planète. Nous naissons avec la capacité d'apprendre comment rêver, et les humains qui nous précèdent nous apprennent à le faire de la façon dont rêve la société. Lorsque nous étions enfant, les adultes ont capté notre attention et introduit des informations dans nos esprits par la répétition.

Quatre-vingt-quinze pour cent des croyances que nous avons gravées dans notre mémoire ne sont que des mensonges, et nous souffrons de croire ces mensonges. 

Toute l'humanité est à la recherche de la vérité, de la justice et de la beauté. Nous sommes constamment en quête de vérité parce que nous ne croyons qu'aux mensonges gravés dans notre esprit. Conditionnés par nos croyances nous ne voyons pas la vérité.

 

Si vous voulez connaître une existence faite de joie et de plénitude, il vous faut trouver le courage de rompre les accords passés avec vous-mêmes qui sont fondés sur la peur, et revendiquer votre pouvoir personnel. Il existe Quatre accords toltèques pour nous aider à rompre les accords issus de la peur qui nous vident de notre énergie. Avec de la volonté, vous transformerez le rêve de la planète en votre rêve de paradis personnel. 

 

images (7).jpg

 

1- Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui. Utilisez le pouvoir de vos mots avec vérité et amour.

Lorsque vous êtes impeccable, vous assumez la responsabilité de vos actions, mais vous ne vous jugez pas, vous ne vous critiquez pas.

Impeccable: Sans péché.             Ne rien faire contre soi-même.

 

Ce premier accord Toltèque est le plus important et le plus difficile à honorer.

La parole est un cadeau divin: L'évangile selon St Jean dit en parlant de la création de l'univers: Au commencement était la parole (ou le verbe), et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu.

C'est donc par la parole que s'exprime notre pouvoir de création, la parole nous sert à nous exprimer, à communiquer. Mais c'est une lame à double tranchant qui peut créer du rêve ou concrétiser l'enfer sur terre.

L'esprit humain est semblable à une terre fertile dans laquelle des graines sont continuellement semées: opinions, idées, concepts...La parole est une graine, et l'esprit si fertile ! Un seul mot en grandissant peut faire le bien ou le mal. Avoir une parole impeccable, c'est faire bon usage de votre énergie, cela signifie que vous l'utilisez dans le sens de la vérité et de l'amour de vous-même.

Chaque fois que l'on écoute une opinion et qu'on la croit, on conclut un accord qui s'intègre à notre système de croyance. La médisance est la principale forme de communication de la société humaine. Une vieille expression dit que la misère aime la compagnie, et les gens qui souffrent ne veulent pas rester seuls.

La médisance fonctionne comme un virus informatique, elle contamine et embrouille les esprits. Lorsqu'on voit le monde à travers les yeux d'un virus informatique, il est facile de justifier le comportement le plus cruel. Nous créons ce poison et le partageons, simplement pour nous sentir bien selon notre propre point de vue. Notre opinion résulte de nos croyances, de notre ego, de notre propre rêve or vous ne pouvez recevoir une idée négative que si votre esprit y est ouvert.

L'intensité de votre amour-propre et les sentiments que vous nourrissez envers vous sont directement proportionnels à la qualité et l'intégrité de votre parole. Lorsque celle-ci est impeccable, vous vous sentez bien, heureux, en paix. Commencez par vous dire combien vous vous aimez, servez vous de la parole pour rompre tous les petits accords qui vous font souffrir. Concluez de nouveaux accords pour vous libérer de la peur en ayant une parole impeccable.

(Extrait du livre de sagesse de Don Miguel Ruiz- Les 4 accords Toltèques)

 

 Cette première proposition semble terriblement contraignante. En fait, elle rappelle que la parole peut détruire, ou construire: les mots agissent sur la réalité. Ne pas en dire trop ni trop vite est au coeur de cet accord. A commencer par les jugements que l'on profère à l'égard de soi-même. "Je suis nul" est une parole négative qui empoisonne notre mental. Il vaut mieux parler peu, mais parler vrai. En cohérence avec ce premier accord, le philosophe viennois Ludwig Wittgenstein a énoncé: "Ce dont on ne peut parler, il faut le taire"- sauf sur le divan du psychanalyste ! 

(Hors-série psychologie magazine)

 

2- Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle

Vous n'êtes pas responsable des actions d'autrui.

Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre les opinions et les actions des autres, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles. Ne donnez pas votre accord, ne vous faites pas piéger par l'importance personnelle,

par le moi ! 

 

Chacun vit dans son propre rêve, dans sa propre tête; chacun  est dans un monde totalement différent de celui dans lequel vous vivez. Lorsque nous faisons de tout une affaire personnelle, nous partons du principe que l'autre sait ce qu'il y a dans notre monde, et nous essayons d'opposer notre monde au leur... Que ce soit un compliment, ou une critique, voir une insulte, cela ne doit pas nous affecter, car nous savons qui nous sommes, et n'avons pas besoin d'être accepté.

Vous regardez le film en fonction des accords que vous avez conclus dans votre vie . Or votre point de vue est personnel. C'est votre vérité et celle de personne d'autre.

Même les opinions que vous avez sur vous ne sont pas nécessairement vraies; donc, vous n'êtes pas obligé de réagir personnellement à ce que vous vous dites dans votre tête.

Notre esprit vit dans plusieurs dimensions. Parfois vous entendez une voix dans votre tête et vous vous demandez d'où elle vient...Elle peut provenir d'une autre réalité dans laquelle se trouvent des êtres vivants très semblables aux humains. Les Toltèques les appellent les Alliés. En Europe, en Afrique et en Inde, on les appelle les Dieux. Nous avons le choix de croire ou non ce que ces voix nous disent, tout comme nous avons le choix de croire le rêve de la planète et de lui donner notre accord.

Lorsque les gens disent une chose et en font une autre, c'est vous mentir que de ne pas écouter leurs actes. Vous découvrirez que vous avez moins besoin de faire confiance aux autres qu'à votre propre capacité à effectuer de bons choix. 

Le monde entier peut vous calomnier, du moment que vous n'en faites pas une affaire personnelle, vous êtes immunisé. Si vous respectez cet accord vous pouvez dire je t'aime sans peur du rejet, demander ce dont vous avez besoin, dire oui ou non sans culpabilité ou jugement de soi, suivre votre coeur, vivre libre, en paix.

 

 Ce que les autres disent et font tient beaucoup de la projection de leur propre réalité et ne nous concerne que rarement en propre. Si vous êtes l'objet d'une critique, ne le prenez pas personnellement: c'est l'image que l'autre se fait de vous qui est exprimée, pas vous. La même chose est vraie du compliment... La proposition de cet accord est de nous amener à sortir de la tyrannie du moi. L'objectif est de laisser à l'autre la responsabilité de sa parole et de ne pas s'en mêler. Je peux apprendre à écouter ce que l'autre dit de moi sans y adhérer. A la clef: souvent l'apaisement.

(Hors-série psychologie magazine)

 

3- Ne faites aucune supposition

Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. A lui seul cet accord peut transformer votre vie.

 

Nous faisons des suppositions sur ce que les autres font ou pensent, forts de quoi nous en faisons une affaire personnelle, puis nous leur en voulons et nous leur communiquons du poison émotionnel par nos propos, pour rien du tout. Ensuite, nous médisons sur la base de ces suppositions que l'on croit être vraies, puis on défend ces suppositions en donnant tort à l'autre.

Il vaut toujours mieux poser des questions que faire des suppositions, parce que celles-ci nous programment à souffrir. 

Dans chaque relation on peut se laisser aller à supposer que les autres savent ce que nous pensons sans avoir à formuler nos besoins, parce qu'ils nous connaissent, et s'ils ne le font pas nous sommes blessés. Nous ne cessons de supposer, parce que nous n'avons pas le courage de poser des questions.

Nous supposons que tout le monde voit la vie comme nous la voyons. Nous supposons que les autres pensent comme nous pensons, qu'ils ressentent les choses comme nous les ressentons, qu'ils jugent comme nous jugeons. Nous craignons d'être nous-même avec les autres de peur d'être rejeté, maltraité, critiqué, rejeté, jugé comme nous le faisons nous-mêmes. 

On se surestime, on se sous-estime, on se ment, on ne prend le temps ni de poser les questions, ni d'y répondre.

L'amour véritable consiste à accepter les autres tels qu'ils sont sans essayer de les changer. 

Il faut pouvoir être qui l'on est, de façon à ne pas avoir à créer de fausse image de soi.

Ayez le courage de poser des questions jusqu'à ce que tout soit aussi clair que possible. Inversement, tout le monde peut vous interroger, et vous avez la possibilité de dire OUI ou NON.

Ayez une communication claire, sans supposition pour que votre parole soit impeccable, un pas de plus vers la liberté personnelle.

 

 "Quand je fais des suppositions, je suis dans l'univers virtuel de mes pensées, je ne suis pas dans le réel, explique Olivier Clerc (formateur en développement personnel). Et souvent je prends ces suppositions pour des réalités !"

Le plus simple est encore de demander au lieu de supposer. En communiquant, nous revenons dans le réel, au lieu de ruminer dans notre tête. Ce n'est pas toujours faisable et notre mental ne demande qu'à s'emballer. Dans ce cas, autant formuler plusieurs suppositions, si possibles contradictoires. "Dés lors, le mental se rend compte qu'un jeu s'est mis en place et que les suppositions ne sont que ça, des hypothèses. Pas la réalité ", conclut l'auteur.

(Hors-série psychologie magazine)

 

4- Faites toujours de votre mieux

Votre "mieux" change d'instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.

 

Ce dernier accord est celui qui va transformer progressivement les trois précédents en habitudes solidement ancrées en nous, car il concerne l'application : Faire toujours de son mieux, en sachant que rien n'est figé, et qu'il faut savoir composer avec l'instant présent en s'adaptant à la situation...Sans jugement.

Lorsqu'on en fait trop, on se vide de son énergie, on agit contre soi-même et c'est contre-productif...

Quand on n'en fait pas assez par rapport à ses possibilités du moment, on s'expose à des frustrations, au jugement personnel, à la culpabilité, et aux regrets.

Or si vous faites simplement de votre mieux, vous vivrez votre existence intensément. Vous serez productif, vous serez bon envers vous-mêmes car vous vous donnerez sans compter dans l'action, juste parce que vous en avez envie, sans rien attendre en retour.

Vous n'avez pas l'impression de travailler dur, en faisant de votre mieux, parce que vous prenez plaisir à ce que vous faites. Vous êtes dans l'action: agir c'est être vivant.

Faire de son mieux devient alors un rituel, il est possible d'avoir des rituels pour chaque chose simple de sa vie. En Inde, les gens pratiquent une puja, un rituel au cours duquel ils prennent des idoles représentant Dieu sous de nombreuses formes et les baignent, les nourrissent et leur expriment leur amour. Ce qui est important c'est la manière d'exécuter le rituel: la meilleure façon de dire Je t'aime, mon Dieu est de vivre votre vie en faisant de votre mieux. 

Lorsque la vie vous prive soudain de quelque chose, détachez-vous en. Lorsque vous pratiquez le renoncement et que vous vous détachez du passé, vous vous donnez la possibilité d'être pleinement vivant dans l'instant. 

Nous n'avons pas à savoir ni à prouver quoi que ce soit. Nous n'avons qu'à être, qu'à prendre le risque d'apprécier notre vie, c'est tout ce qui compte. Vous avez le droit d'être vous-mêmes. Et vous ne pouvez être vous-mêmes qu'en faisant de votre mieux. 

Si vous faites de votre mieux, vous vous sentirez bien, même en faisant encore des suppositions, même s'il vous arrive encore de réagir de façon personnelle, même si votre parole n'est pas toujours impeccable. C'est la pratique qui fait le maître ! Agir, mettre en pratique, voilà ce qui fait la différence.

 

 "De votre mieux", c'est à dire dans un juste milieu. Cet accord découle des trois premiers: trop en faire est épuisant et contre-productif. Pas assez: frustrant ou culpabilisant. Mais comment être dans cette justesse ? Il n'y a pas d'autre norme que celle que l'on ressent, et cet ajustement à soi est quotidien. Il ne s'agit en aucun cas d'être dans une course à la perfection: ne pas être dans un "je dois" faire ceci ou cela tétanisant, mais dans un "aujourd'hui, je peux", modeste et libérateur. Si vous estimes juste de vous lever plus tard un matin, faites-le. Votre vie ne sera plus la même après.

(Hors-série psychologie magazine)

 

1er-accord-tolteque-900x500.jpg

 

 

 A bientôt, pour la 2ème partie des enseignements Toltèques !

                                                                                                    Corinne


19/05/2020
0 Poster un commentaire

Les bienfaits de la marche à 4 pattes

Quatre pattes et  Yoga !

 

 La marche à 4 pattes est  une étape naturelle d'évolution de posture en appui sur les genoux et sur les mains, avant de trouver l'équilibre pour se tenir debout sur ses pieds.

C’est un stade indispensable, entre la position couchée et la position debout, à ne pas négliger pour le jeune enfant qui apprend à se déplacer dans l’espace qui l’entoure.

La marche à 4 pattes permet de développer la latéralité : les connexions neuronales entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche du cerveau. 

 

téléchargement (2).jpg

Le jeune enfant apprend à se déplacer seul, il expérimente le fait de se sentir autonome  en marchant à quatre pattes, il va naturellement là où se pose son regard sans se préoccuper de la position de ses pieds. C’est l’oreille interne qui envoie des informations au cerveau concernant le positionnement de la tête, la direction du regard, et qui fait prendre conscience du positionnement du corps dans l’espace, en recherchant l’équilibre et la stabilité. Le mouvement s’ajuste au niveau du cou, de la colonne vertébrale et le corps se balance tantôt à gauche tantôt à droite dans une progression croisée.

L’hémisphère droit du cerveau gouverne le côté gauche du corps et inversement, dans un mouvement coordonné du corps. Les sens en éveil, les deux  hémisphères du cerveau sont alors connectés entre-eux, ce  qui  facilite l’apprentissage chez l’enfant.

En résumé :

Le mouvement croisé au niveau de la ligne médiane (la colonne vertébrale) dans le déplacement à quatre pattes permet d’apprendre à coordonner le bas et le haut du corps, le côté droit et le côté gauche du corps en stimulant les échanges entre les deux hémisphères du cerveau.

Ce qui va faciliter chez l’enfant l’apprentissage de la lecture,  améliorer la concentration, l’écoute, la compréhension, ainsi que la mémorisation des sujets étudiés.

 

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 

Eva RUCHPAUL  quant à elle cite la marche à quatre pattes comme une posture d’appoint, un exercice qui peut trouver sa place au début d'une séance de Yoga, en guise de mise à niveau.

Il s’agit alors pour l’adulte quel que soit son âge, de faire l’expérience de ce déplacement  sans aucun a priori, et de l’envisager  comme une véritable expérience en  tenant compte de l’aspect ludique de ce mouvement et de tout ce qui nous revient en mémoire en évoluant ainsi sur le sol.

Laisser la déambulation à quatre pattes faire son effet, prendre conscience des appuis corporels au sol qui s’enchaînent naturellement sans qu’on ait à y penser. Cette marche à quatre pattes lubrifie les articulations, éveille les muscles et remet les différentes parties du corps en harmonie.

Nous ne sommes pas dans une démarche habituelle, marcher à quatre pattes ne fait pas partie du monde adulte et c’est ce qui rend l’expérience intéressante. Car on a oublié les bienfaits sur la colonne vertébrale, qui n’est plus sous pression, mais comme libérée d’un poids, suspendue.

La sangle abdominale est stimulée (le ventre est tenu sans crispation), la région lombaire suit naturellement le mouvement.

 

f01035dd913b94610a0c01055871bbda--watercolor-lotus-tattoo-flower-watercolor.jpg

 Dans leur livre "Yoga sans dégâts" le Dr Bernadette de Gasquet et Jean-Paul Bouteloup, mettent en évidence les bienfaits apportés par ces postures à quatre pattes dans la pratique du Yoga:

-"Changer l'impact de la gravité que nous subissons dans le quotidien en tant que bipède;

-Changer les points fixes (les pieds, le bassin, les mains et les genoux) et les possibilités d'étirement;

-Ressentir la respiration abdominale: tous les quadrupèdes ont les narines qui s'ouvrent et le ventre qui se détend à l'inspiration, le ventre qui rentre (et l'anus !)à l'expiration.

-Dans une posture à quatre pattes bien placée, en étirement, la respiration va du nez au périnée !

-Soulager le dos, la symphyse pubienne (l'articulation du bassin au-dessus des organes génitaux), stimuler les abdominaux qui travaillent contre résistance et sont retendus à leur longueur efficace."

 

Les auteurs ensuite nous mettent en garde sur les positionnements qui peuvent faire plus de mal que de bien lors de la pratique de cette famille de posture, qui semble à tort très vite accessible. 

Il y a des erreurs à ne pas faire comme dans toutes les postures de Yoga, la première étant de ne pas composer avec ses possibilités du moment et de ne pas être à l'écoute des signaux d'alerte que le corps envoie au cerveau. En cas de douleurs au niveau des genoux (rotule), des poignets...Ne pas insister, choisir une variante ou composer la posture mentalement. La visualisation en Yoga apporte de nombreux bienfaits, donc ne pas hésiter à fermer les yeux pour construire la posture parfaite et la ressentir en respirant profondément.

Car les risques de se faire mal existent en Yoga comme dans la pratique de toute activité physique, et ce serait vraiment dommage de se faire mal en pratiquant une discipline sensée nous faire nous sentir mieux !

-"Le risques de lordose et de poussée vers l'avant sur le ventre (diastasis), risques de flexion lombaire avec pincement des disques, hyperpression abdominale, risque au niveau de la nuque sont surtout liés aux erreurs de placement, de prise de distance, et de construction de la posture." 

 

Ce qu'il faut retenir pour être dans une posture juste:

- Pour construire la posture à 4 pattes: oublier les poignets à l'aplomb des épaules et et les genoux à l'aplomb des hanches, comme on vous l'a appris en cours de Yoga.

"Le bon départ est de partir de la position de la feuille pliée, assis les fessiers sur les talons, les genoux écartés de la largeur du bassin, le ventre sur les cuisses, les bras tendus, les mains au sol le plus loin possible vers l'avant. Cette distance entre les épaules et le bassin est essentielle: il faut toujours rechercher la plus grande distance entre le pubis et le sternum. 

Attention à ne pas mettre le poids du corps vers l'avant !

 

images (7).jpg

 Pour venir à 4 pattes sans se faire mal, il suffit alors de tirer le corps avec les bras qui tractent, tandis que le bassin est une force d'inertie qui suit passivement.

Les mains en appui au sol pouces ouverts sur une même ligne sont écartées de la largeur des épaules. Observer l'étirement maximum entre les appuis sur les genoux et sur les mains. Respiration abdominale.

(Attention à ne pas mettre le poids du corps vers l'avant !)

 

 

images (9).jpg

            t3af9gStWdw79djJPqQq_Quadrupe_die_correcte.jpeg

 

Portez à présent votre attention sur le dos , éloignez les deux extrémités de la colonne vertébrale l'une de l'autre, le sommet de la tête le plus loin possible des ischions. Pour cela commencer par contracter le périnée en imaginant que vous retenez un besoin naturel. Chez l'animal, ce geste en retenue ramène la queue entre les jambes et arrondit le dos. Chez nous, il fait avancer le coccyx vers le pubis et fait ensuite tourner le bassin en rétroversion, amorçant un dos rond. Mais comme le haut du dos est plates omoplates "emboîtées" et que nous résistons en poussant sur le sommet de la tête, le dos rond ne peut se réaliser et vous arrivez à un dos plat bien construit et solide.

Faites le lien entre la sensation et la position dans l'espace des parties de votre corps, ressentir la face antérieure et postérieure de votre colonne vertébrale."


Profitez du confinement pour marcher à 4 pattes à  la maison !

 

A bientôt ! 

                       Corinne

 

 

 

 


24/04/2020
1 Poster un commentaire